Accueil > Dossiers > Guide des sorties > 14 mars 2018 : On va voir quoi au ciné cette semaine ?

14 mars 2018 : On va voir quoi au ciné cette semaine ?

Cette semaine au cinéma, vous ne ressortirez pas indemne du nouveau Pascal Laugier, « Ghostland », ainsi que du nouveau Disney, « Un raccourci dans le temps », mais pour des raisons bien différentes… Cette semaine est aussi l’occasion de revenir sur l’Amérique, que ce soit celle des westerns avec « Hostiles », ou celle de Trump avec le documentaire « America ». Sans oublier évidemment une nouvelle tentative d’adaptation de jeu vidéo avec « Tomb Raider », ainsi que de la comédie française avec « Tout le monde debout » de Frank Dubosc d’un côté, et « La Belle et la Belle » avec Sandrine Kiberlin de l’autre. Bref, tout un programme ! Voici nos choix.

Ce qu’il ne faut pas manquer, les ressorties à (re)découvrir… Chaque mercredi, on fait le point sur les sorties cinéma de la semaine.

Ghostland : le nouveau cauchemar de Pascal Laugier

★★★★

L’histoire : Après avoir hérité d’une maison dans une petite ville des Etats-Unis, Pauline s’y installe avec ses deux filles. Dès la première nuit, des étrangers pénètrent dans leur maison. Bien qu’elle parvienne à se défendre, ce drame va traumatiser Pauline et ses deux filles. Chacune en ressortira différente.

La première, Beth s’inspire de son expérience et devient une auteure spécialisée dans la littérature horrifique. La seconde, Vera, qui vivra toujours dans la demeure avec sa mère, sombre dans la paranoïa.

Seize après, Beth revient sur les lieux pour retrouver sa mère et sa soeur. Des événements étranges commencent alors à se produire…

Pascal Laugier avait fait beaucoup de bruit il y a dix ans avec Martyrs. Un film violent et dur qui avait divisé. Avec Ghostland, il met à nouveau son public à rude épreuve. D’une brutalité rare, le film n’en est pas pour autant gratuit. De plus, Laugier met toujours en avant la part émotionnelle. Ici, les liens familiaux sont mis en avant tandis que le réalisateur plonge dans un cauchemar terriblement angoissant. Un film de genre particulièrement marquant, qui bénéficie en prime de la sensibilité de ses actrices, principalement Mylène Farmer et Crystal Reed, chacune saisissante.

Pas forcément pour tous les goûts, une chose est sûre, Ghostland ne vous laissera pas indemne.

Voici la bande-annonce :

 

America : grandeur et décadence

★★★★

– voir notre critique –

L’histoire : En novembre 2016, les Etats-Unis allaient élire un nouveau président, devant choisir entre Donald Trump et Hilary Clinton. Le documentaire America part à la découverte de la population de l’Arizona, plus précisément d’une petite ville traversée par la Route 66.

L’Amérique est un pays bien particulier, capable de se montrer aussi attirant que repoussant. America capte parfaitement cela. Montrant une Amérique profonde où armes et religion font office de représentants.

Bien sûr, en donnant la parole aux fameux « redneck », le documentaire montre des discours inquiétant. Mais il ne fait pas dans la généralité, et cherche surtout à comprendre leur logique, notamment vis-à-vis des armes.

S’il arrive bien après les dernières élections présidentielles durant lesquelles il a été tourné, le film de Claus Drexel n’en est pas moins passionnant, car il montre une prise de conscience de ce peuple de la décadence de leur pays. America rappelle enfin toute la mythologie qui s’est construite autour de l’Amérique, ainsi que les tensions majeurs, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Voici la bande-annonce :

 

Hostiles : un western intimiste

★★★

– voir notre critique –

L’histoire : En 1892, le capitaine Joseph J. Blocker est sommé d’escorter le chef indien Yellow Hawk, emprisoné depuis plusieurs années, sur ses terres où il souhaite mourir. Une mission qui ne plait pas au soldat, qui ne voit en Yellow Hawk que le meurtrier de ses anciens compagnons.

Pourtant, durant leur voyage, Blocker, ses soldats et la famille Cheyenne devront s’entraider pour surivivre aux attaques des Comanches qui croiseront leur route.

Si on pense au genre du western, principalement à celui de l’âge d’or hollywoodien, au milieu du XXe siècle, on imagine généralement de grandes aventures spectaculaire où s’opposent les cow-boys et les Indiens avec toujours de solides figures héroïques. Hostiles, s’il y a dans son atmosphère quelque chose de cette période, joue plutôt la carte de l’intime. Une approche audacieuse pour le genre, et qui n’empêche pas Scott Cooper de livrer des séquences d’une rare violence, et un dernier plan magnifique.

Tout en donnant à Rosamund Pike un rôle intéressant (celui d’une veuve secourue par Blocker), le réalisateur se concentre malgré tout sur le personnage de Christian Bale (toujours bon), et sur la manière dont il remettra en question ses idéologies et sa haine pour l’ensemble du peuple indien. Entre lui et Wes Studi, les similitudes sont nombreuses. Elles amènent ainsi à une confrontation davantage psychologique que physique, où chacun se jauge, repense à ses actes barbares du passé avant d’afficher un respect mutuel.

Malgré un manque de rythme, Hostiles reste un western de qualité comme on en voit trop rarement.

Voici la bande-annonce :

Voir aussi

18 avril 2018 : On va voir quoi au ciné cette semaine ?

Cette semaine au cinéma, les comédies sont de sortie ! Portées par des duos aux styles opposés, on pourra retrouver Kev Adams et Mélanie Bernier avec "Love Addict", Agnès Jaoui avec Jean-Pierre Bacri dans "Place publique", mais également Rachel McAdams et Jason Bateman dans une soirée qui tourne mal (Game Night). Autre duo notable, mais cette fois dans un drame, celui de Penélope Cruz et Javier Bardem qui voit ce dernier incarner Pablo Escobar. Et tandis qu'une famille passera une salle nuit dans "The Strangers", Luke Evans trouve l'inspiration pour Wonder Woman dans "My Wonder Women". Tout un programme, voici nos choix !