MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des meilleurs films sur la médecine

Top 5 des meilleurs films sur la médecine

À l’heure où les microbes commencent à attaquer nos systèmes immunitaires, à celle où les mouchoirs sont de sortie et les médicaments de rigueur, nous vous proposons un recensement non exhaustif des films liés à la médecine. Médecins de campagne ou de ville, grands chirurgiens ou psychologues, tous « volent au-dessus d’un nid de coucou » en travaillant au service de notre santé, qu’elle soit mentale ou physique.

Côté médecine sur le front, nous pensons forcément à la comédie dramatique M.A.S.H (1970) de Robert Altman. Des jeunes chirurgiens antimilitaristes aimant l’alcool et les femmes se retrouvaient en pleine guerre de Corée à l’hôpital militaire mobile où ils semaient la pagaille. Dans un registre plus sombre, nous pensons également à La Chambre des officiers (2001) de François Dupeyron, pièce à part réservée aux gradés atrocement défigurés par leurs blessures de guerre, antre de la douleur où chacun se voit dans le regard de l’autre. Mais au-delà des films liés aux secouristes de guerre, nous avons également une palette de longs-métrages rendant hommage aux médecins du quotidien. Petits et grands, gardez quoi qu’il en soit à l’esprit que les antibiotiques, c’est pas automatiques…

1) La Cité de la joie

La Cité de la joie de Roland Joffé sortait en 1992. La comédie dramatique nous offrait après Ghost (1990) et Point Break (1991) un Patrick Swayze majestueux. Adapté du best-seller éponyme de Dominique Lapierre (publié en 1985), le film est une œuvre cinématographique cosmopolite chargée d’émotions aussi diverses que variées. On passe du rire aux larmes tant les personnages sont humains et l’engagement du héros aussi sincère que désintéressé. À revoir sans modération.

Hazari Pal (Om Puri) et sa famille vivent à Bihar, petit village d’Inde. Incapables de rembourser le prêt qu’ils ont contracté, ils sont expulsés de leur logement et forcés de s’exiler à Calcutta pour démarrer une nouvelle vie, dans l’espoir de revenir un jour à Bihar. Il rencontre alors un jeune chirurgien américain, le docteur Max Lowe (Swayze). Ce dernier a décidé après l’échec d’une opération de renoncer à sa pratique et de partir en Inde. Devant la misère, il refuse dans un premier temps de s’impliquer mais sa rencontre avec la famille Pal va l’amener à se remettre en question. Il va alors découvrir la Cité de la Joie, un dispensaire au milieu des bidonvilles où, malgré leurs problèmes, la famine et la misère, les Indiens sont tout de même heureux de la simplicité de leurs vies.

2) Docteur Patch

C’est en 1998 que Tom Shadyac nous offrait sa comédie dramatique Docteur Patch. Le biopic contait l’histoire d’un étudiant en médecine qui défia la profession et risqua son avenir en prônant les vertus thérapeutiques du rire. Près de 2h de sourires lacrymaux une nouvelle fois, via l’interprétation époustouflante d’un Robin Williams au mieux de sa forme. Et il en fallait de l’énergie pour faire rire tout ce petit monde !

Tout commence en 1969, quand Hunter Patch Adams (Williams), admis dans un hôpital psychiatrique après une tentative de suicide, découvre qu’il a le don de réconforter les patients par ses clowneries. En 1971, Patch commence ses études de médecine. Sa gaieté lui attire d’emblée l’inimitié de ses condisciples et l’hostilité du recteur Walcott (Bob Gunton). Mais Patch persévère. Intimement convaincu du bien-fondé de sa philosophie, il appliquera avec succès ses théories.

3) À tombeau ouvert

Martin Scorsese dévoilait en 2000 son thriller À tombeau ouvert, porté par Nicolas Cage. Le réalisateur retrouvait Paul Schrader, son scénariste de Taxi Driver, Raging Bull et La Dernière Tentation du Christ. Cage campait un ambulancier à la dérive, que seul l’alcool semblait maintenir en vie. Un film touchant et éprouvant sur la difficulté de certains sauveurs de vie et dompteurs de malheur à faire la part des choses.

Frank (Cage) sillonne tous les soirs au volant de son ambulance l’un des quartiers les plus chauds de New York. Il opère dans l’urgence, hanté par toutes les vies qu’il n’a pas pu sauver. Étaient également présents au casting Patricia Arquette, John Goodman ou encore Ving Rhames.

4) A dangerous method

C’est en 2011 que le biopic dramatique A dangerous method de David Cronenberg sortait dans nos salles. Se déroulant à l’aube de la Première Guerre mondiale en Suisse et en Autriche, le film revenait sur les relations parfois tumultueuses ayant lié le fondateur de la psychologie analytique à l’une de ses patientes (et future psychanalyste) ainsi qu’au père de la psychanalyse, Sigmund Freud. Un casting de haut vol pour une intrigue où passion et esprit s’entrelacent à merveilles. Un spectacle intellectuel hallucinant à s’injecter en intraveineuse.

Sabina Spielrein (Keira Knightley), une jeune femme souffrant d’hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung (Michael Fassbender). Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec un autre psychanalyste, Sigmund Freud (Viggo Mortensen). À partir de là, les rapports entre Jung et Freud se développent, de la séduction mutuelle initiale jusqu’à la rupture.

5) Dallas Buyers Club

Jean-Marc Vallée dévoilait en 2014 son biopic dramatique Dallas Buyers Club. Récompensé du Golden Globe et de l’Oscar du meilleur acteur, Matthew McConaughey était stupéfiant de force et de sensibilité mêlées. Le réalisateur avait pour mission de nous rappeler que la réalité dépasse parfois la fiction, et l’impressionnante perte de poids de l’acteur en a attesté. Entre compassion et tolérance, le film est une réelle leçon d’humanité. Une ode à la vie et un pas vers l’acceptation d’un au-delà qui un jour ou l’autre, nous ouvrira ses portes. Déchirant de réalisme.

1986, Dallas, Texas. Ron Woodroof (McConaughey) a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie. Jennifer Garner et Jared Leto étaient également présents au casting.

Nous conclurons ce top sur un panel de très bons films français ayant tous eu pour thème commun la médecine. En effet, n’hésitez pas à revoir le biopic dramatique Le scaphandre et le papillon (2007), le drame A cœur ouvert (2012) ou encore les comédies dramatiques Hippocrate (2014) et Médecin de campagne (2016). Et vous, un film qui vous aurait particulièrement touché ?

Voir aussi

Incontournables UGC 2019 : découvrez le programme

Comme chaque mois de janvier, UGC offre la possibilité aux spectateurs de découvrir ou redécouvrir les films qui ont marqué l'année à un tarif très intéressant. Découvrez sans plus attendre les films qui seront de retour dans les salles le mois prochain.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis