Asterix aux jeux Olympiques : l'un des plus gros budgets de l'histoire du cinéma français - CinéSéries
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Asterix aux jeux Olympiques : l'un des plus gros budgets de l'histoire du cinéma français

Asterix aux jeux Olympiques : l'un des plus gros budgets de l'histoire du cinéma français

« Asterix aux jeux Olympiques », troisième opus des aventures du gaulois, revenons sur le tournage de ce nouvel épisode, porté par un budget pharaonique.

Asterix aux Jeux Olympiques

Thomas Langmann et Frédéric Forestier  se réunissent pour proposer la troisième aventure cinématographique d'Asterix. Adapté des bandes dessinées cultes de Albert Uderzo et Rene Goscinny, ce troisième film réuni un casting cinq étoiles avec notamment Clovis Cornillac, Gérard Depardieu, Alain Delon, Benoît Poelvoorde, Stéphane Rousseau, José Garcia, Franck Dubosc ou encore Jean-Pierre Cassel dans son dernier rôle. Le rôle de Panoramix sera en effet sa dernière apparition puisque le père de Vincent Cassel est décédé peu de temps après le tournage. Thomas Langmann a réunit tout le cinéma français pour ce film où même des sportifs de hauts niveaux comme Amélie Mauresmo, Zinedine Zidane ou encore Tony Parker font une apparition. Mais ce qui frappe, c'est le budget colossal de cette production.

 

Deuxième plus gros budget de l'histoire du cinéma français au moment de sa sortie

L'air de rien le budget de Asterix aux Jeux Olympiques est renversant. Au moment de sa sortie en 2008, le film représentait le deuxième plus gros budget de toute l'histoire du cinéma français. Avec un budget avoisinant les 78 millions d'euros, Asterix aux Jeux Olympiques se plaçait juste derrière les 90 millions de dollars du film Le Cinquième Élément. Un record depuis battu par un autre film de Luc Besson : Valérian et la cité des mille planètes. Pour comparer les budgets, les deux premiers Asterix s’élevaient respectivement à 41 et 49 millions d'euros.

Asterix aux jeux Olympiques dimanche 28 juin sur TF1 : l'un des plus gros budgets de l'histoire du cinéma français

Mais qu'ont fait les producteurs avec la somme de 78 millions d'euros ? Et bien déjà, il fallait payer ce casting impressionnant. 10,2 millions d'euros sont partis dans les salaires de tout ce gratin du cinéma français. Une somme à laquelle il faut ajouter 1,6 million d'euros pour payer les apparitions éclaires des sportifs et des guests. 8,6 millions d'euros ont été utilisés dans les costumes. La costumière Madeleine Fontaine a fabriqué plus de 300 perruques, des centaines de postiches, des nattes, des moustaches et des barbes. Elle a également confectionné 1000 costumes différents. Il fallait ensuite financer la construction des décors. Aline Bonetto, la décoratrice d'Un Long Dimanche de Fiançailles a construit 11 000 m2 de plateaux. 140 ouvriers ont travaillé pendant 4 mois sur 11 décors différents. Bref, un budget faramineux qui a néanmoins rapporté plus de 131 millions de dollars au box-office. Une réussite non négligeable.

Culte !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Little Monsters : le réalisateur de Toy Story 4 s'attaque aux monstres d'Universal

Little Monsters : le réalisateur de Toy Story 4 s'attaque aux monstres d'Universal

Universal est sur une grande lancée avec ses monstres ! Le succès de "Invisible Man" a enfin initié quelque chose et un nouveau projet s'ajoute à la liste de ceux en préparation. Le réalisateur de "Toy Story 4" va mener "Little Monsters", un film de genre pour le grand public.