MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des classiques Disney prochainement adaptés en live action

Top 5 des classiques Disney prochainement adaptés en live action

À l’occasion de la sortie le 27 mars dernier du live action Dumbo signé Tim Burton, nous nous sommes dit qu’il serait bon de faire un tour d’horizon des projets en cours. Quoi de plus beau en effet que de découvrir en chair et en os nos héros favoris portés sur grand écran ? La nostalgie nous envahit pour laisser place à l’émerveillement…

Cinquième long-métrage d’animation de la célèbre firme aux grandes oreilles, Dumbo (aux toutes aussi grandes oreilles) mêle prise de vue réelle et image de synthèse. Bien connu comme étant un as de l’excentricité, Tim Burton a comme pour son Alice décidé de rester fidèle au classique sorti en 1941. Pour la petite histoire, nous suivons les enfants de Holt Farrier (Colin Farrell), ex-artiste de cirque. Chargé de s’occuper d’un éléphanteau dont les oreilles démesurées sont la risée du public, la petite famille découvre bien vite que ce dernier sait voler. Michael Keaton, Danny DeVito et Eva Green sont également présents au casting de ce film familial aventureux. Avant la découverte de notre top 5 des classiques d’animations Disney qui verront sous peu le jour en prises de vues réelles, remettons les pendules à l’heure quant aux films live action ayant ces dernières années vu le jour.

Mesdames….

Pour le plus grand bonheur des petits et des grands, les studios n’ont de cesse de nous dévoiler de nouveaux titres phares adaptés en prises de vues réelles. Nous nous souvenons tous de l’engouement suscité par la sortie en 2010 du féérique Alice au pays des merveilles de Burton, adapté de l’incontournable dessin animé sorti en 1951. Le tout premier long-métrage et classique d’animation Disney sorti en 1937 ne tarda pas non plus à passer en prises de vue réelles au vu du milliard de dollars de recettes récoltées par la dite Alice. C’est en effet en avril 2012 que Tarsem Singh nous proposait sa vision de Blanche-Neige campée par Lily Collins, avec Julia Roberts dans le rôle de la reine. Deux mois plus tard, Blanche-Neige et le Chasseur de Rupert Sanders gagnait nos écrans, avec en tête d’affiche une Kristen Stewart plus mordante que jamais. Robert Stromberg tenta lui aussi l’expérience du live action en 2014 avec l’adaptation du célèbre La Belle au bois dormant sorti en 1959. L’homme se plaça du point de vue de la méchante reine, d’où le titre Maléfique, porté par une Angelina Jolie enchanteresse à souhait. Kenneth Branagh nous offrait quant à lui en 2015 sa version de Cendrillon, sorti en 1950 chez Disney, renommée Ella pour l’occasion et campée par Lily James, avec Cate Blanchett en belle-mère acariâtre.

Et Messieurs !

Les princes, charmants ou non, de sang royal ou pas, eurent aussi droit à un devant de la scène au-delà de l’animation. Sans forcément tenir le premier rôle, ces messieurs eurent au moins le mérite de faire un peu d’ombre aux princesses en surnombre. 2014 marqua ainsi la sortie de La Belle et la Bête signé Christophe Gans, adapté du célèbre dessin animé sorti en 1991, avec une Léa Seydoux tombée sous le charme bestial de Vincent Cassel. La Belle se vit détrônée en 2017 par une Emma Watson rayonnante dans le film du même nom signé Bill Condon, tandis que la Bête se mua en Dan Stevens. Après Hook (1991) de Steven Spielberg, Joe Wright nous offrait en 2015 Pan, avec Levi Miller dans la peau de l’incontournable Peter Pan, créé par J.M. Barrie en 1904 et adapté par Disney en 1953. Mowgli, personnage central du 19éme classique d’animation Disney sorti en 1967, eut lui aussi droit à son adaptation en 2016 par Jon Favreau, avec un Baloo et un Bagheera plus vrais que nature dans Le livre de la jungle. Deux ans plus tard, Marc Forster nous offrait Jean-Christophe & Winnie, live action du personnage créé en 1926 et repris par Disney dès 1977. Inspiré du long-métrage d’animation sorti en 1992, Les Nouvelles Aventures d’Aladin sortait par ailleurs en 2015, suivi trois ans plus tard d’Alad’2, porté par Kev Adams.

Ces films furent tous des réussites. Une sorte de magie renouvelée, d’offrande généreuse, de féerie retrouvée. Nul doute que les nouvelles générations fonderont une fois de plus pour les classiques du 20ème siècle. Que nous préparent alors le monde du 7ème art pour les mois à venir ? Voici venir notre top 5 des classiques Mickey qui verront sous peu le jour en prises de vues réelles.

1) Le Roi Lion

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba (voix de Donald Glover), leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa (James Earl Jones), qui prend à cœur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar (Chiwetel Ejiofor), le frère de Mufasa, l’ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la trahison, la tragédie et le drame, ce qui finit par entraîner l’exil de Simba. Avec l’aide de deux nouveaux amis, Timon (Billy Eichner) et Pumbaa (Seth Rogen), le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit… Beyoncé Knowles prêtera quant à elle sa voix à la douce Nala et John Oliver à l’attachant Zazu.

Après Le livre de la jungle, c’est le 17 juillet 2019 que Jon Favreau lèvera le voile sur l’une des adaptations live les plus attendues de l’année : Le Roi Lion. Sorti en 1994, le classique d’animation va ainsi revivre sur grand écran via des images numériques en haute définition. Un résultat bluffant au vue de la sublime bande-annonce divulguée. Le live action sera par ailleurs une copie conforme du dessin animé original, la preuve en fut via les images dévoilées par Disney il y a quelques semaines, ainsi que les toutes dernières en date. À noter qu’aucun être humain n’est présent au casting puisque seul le roi de la jungle et sa clique sont au rendez-vous.

2) Maléfique : Maîtresse des Ombres

Signée Joaquim Rønning, Maléfique : Maîtresse des Ombres sortira sur nos écrans le 16 octobre 2019. Pour rappel, Maléfique était à la base une belle jeune femme au cœur pur qui menait une vie idyllique au sein d’une paisible forêt. Mais une armée d’envahisseurs menaça les frontières du pays et Maléfique s’éleva en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi la trahit, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille. Son cœur se fit pierre tandis qu’elle s’engagea dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui venait de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rendit compte que la princesse détenait la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption… Point de vue intrigue, aucun détail n’a encore été dévoilé concernant le second volet. Nous savons seulement que le long-métrage se centrera à nouveau sur la vilaine de l’histoire, autrement dit Maléfique la Maîtresse des Ombres, tandis qu’Aurore restera au second plan.

Angelina Jolie aka Maléfique et Elle Fanning aka Aurore seront bien entendu toujours de la partie. Ed Skrein se glissera le concernant dans le rôle du méchant tandis qu’Harris Dickinson campera le Prince Philippe et Michelle Pfeiffer la reine Ingrith. Nous retrouverons côté scénario Linda Woolverton, qui avait déjà œuvré sur Maléfique premier du nom. Nous lui devons également les scénarios de Alice au pays des merveilles, Alice de l’autre côté du miroir (2016) de James Bobin, La Belle et la Bête ou encore du Roi Lion.

3) Mulan

Sorti en 1998, le 36ème classique d’animation Disney s’inspirait de la légende de Hua Mulan, héroïne d’une légende chinoise qui raconte comment une jeune fille se déguise en homme pour prendre la place de son père trop vieux lors d’une mobilisation de l’empereur pour combattre les Ruanruan. Elle combat de nombreuses années avec succès avant qu’on s’aperçoive qu’elle est une femme. La légende s’est développée à partir d’un poème antérieur au VIe siècle, La Ballade de Mulan. Il semblerait d’ailleurs que le live action ne contienne ni chanson (quelle déception) ni Mushu, le dragon trop craquant. La raison ? Le studio chercherait visiblement à coller davantage à la véritable légende de Mulan qu’à sa version animée.

Mulan de Niki Caro sortira sur nos écrans le 25 mars 2020. Liu Yifei campera la jeune rebelle, Donnie Yen le commandant Tung et mentor de Mulan, Jet Li l’empereur, Gong Li la sorcière et Jason Scott Lee Bori Khan. N’hésitez pas à relire notre article sur la première photo de tournage dévoilée il y a quelques mois. On commencerait presque à s’impatienter tant il nous tarde d’en apprendre davantage !

4) Aladdin

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin (Mena Massoud) cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine (Naomi Scott), il fait appel au tout puissant Génie (Will Smith), le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…Marwan Kenzari se glisse quant à lui dans la peau de Jafar et Navid Negahban dans celle du Sultan.

Il nous faudra patienter jusqu’au 22 mai 2019 pour découvrir Aladdin, fidèle adaptation live signée Guy Ritchie. Rappelons qu’Aladdin est apparu pour la première fois en 1992 dans le long métrage d’animation Aladdin. Inspiré du héros du conte des Mille et Une Nuits, Aladin et la Lampe merveilleuse, le jeune garçon originaire des quartiers populaires d’Agrabah fit son retour dans Le Retour de Jafar (1994) et Aladdin et le Roi des voleurs (1996). N’hésitez pas à admirer de nouveau la sublime bande-annonce dévoilée il y a peu , avec le chapardeur et fidèle Abu au rendez-vous.

5) Pinocchio

L’attachante marionnette fait largement parler d’elle depuis plusieurs mois. En effet, nous avons d’un côté Ron Howard, qui devrait prochainement nous offrir l’adaptation live du célèbre conte de Carlo Collodi, avec en tête d’affiche Robert Downey Jr. De l’autre Paul King avec Tom Hanks en Gepetto et pour finir Guillermo del Toro qui concocte un film d’animation pas franchement pensé pour les enfants. La version sombre du réalisateur mexicain sera diffusée en 2021 sur Netflix. Le Pinocchio de King ne pointera quant à lui pas le bout de son long nez qui s’allonge avant 2020 et celui d’Howard semble être passé à la trappe. En somme, nous ne sommes pas près de découvrir Iron Man dans la peau de Gepetto.

Deuxième classique d’animation des studios Disney sorti en 1940, Pinocchio prenait place dans un petit village. L’inventeur Gepetto vient de construire sa dernière marionnette qu’il baptise « Pinocchio ». Ce vieil homme qui n’a jamais eu d’enfant fait alors le vœu que Pinocchio se transforme en réel petit garçon. La fée bleue accomplit son souhait, donnant vie à la sculpture de bois. Mais la marionnette ne se transformera complètement qu’une fois qu’elle aura prouvé son mérite. Jiminy Cricket sera sa conscience, tâche qui s’avérera plus compliquée que prévu car Pinocchio s’embarque dans de périlleuses aventures… Disney espérait renouveler le succès de Blanche-Neige et les Sept Nains mais la Seconde Guerre mondiale ne permit pas d’atteindre le résultat escompté. Walt Disney était par ailleurs à la même époque sur un projet plus ambitieux, nous avons nommé Fantasia.

Après Le Roi Lion, à quand La Belle et le Clochard (1955), ou encore Frères des ours (2003) en live action ? Nul doute que La Reine des neiges (2013) et autre Vaiana (2016) verront également le jour en chair et en os ! Vous concernant, quels classiques Disney souhaiteriez-vous tout particulièrement redécouvrir sur grand écran, en prises de vues réelles ? À vos commentaires !

Ça pourrait vous intéresser

Voir aussi

Une vie cachée de Terrence Malick : interview des deux acteurs

"Une vie cachée" a été présenté au 72è Festival de Cannes en compétition. Nous avons pu faire une interview des acteurs principaux August Diehl et Valerie Pachner interprétant les personnages de Franz et sa femme. Découvrez notre vidéo ci-dessus.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis