MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des films de tempête les plus spectaculaires

Top 5 des films de tempête les plus spectaculaires

Avec la tempête Gabriel qui s’est fin janvier abattue sur l’hexagone, nous avons pensé qu’un top phénomènes météorologiques serait le bienvenu. Qu’elle soit tropicale ou de neige, de sable ou de poussière, le 7éme art a largement su nous faire frissonner via des scénarios catastrophes tumultueux.

Nous nous souvenons tous de Lothar et Martin, les tempêtes qui nous ont fait frémir en hiver 1999, mais également de Xynthia en 2010. Mais ces dépressions étaient de douces caresses en comparaison à ce que certaines zones terrestres peuvent essuyer… Cyclone, tornade, tsunami, typhon, ouragan, inondation, autant de mots qui nous collent le frisson. Sueurs froides et appréhensions sont au rendez-vous, incapacité d’être bien certain de pouvoir protéger les siens également. Le cinéma a bien compris cela et c’est pourquoi les réalisateurs ont à moulte reprises repris le thème de la tempête. Impétueuse, cette dernière, est là pour rappeler à l’homme qu’il reste bien petit face à la puissance de Mère Nature. Déjà tout petits, les enfants ont peur de l’orage quand leurs parents miment d’être rassurés. Mais un accident est si vite arrivé… Vents violents, pluies diluviennes, grêles, verglas, autant de résultantes accompagnant la dite tempête C’est parti pour un top 5 des films les plus spectaculaires traitant du sujet.

1) Les tornades de Twister

Jan de Bont nous offrait en 1996 son film d’aventure Twister. Le film était pour l’époque si spectaculaire qu’il fut nominé à l’Oscar des meilleurs effets spéciaux l’année suivante. De quoi vous faire trembler dès lors que le vent se met à souffler un peu fort !

Les exploits quotidiens et méconnus d’un groupe de scientifiques, chasseurs de tornades du Midwest aux Etats-Unis. Jo Harding (Helen Hunt), qui a vu son père emporté par une tornade de catégorie F5 quand elle était enfant, sillonne inlassablement les routes du Midwest à la tête d’une petite équipe de météorologues, aventuriers et casse-cou, unis autour d’un même objectif : observer les tornades sur leur terrain d’élection. Vingt-sept ans plus tard, la météo prévoit la plus violente tornade qui ait frappé l’Oklahoma en trente ans

2) La rage de Poséidon dans En pleine tempête

Wolfgang Peterson délivrait en 2000 son thriller dramatique En pleine tempête. Le héros est sobre, efficace, brave, face à la mer qui se déchaine. La tempête demeure la tête d’affiche de ce film où les humains restent en seconde ligne, impuissants face à sa force destructrice. Le film est tirée d’une histoire vraie, celle du bateau de pêche baptisé l’Andrea Gail, qui essuya avec ses six membres d’équipage la tempête de l’Halloween 1991. De cette tragédie découla le roman En pleine tempête, paru en 1997, suivi du film que l’on connait.

Gloucester fut pendant près de quatre siècles le premier port d’Amérique. Mais l’âge d’or est révolu et les temps difficiles obligent les marins à s’aventurer dans des zones dépressionnaires à haut risque. Aussi, après une saison décevante, Billy Tyne (George Clooney), capitaine de l' »Andrea Gail », décide-t-il de tenter sa chance dans la zone du cap Flemish avec son second Bobby Shaftlord (Mark Wahlberg). Mais les éléments semblent s’acharner contre lui et son équipage : une terrible tempête se soulève.

3) L’âge de glace du Jour d’après

Roland Emmerich nous offrait en 2004 Le Jour d’après. 2h d’anticipation angoissante, 2h d’action insoutenable, où l’empathie pour les héros n’avait pas de limite. Le film de science-fiction nous délivrait un mix de tout ce que l’être humain peut craindre, de toutes les mises en garde de Nicolas Hulot. Autant devenir dès lors écolos et cesser la surconsommation car qui sait ce qui pourrait nous arriver après demain ? Nous ne souhaitons pas que les générations futures héritent de nos débordements mais qui nous dit que nous n’allons pas essuyer les plâtres de notre vivant ? Emmerich nous prévient et ça fait froid dans le dos.

Le climatologue Jack Hall (Dennis Quaid) avait prédit l’arrivée d’un autre âge de glace, mais n’avait jamais pensé que cela se produirait de son vivant. Un changement climatique imprévu et violent à l’échelle mondiale entraîne à travers toute la planète de gigantesques ravages : inondations, grêle, tornades et températures d’une magnitude inédite. Jack a peu de temps pour convaincre le Président des Etats-Unis (Perry King) d’évacuer le pays pour sauver des millions de personnes en danger, dont son fils Sam (Jake Gyllenhaal). A New York où la température est inférieure à – 20° C, Jack entreprend une périlleuse course contre la montre pour sauver son fils.

4) La fin du monde en 2012

C’est en 2009 que sortait le film de science-fiction 2012, toujours signé Emmerich. 2h38 de réalisme alarmant qui ne laisse aucune rémission aux héros. La tension est à son paroxysme et la projection à son apogée. « Et si c’était vrai ? », ne pouvions-nous pas nous empêcher de penser ? Un blockbuster démentiel, à la limite du film d’horreur.

Les Mayas, l’une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l’ont confirmé, les numérologues l’ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion. La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps… Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis (John Cusack), romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

5) Le tsunami de The impossible

2012 marquait la sortie du drame The impossible signé Juan Antonio Bayona. Inspiré du tsunami meurtrier abattu sur l’Asie du Sud-Est le 26 décembre 2004, le film nous rappelait combien des vacances paradisiaques peuvent se transformer en véritable cauchemar si Dame Nature en a décidé ainsi. La culpabilité des survivants est magnifiquement bien amenée et l’instinct de survie magistral. Les images sont une fois encore saisissantes de réalisme. A revoir absolument.

L’histoire d’une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes. The Impossible raconte comment un couple et leurs enfants en vacances en Thaïlande sont séparés par le tsunami de Noël 2004. Au milieu de centaines de milliers d’autres personnes, ils vont tenter de survivre et de se retrouver. Nous retrouvions Naomi Watts et Ewan McGregor dans la peau des parents et Tom Holland dans le rôle de l’un de leurs trois fils.

N’oublions pas l’appel à l’écologisme découvert dans Aquaman, lorsque les sept mers recrachent via des tsunamis tout ce que l’homme a déversé en elles durant des décennies. Et vous, d’autres films qui vous auraient particulièrement choqués en terme de dépressions atmosphériques sans précédent ?

Voir aussi

Domino : le nouveau Brian de Palma a une date de sortie française

Même si Brian de Palma n'est plus le réalisateur qu'il était et que son prochain film, "Domino", a traversé des zones de turbulences qui vont probablement se voir sur la qualité, on reste curieux de voir le résultat. Une date de sortie française est désormais officiellement fixée.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis