MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des films qui font honneur à la danse

Top 5 des films qui font honneur à la danse

On ne compte plus le nombre de films qui ont vu le jour, mettant en scène des chorégraphies époustouflantes. Mais seulement peu ont su révéler les acteurs au sommet de leur art, au moment-clé de leur carrière. Retour sur cinq de ces films qui ont marqué leur époque, tout en rythme et bien souvent accompagnés d’une bande-originale culte…

1) Dirty Dancing

Alors que ses parents voient en elle une fille rangée et préoccupée par ses études, Frances Houseman, surnommée « Bébé », ne demande qu’à sortir de sa coquille. En vacances à la pension des Kellerman avec sa famille, la jeune fille découvre l’art de la danse grâce à Johnny, un professeur de danse qui se produit au camp de vacances, en compagnie d’autres passionnés de la piste. Il est aussi virile et sensuel qu’elle est enfantine et gauche. C’est à force de cours acharnés, initialement pour remplacer une danseuse lors d’un spectacle, que Bébé va se découvrir une personnalité de femme et éveiller sa sexualité qui jusqu’alors lui était totalement inconnue.

1987 marque le point de carrière le plus important pour Grey et Swayze. Emile Ardolino, le réalisateur du film les met en lumière dans Dirty Dancing, qui initialement portait le nom I was a Teenage Mambo Queen. Les autorités canadiennes pensaient alors qu’il s’agissait d’un film pornographique et le titre a ainsi dû être modifié. Ce qui a rendu le film si mythique, outre le célèbre  »Time of My Life » qui a obtenu l’Oscar de la meilleure chanson de film, c’est probablement la relation entre les deux comédiens durant tout le tournage. D’après de nombreux membres de l’équipe de tournage, Jennifer Grey et Patrick Swayze ne se supportaient pas. Pourtant, aucune tension n’est apparue à l’écran et le couple de danseurs reste l’un des plus mythiques du cinéma international.

2) Fame

Des milliers de jeunes artistes venus des quatre coins du pays viennent passer le casting de la si réputée Fiorello H. LaGuardia High School of Music & Art and Performing Arts, lors duquel peu d’élèves sont retenus. Le but de ces danseurs, musiciens, comédiens et chanteurs en herbe ? Faire de leur passion un métier, quitte à la laisser dévorer leur vie personnelle. Le film part à la découverte de huit de ces élèves uniques qui savent tout faire de leur corps.

Des chorégraphies millimétrées, une énergie débordante menée par des élèves aussi doués au chant qu’à la danse. Fame de Alan Parker est l’une des comédies musicales qui a marqué le début des années 1980, bien que certains reprochent au film de ne pas avoir très bien vieilli. Encore une fois, la bande-originale, interprétée par Irene Cara, joue un rôle primordial dans ce film et a d’ailleurs reçu de nombreux prix, notamment aux Golden Globes et aux BAFTA en 1981. On doit bien évidemment l’une des plus belles scènes de danse à Gene Anthony Ray, lors de l’audition de son personnage pour entrer dans le prestigieux établissement. Un moment de grâce, de sensualité et de maîtrise.

3) Black Swan

Probablement l’un des films de danse les plus noirs qui ait vu le jour, Black Swan met en lumière Nina (Natalie Portman), une danseuse du New York City Ballet. L’art de la danse l’anime jour et nuit, elle ne vit que pour ça. Le jour où Thomas, le maître de ballet, annonce le thème de la nouvelle mise en scène, à savoir Le Lac des Cygnes, Nina voit l’occasion de réaliser son rêve. Mais contrairement aux anciennes versions, Thomas souhaite cette fois-ci qu’une seule danseuse incarne à la fois le cygne blanc, Odette, et sa jumelle, le cygne noir, Odile. L’une est pure et innocente, comme Nina, tandis que l’autre est aussi ténébreuse que sensuelle. Afin de devenir aussi sombre que le signe noir, la danseuse de ballet va vouloir atteindre la perfection absolue, à ses risques et périls…

Un an après avoir tourné Brothers, Natalie Portman se voit à nouveau plonger dans un thriller qui lui offre l’un de ses plus beaux rôles à ce jour. Dans les chaussons de danse de Nina, durant le tournage l’actrice vit au même rythme qu’une danseuse de ballet, afin d’offrir le résultat le plus réaliste qui soit. Bien que la production ait eu recours à une doublure pour certaines scènes de danse, le jeu d’actrice de Portman est tout simplement époustouflant. Darren Aronofky l’a rencontrée dix ans avant le début du tournage afin de lui parler du projet. Résultat, on a une artiste qui brandit haut la main toutes les récompenses, des Oscars aux Golden Globes et un réalisateur plus que ravi et bluffé par celle sur qui il avait misé. Quelques années plus tard, il jettera son dévolu sur Jennifer Lawrence, la faisant jouer dans son film Mother! qui lui, ne connaîtra pas le même triomphe…

4) Footloose

Dans l’Amérique profonde et conservatrice, le fils du pasteur est retrouvé mort à la suite d’un accident de la route. Dès lors, la ville de Beaumont va interdire ce qu’elle estime responsable de cet événement et source de dépravation : les regroupements entre jeunes, la musique vue comme étant une mauvaise influence et surtout la danse. Ren McCormack (Kevin Bacon), fraîchement arrivé de Chicago, ne supporte pas les règles de moralité qui sont imposées à Beaumont et va tenter de réunir tous les jeunes de la ville de son côté, aussi passionnés de danse que lui, afin de pouvoir jouir de leur liberté.

Dix ans avant de jouer dans Apollo 13, Kevin Bacon perce l’écran dans un tout autre registre grâce au film Footloose, aujourd’hui devenu culte. À tel point qu’un remake est sorti en 2011. Ce qu’il y a d’intéressant dans ce film, c’est son intrigue, plus vraie que nature. Car oui, cette histoire qui semble dingue est inspirée de véritables faits. En 1979, le bal de fin d’année d’un lycée en Oklahoma s’est vu être menacé par une loi du XIXème siècle, interdisant la danse au sein de la ville. Une histoire qui aura permis à un film d’éclore, tout en révélant des personnalités. Notamment Sarah Jessica Parker, dans le rôle de Rusty, qui, grâce à ce film, s’est vue être nommée aux Young Artist Awards 1985 en tant que meilleur second rôle féminin.

5) Billy Elliot

Fils de mineur, dans un village d’Angleterre, Billy (Jamie Bell) suit régulièrement des cours de boxe comme son père et son frère avant lui. Dans les mêmes locaux sont tenus des cours de ballet, dans lesquels le jeune garçon de onze ans va se retrouver, au départ sans vraiment le vouloir, puis finalement par fascination pour l’élégance de la discipline. Très vite, sa professeure de danse, Mme Wilkinson (Julie Walters), va croire en Billy et ses talents, souhaitant même l’inscrire dans une prestigieuse école de danse. Seulement, lorsque son père découvre qu’au lieu de suivre ses cours de boxe habituels il prend des cours de ballet, la vie de Billy va prendre un autre tournant, entre sa passion et sa famille qui subit la crise du pays…

Alors que Jamie Bell prenait des cours de danse depuis l’âge de 6 ans, il a été parmi les deux mille petits garçons à passer l’audition pour le rôle de Billy. Lorsqu’il est apparu face à la production, celle-ci n’a pas hésité un instant pour l’engager. Même âge, même accent du Nord est de l’Angleterre, doué en danse. Tout concordait. Avant que le tournage du film ne commence, Lee Hall, qui a été chargé du scénario, écrivait des récits qui faisaient écho à son enfance. Pour Billy Elliot, il souhaitait également raconter la grève des mineurs, qui se mêle à un tableau de famille déjà bien amoché, dans lequel le plus jeune voit son chemin se dessiner pour lui.

Il y a bien évidemment d’autres chefs-d’œuvres que l’on peut citer lorsqu’il s’agit d’honorer l’art de la danse. On peut notamment parler de La Danseuse, avec Soko, sorti il y 2 ans, de Flashdance, ou encore de la légendaire comédie musicale West Side Story. Tant de classiques que de films plus indépendants qui éveillent notre envie de se lever et de bouger.

Voir aussi
Mortal Kombat : le casting se muscle

Ils sont parmi les combattants les plus connus du jeu Mortal Kombat. Selon le média The Hollywood Reporter, les personnages de Jax, Raiden et Mileena seront interprétés par Mehcad Brooks, Tadanobu Asano et Sisi Stringer.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis