ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Grave : une caméra cachée bien gore pour la sortie Australienne

Grave : une caméra cachée bien gore pour la sortie Australienne

A l'occasion de la sortie de Grave en Australie, une vidéo promotionnelle plutôt gore a fait son apparition sur la toile.

Depuis sa sortie à travers le monde, Grave de Julia Ducournau est un véritable succès public et critique. Il faut dire que la réalisatrice s’est attaqué avec beaucoup de brio à un genre assez peu représenté en France, l'horreur, en offrant un film de cannibale réussi. Rien d'étonnant à ce qu'un marché comme l'Australie propose une vidéo promotionnelle à l'occasion de sa sortie sur le territoire... vidéo il faut l'avouer plutôt déroutante. On y découvre une jeune femme, assise sur un banc, en train de déguster un pied humain. Alors que personne ne lui prête attention au début, les passants remarquent vite cette scène étrange plutôt gore. Les réactions sont plutôt diversifiées entre ceux qui préfèrent s'esquiver, les curieux qui observent ou ceux qui filment ce manège un peu étrange. Quel meilleur moyen de faire parler d'un film de cannibale qu'en mettant en scène une cannibale en caméra cachée ? Chose étonnante, personne n'a l’air de prévenir la police ! Peut-être la scène était-elle trop improbable pour sembler véridique ?

Avec cette vidéo YouTube qui comptabilise déjà des milliers de vues, nul doute que Grave (Raw en anglais) se fera rapidement remarquer sur le territoire australien. En France, le premier film de Julia Ducournau a déjà atteint 100000 entrées (d'après les chiffres fournis par Wild Bunch le 2 avril dernier) et nombreuses sont les salles à encore le diffuser. Si vous ne l'avez pas encore vu, on ne peut que vous conseillez de rattraper cette erreur.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Nassim Chentouf (16 avril 2017)

 

Voir aussi

Ali G, Borat, Brüno : Sacha Baron Cohen arrête les films undercover en caméra cachée

Ali G, Borat, Brüno : Sacha Baron Cohen arrête les films undercover en caméra cachée

Vous aimiez Sacha Baron Cohen quand il se déguisait en Borat, Ali G et autres alter egos ? Alors préparez vos mouchoirs, car l'acteur en a fini avec eux.