MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des plus grands films avec des frères jumeaux

Top 5 des plus grands films avec des frères jumeaux

Nulle question ici de grand frère protecteur ou de petit frère capricieux, d’aîné modèle ou de petit dernier pot de colle, ce top traitera de frères jumeaux. Que vous soyez le chouchou ou l’incompris de votre fratrie, le premier marié ou le célibataire endurci, vous vous retrouverez forcément dans l’un des héros de ces histoires.

Après notre top 5 des films sur des frères, voici venir notre top 5 des films dédiés aux frères jumeaux. Beaucoup penseront au thriller Faux-semblants (1988) de David Cronenberg, où les jumeaux gynécologues étaient interprétés par Jeremy Irons. Souvent touchants, parfois troublants, voire carrément flippants, les frères jumeaux fascinent autant qu’ils effraient. Coincés dans leur bulle gémellaire, ils ont bien souvent du mal à s’ouvrir au reste du monde et à offrir leur confiance. Et cette fraternité exacerbée a largement été exploitée au cinéma. Premiers rôles ou personnages secondaires, les acteurs ont, quoi qu’il en soit, dû doublement travailler pour obtenir le résultat escompté. À la magie des effets spéciaux s’ajoute indéniablement le talent du dédoublement, de personnalité et de mouvement.

1) Adaptation.

C’est en 2002 que Spike Jonze nous offrait sa comédie dramatique Adaptation.. Un rythme soutenu pour une mise en abîme vertigineuse. Une double interprétation parfaitement orchestrée face à des seconds rôles époustouflants. On en redemande !

Le scénariste Charlie Kaufman (Nicolas Cage) est rongé par le doute. Engagé pour adapter à l’écran un livre tiré de la vie de John Laroche (Chris Cooper), chasseur et trafiquant d’orchidées dans les Everglades, il est totalement bloqué. Comme Susan Orlean (Meryl Streep), la brillante journaliste new-yorkaise qui a rédigé le roman, Charlie est incapable de vivre une véritable histoire d’amour. Donald, son frère jumeau, aggrave la situation : non seulement, il réussit sans peine comme scénariste, mais il remporte également un franc succès auprès des femmes, ce qui n’est pas le cas de Charlie. Un jour, ce dernier croit avoir trouvé une solution : il va utiliser ses problèmes personnels comme base d’un scénario sur Laroche et Susan Orlean. Mais alors que l’inspiration vient et que l’histoire prend forme, Charlie va déclencher une série d’événements qui vont bouleverser la vie de tous les protagonistes.

2) Le Prestige

En 2006, Christopher Nolan nous offrait Le Prestige, adapté du roman du même nom de Christopher Priest, publié en 1995. Un chef-d’œuvre prodigieux au suspense insoutenable, doublée d’une réflexion poussée sur la perversité de l’illusion. Pour ceux qui n’auraient pas vu le thriller dramatique, le résumé qui suit comprend des spoilers.

Londres, au début du siècle dernier… Robert Angier (Hugh Jackman) et Alfred Borden (Christian Bale) sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d’abord l’un à l’autre, mais l’émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s’efforcer de se détruire l’un l’autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques… En effet, souvenez-vous : l’homme qui tire à la fin sur Angier dans l’entrepôt où se trouve sa machine reconnaît Borden. Mourant, il comprend alors qu’il s’agissait en fait de frères jumeaux et Borden lui explique que lui et son jumeau vivaient en fait la même vie et jouaient le rôle de Fallon à tour de rôle. De même, l’un était amoureux de Sarah, et l’autre, celui qui a été pendu, d’Olivia.

3) There will be blood

Paul Thomas Anderson dévoilait en 2008 son drame There will be blood, au sein duquel Paul Dano campait avec brio Eli et Paul Sunday. « Ça va saigner » en résumé, via un chef-d’œuvre dégoulinant de qualités : un propos audacieux, une réalisation magistrale et un acteur principal inébranlable. Un véritable bijou du 7éme art.

Lorsque Daniel Plainview (Daniel Day-Lewis) entend parler d’une petite ville de Californie où l’on dit qu’un océan de pétrole coulerait littéralement du sol, il décide d’aller tenter sa chance et part avec son fils H.W. (Dillon Freasier) à Little Boston. Dans cet endroit perdu où chacun lutte pour survivre et où l’unique distraction est l’église animée par le charismatique prêtre Eli Sunday, Plainview et son fils voient le sort leur sourire. Même si le pétrole comble leurs attentes et fait leur fortune, plus rien ne sera comme avant : les tensions s’intensifient, les conflits éclatent et les valeurs humaines comme l’amour, l’espoir, le sens de la communauté, les croyances, l’ambition et même les liens entre père et fils sont mis en péril par la corruption, la trahison… Et le pétrole.

4) Les Chroniques de Spiderwick

Mark Waters nous offrait en 2008 Les Chroniques de Spiderwick. Le réalisateur nous plonge dans un monde fantastique aux frontières du réel aux côtés d’un Freddie Highmore extraordinaire. Un conte de fée moderne ravissant doublé d’effets spéciaux époustouflants. Magique.

Après son divorce, Helen Grace (Mary-Louise Parker) a dû quitter New York avec ses jumeaux, Jared et Simon (Highmore), et sa fille, Mallory (Sarah Bolger), pour trouver refuge dans l’ancienne résidence de son grand-oncle, l’éminent naturaliste Arthur Spiderwick (David Strathairn). Une nouvelle vie commence pour les Grace dans cette bâtisse isolée, un rien sinistre, où les trois enfants ne tardent pas à faire d’étranges rencontres. Après avoir mis à jour la cachette d’un espiègle farfadet, Jared découvre au grenier un somptueux ouvrage, rédigé par Arthur Spiderwick et orné d’illustrations d’animaux fantastiques de toutes espèces : Le Guide Arthur Spiderwick du monde merveilleux qui vous entoure. Bravant les avertissements solennels de son ancêtre, Jared ouvre le précieux livre, qui lui dévoile un univers merveilleux, peuplé de gobelins, de fées, de trolls, de sylphes délicats, d’oiseaux exotiques et de porcins voraces. Mais un ogre maléfique du nom de Mulgarath hante aussi ce Monde Invisible qu’il souhaite contrôler. Pour cela, il doit s’emparer du Guide. Prêt à tout pour parvenir à ses fins, le rusé Mulgarath tend un piège diabolique aux trois enfants, puis se lance avec sa meute hurlante à l’assaut de la Résidence…

5) The Social Network

C’est en 2010 que David Fincher dévoilait son drame The Social Network. Le comédien Armie Hammer jouait à lui tout seul les jumeaux Cameron et Tyler Winklevoss.

Une soirée bien arrosée d’octobre 2003. Mark Zuckerberg (Jesse Eisenberg), un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une traînée de poudre d’un écran à l’autre d’abord à Harvard, puis s’ouvre aux principales universités des États-Unis, de l’Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier… Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s’est imposé comme l’une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l’amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux… Etaient également présent au casting Justin Timberlake et Andrew Garfield.

Et vous, d’autres films au sein desquels les jumeaux sont mis à l’honneur qui vous auraient particulièrement marqués ?

Voir aussi

Le synopsis de US de Jordan Peele enfin dévoilé

Jordan Peele revient avec un film au synopsis terrifiant. Il s'agit de "US" son prochain film pour lequel trop peu d'informations avaient fuité jusqu'alors. Le réalisateur de "Get Out" est sur tous les fronts depuis qu'il a gagné son Oscar en 2017. Séries, films, productions... Bref, pas une semaine ne se passe sans que nous ne parlions de lui. Mais aujourd'hui c'est pour son projet perso de film, dont le pitch est enfin en ligne !

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis