MENU
Accueil > Dossiers > Les films attendus > Les films attendus de 2019 : 14 films incontournables

Les films attendus de 2019 : 14 films incontournables

L’année 2018 s’apprêtant à se terminer, les regards sont déjà tournés vers 2019. Saison des oscars, prétendants cannois, auteurs incontournables, blockbusters et films d’animation : passage en revue, en quatre parties, des 50 films attendus en 2019 par la rédaction de CinéSéries. En voici la troisième partie, consacrée aux films incontournables de 2019, dont les sorties seront étalées toute l’année.

1 – Glass de M. Night Shyamalan

Qu’est-ce que c’est ?

David Dunn, l’homme incassable, prend en chasse La Bête, surnom donné à Kevin Crumb. Pendant ce temps, Elijah Price, qui avait révélé les pouvoirs de David Dunn, annonce détenir des informations importantes sur les deux hommes.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que M. Night Shyamalan avait signé avec Split un incroyable succès critique et public qui annonçait, lors de son épilogue, vouloir faire le lien avec Incassable. Et parce que Glass réunit donc ses trois (anti) héros, David Dunn (Bruce Willis), Kevin Wendell Crumb (James McAvoy) et Elijah Price (Samuel L. Jackson), pour l’un des films les plus attendus de l’année 2019 (si ce n’est le plus attendu).

2 – The Beach Bum de Harmony Korine

Qu’est-ce que c’est ?

Les déboires de Moondog, un être rebelle et insaisissable, qui va errer dans les rues et sur les plages de Los Angeles à la recherche du trésor qu’on lui a dérobé.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que plus de six ans après Spring Breakers, Harmony Korine revient avec une comédie dans la même veine que ce dernier : un méli-mélo pop et fluorescent où des figures connues du grand public (Matthew McConaughey, Zac Efron, Snoop Dogg, Isla Fisher et Jonah Hill) sont au centre d’une parodie grand-guignol de l’Amérique.

3 – Mektoub my Love : Canto Due de Abdellatif Kechiche

Qu’est-ce que c’est ?

La suite de Mektoub my Love : Canto Uno, où une bande de jeunes goûtait, lors d’un été ensoleillé à Sète, aux plaisirs et aux déceptions amoureuses. Le retour de Clément, qui doit se marier avec Ophélie, va venir perturber l’équilibre de la troupe.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que le premier volet de ce Mektoub avait assurément été l’un des temps forts de l’année 2018, et laissait la porte ouverte à une véritable saga familiale et amicale. Et parce que le film est déjà dans la boite : Kechiche attend désormais d’avoir la garantie de tourner le troisième volet avant de débloquer ce second film.

4 – Les Éternels de Jia Zhang-ke

Qu’est-ce que c’est ?

Qiao et Bin s’aiment. Ils sont à la tête d’une petite troupe de malfrats à Datong. Un jour, forcée de défendre Bin, Qiao utilise une arme à feu et est emprisonnée. À sa sortie, elle part à la recherche de Bin qui semble avoir refait sa vie ailleurs.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que, avec ses derniers films, Jia Zhangke est passé maître dans l’art de réaliser un cinéma d’auteur ample et populaire. Parce que ce nouveau film embrasse la même structure que son dernier, Au-delà des montagnes, et offre encore une fois à Zhao Tao un premier rôle inoubliable. Et parce que, pour l’avoir vu à Cannes, Les Éternels est bien l’un des meilleurs films du cinéaste chinois.

5 – Gemini Man de Ang Lee

Qu’est-ce que c’est ?

Henry Brogen, un tueur à gage, doit affronter son clone, 25 ans plus jeune que lui, venu pour le tuer.

Pourquoi on l’attend ?

Parce qu’un film de science-fiction par Ang Lee sera à coup sûr l’un des temps forts de 2019. Et parce que le cinéaste chinois avait su insuffler, doucement mais surement, toute sa maîtrise du numérique dans son dernier film, Un jour dans la vie de Billy Lynn, pour mieux aborder le rajeunissement d’acteur qui sera à l’oeuvre dans celui-ci. Reste à savoir si la présence de l’imposant Will Smith dans le rôle titre aura un impact, positif ou négatif, sur cet excitant projet.

6 – Gangbyun Hotel de Hong Sang-soo

Qu’est-ce que c’est ?

Un poète sur le déclin, attendant la mort, réside dans un hôtel au bord d’une rivière. Un hiver, pensant que son heure est venue, il invite ses deux fils. Parallèlement, une jeune femme trahie vient séjourner dans cet hôtel en compagnie d’une amie.

Pourquoi on l’attend ?

Parce qu’après avoir sorti trois films en 2018 (Seule sur la plage la nuit, La Caméra de Claire et Grass), Hong Sang-Soo continue sur sa lancée. Et parce que les tableaux hivernaux de Gangbyun Hotel, dans un sublime noir et blanc, rappellent l’un de ses plus beaux films, Le Jour d’après sorti en 2017.

7 – Us de Jordan Peele

Qu’est-ce que c’est ?

L’histoire cauchemardesque de deux couples américains, un blanc et un noir.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que après le succès surprise de Get Out et l’oscar du meilleur scénario remporté en début d’année, Jordan Peele a un boulevard devant lui. Et parce que, une fois de plus, avec ce projet mystérieux réunissant Lupita Nyong’o, Elisabeth Moss et Winston Duke, Jason Blum sera de la partie.

8 – Sunset de Laszlo Nemes

Qu’est-ce que c’est ?

À la veille de la Première Guerre Mondiale, Irisz Leiter est de retour à Budapest. Après avoir passé toute son enfance dans un orphelinat coupé du monde, celle-ci apprend qu’elle a un frère dont elle ignorait l’existence. Elle se met à sa recherche tandis que le chaos se profile.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que Laszlo Nemes avait signé, en 2015, Le Fils de Saul, son premier long-métrage et avait glané un Grand Prix du Jury à Cannes ainsi qu’un Oscar du meilleur film en langue étrangère. Et parce que, outre le désir évident de le voir confirmer les attentes placés en lui avec ce second film, Sunset semble s’inscrire dans le même sillage que Le Fils de Saul. À voir donc si Nemes parviendra à se détacher de son précédent succès ou non.

9 – Le Daim de Quentin Dupieux

Qu’est-ce que c’est ?

Georges quitte sa banlieue et son job pour réaliser son rêve : s’acheter un blouson 100% daim.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que l’association entre Quentin Dupieux et Jean Dujardin sonne comme une évidence. Et parce que, après un retour gagnant dans l’hexagone avec Au Poste !, Dupieux semble avoir trouvé la bonne formule pour conjuguer son sens singulier de l’absurde avec un humour typiquement français.

10 – Jessica Forever de Caroline Poggi et Jonathan Vinel

Qu’est-ce que c’est ?

Jessica est une reine, une mère, une déesse. C’est sous sa coupe que réfugient des garçons solitaires et monstrueux.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que c’est le premier long-métrage des jeunes français passés à Berlin et à Cannes avec leurs derniers court-métrages, Tant qu’il nous reste des fusils à pompe et After School Knife Fight. Et parce que la trame de Jessica Forever, entre la dystopie et le post-apo, semble proposer une vision singulière du cinéma de genre.

11 – First Cow de Kelly Reichardt

Qu’est-ce que c’est ?

Dans l’Oregon, la rencontre, en 1820, entre un cuisinier américain et un Amérindien prénommé King-Lu.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que, après le succès critique unanime de son dernier film, Certaines Femmes, Kelly Reichardt sera attendue au tournant en 2019. La réalisatrice américaine n’étant passée à Cannes qu’une seule fois il y a dix ans, son film sera sûrement présenté ailleurs, d’autant plus, que, actuellement en cours de tournage, ce First Cow trouvera probablement le chemin des salles en fin d’année prochaine.

12 – Sibyl de Justine Triet

Qu’est-ce que c’est ?

Sibyl, une romancière devenue psychanalyste, envisage de se remettre à l’écriture et quitte ses patients. Peinant à trouver l’inspiration, sa vie va changer lorsqu’elle rencontrera Margot, une jeune femme qui a besoin de son aide.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que le dernier film de Justine Triet, Victoria, l’avait brillamment fait passée le cap d’une comédie plus populaire tout en conservant toute la singularité de son cinéma. Et parce que Sibyl, son troisième film, réunit un casting colossal où Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Niels Schneider, Sandra Hüller, Laure Calamy et Paul Hamy se donneront la réplique.

13 – Ça, chapitre II de Andrés Muschietti

Qu’est-ce que c’est ?

En 2016, 27 ans après les événements du premier film, Bill Denbrough et sa bande reviennent à Derry pour combattre une second fois le clown qui s’est remis à se nourrir des enfants de la ville.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que le premier Ça avait, l’année dernière, était l’un des cartons horrifiques de la rentrée. Et parce que, entre autres, Jessica Chastain et James McAvoy incarneront Bev et Bill adultes.

14 – Un Grand voyage vers la nuit de Bi Gan

Qu’est-ce que c’est ?

Luo Hongwu se remémore son passé et se met à la recherche de son amour de jeunesse qu’il a du quitter brutalement. Sur le point de la retrouver, il s’endort dans une salle de cinéma. Un grand voyage commence.

Pourquoi on l’attend ?

Parce que Bi Gan avait déjà cueilli tout le monde avec son premier long-métrage, Kaili Blues, sorti en 2016. Parce que ce second film propose une errance poétique, proche du film noir, dans la mémoire et  dans les rêves d’un héros fantasmant une fin du monde qui paraît proche. Et parce que l’utilisation de la 3D, durant la seconde moitié du film, s’opère via un sidérant plan-séquence de près d’une heure.

Mais aussi…

D’autres cinéastes plus ou moins réputés seront à attendre tout au long de l’année prochaine. On attend toujours impatiemment le Radegund de Terrence Malick, absent de cette sélection car déjà présent (pour rien) dans nos attentes de l’année dernière. Steven Soderbergh, quant à lui, a terminé High Flying Bird et est en train de tourner The Laudromat avec Gary Oldman et Meryl Streep consacré à l’affaire des Panama Papers qui devrait a priori être diffusé sur Netflix. Greta Gerwig enchaîne après Lady Bird et réalisé Les Quatre filles du docteur March avec Florence Pugh, Emma Watson, Timothée Chalamet, Saoirse Ronan, Laura Dern et Meryl Streep (le film devrait sortir en fin d’année aux US pour une sortie début 2020 en France). François Ozon va sortir Grâce à Dieu, triptyque religieux avec Denis Ménochet, Melvil Poupaud et Swann Arlaud.

Sinon, d’autres films présentés en festival en 2018 sont programmés pour une sortie en 2019 dans les salles françaises, comme Border de Ali AbbasiAsako I & II de Ryusuke HamaguchiL’Ange de Luis OrtegaMeurs, monstre, meurs de Alejandro Fadel ou Doubles vies d’Olivier Assayas avec Guillaume Canet, Juliette Binoche et Vincent Macaigne. Enfin, on gardera un œil attentif sur le prochain film de Roman PolanskiJ’accuse, centré sur l’affaire Dreyfus avec Jean Dujardin, mais aussi sur Marfa Girl 2 de Larry Clark ou Adoration de Fabrice du Welz, qui pourrait bien être l’un des temps forts de l’année prochaine.

La quatrième et dernière partie de notre dossier sur les 50 films attendus en 2019, consacrée aux blockbusters et aux films d’animations, sera en ligne dans une semaine. En attendant, la première partie consacrée à la saison des Oscars est à lire ici et la deuxième, consacrée aux prétendants cannois, ici.

Laisser un commentaire

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis