ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Adieu les cons : un premier teaser pour le nouveau film d'Albert Dupontel

"Adieu les cons", le nouveau film d'Albert Dupontel se dévoile à travers sa première bande-annonce. Attendue le 21 octobre 2020, cette nouvelle production de l'acteur/réalisateur semble encore une fois très décalée.

Albert Dupontel fait son cinéma

Albert Dupontel a débuté sa carrière cinématographique devant la caméra à la fin des années 1980. Mais il est très rapidement passé derrière la caméra pour offrir ses propres réalisations. Après un court-métrage en 1993, Albert Dupontel signe son premier long-métrage en 1996. Bernie rencontre un certain succès et pose les bases de son cinéma : un genre absurde, décalé, à l'humour noir différent des productions habituelles de l'époque. En tout, l'acteur va mettre en scène six long-métrages, dont le dernier en date, Au revoir là-haut, remonte à 2017. Après trois ans d'absence, Albert Dupontel est de retour avec sa nouvelle réalisation : Adieu les cons.

Adieu les cons

Adieu les cons raconte le destin de Suze, une femme âgée de 43 ans qui découvre qu'elle est sérieusement malade. Elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu'elle a été contrainte d'abandonner quand elle n'avait alors que 15 ans. Sa quête va l'emmener à la rencontre de JB, un quinquagénaire en plein burn-out et Mr Blin, un archiviste aveugle. Ces trois personnes hors du commun vont allier leurs forces dans une quête pas comme les autres.

Adieu les cons : un premier teaser pour le nouveau film d'Albert Dupontel

Côté casting, Albert Dupontel joue, comme à son habitude, dans son propre film. Il campe JB. Il s'entoure pour l'occasion de Virginie Efira et de Nicolas Marié dans la peau de Mr Blin. Le reste de la distribution se complète de Jackie Berroyer, de Laurent Stocker ou encore de Bouli Lanners, qui se dévoile en médecin dans la bande-annonce.

Un premier teaser intrigant

La première bande-annonce de Adieu les cons ne dévoile clairement pas grand chose. Mais ces quelques images suffisent à retrouver le style inimitable d'Albert Dupontel. En une conversation dans laquelle Bouli Lanners fait un parallèle entre les anticorps et la police, l'ambiance est donnée. Une fois de plus, le spectateur doit s'attendre à une œuvre loufoque, décalée, absurde et drôle, comme Dupontel en a le secret. Le film est attendu le 21 octobre prochain dans les salles obscures.

Voir aussi

Les Sept de Chicago sur Netflix : découvrez les différences marquantes entre le film et le véritable procès

Les Sept de Chicago sur Netflix : découvrez les différences marquantes entre le film et le véritable procès

Le 16 octobre dernier, Netflix a mis en ligne le deuxième film d'Aaron Sorkin : « Les Sept de Chicago ». Le long-métrage retrace le procès qui a suivi les célèbres manifestations en marge de la convention démocrate de 1968. Ses organisateurs sont accusés de conspiration et d'incitation à la violence. Voici quelques différences entre le film et le véritable procès.