ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Europacorp trouve 'très encourageant' le démarrage de Malavita aux USA

Europacorp trouve 'très encourageant' le démarrage de Malavita aux USA

Le dernier film de Luc Besson, Malavita, a engrangé 15 millions de dollars de recettes après son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis, a annoncé lundi la société de production et distribution Europacorp, qui a qualifié ces résultats de "très encourageants".

Ce film avec Robert de Niro, Michelle Pfeiffer et Tommy Lee Jones relate les efforts d'intégration d'un repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, qui s'installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.

" C'est le meilleur démarrage d'un film réalisé par Luc Besson aux Etats-Unis après Le Cinquième élément ", selon le communiqué d'Europacorp, société créée par Luc Besson. Comparativement, Le Cinquième élément (1997) avait totalisé 17 millions de dollars.

Il s'agit aussi du " 6e meilleur démarrage pour une production française " de tous les temps sur le territoire américain. Le record est détenu par Taken 2 (2012), produit aussi par Europacorp, qui avait rapporté 49 millions de dollars devant les 24 millions de Taken (2008).

Malavita, qui sort en France le 23 octobre, est arrivé en deuxième position au box-office américain le week-end dernier, loin cependant derrière le film d'épouvante Insidious : Chapitre 2 et ses 41 millions de recettes.

(re)Découvrez la bande-annonce de Malavita

C'est quoi le pitch de Malavita ?
Fred Blake alias Giovanni Manzoni (Robert de Niro), repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.
Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…

=> Toutes les infos sur Malavita

(16 Septembre 2013 - AFP)

 

Voir aussi

Cloverfield : découvrez les références du film de Matt Reeves aux anciens films de monstres

Cloverfield : découvrez les références du film de Matt Reeves aux anciens films de monstres

« Cloverfield » est devenu au fil du temps un petit classique de la science-fiction moderne. Clins d'oeil de l'auteur et preuve de la richesse du film, il se réfère directement à de vieux classiques du genre. Voici ces références, qui devraient ravir les cinéphiles.