Accueil > News > Cinéma > Halloween : le reboot rendra hommage à tous les films de la saga

Halloween : le reboot rendra hommage à tous les films de la saga

Nous vous annoncions le 21 février que Jamie Lee Curtis avait fini de tourner les séquences qui la concernaient. Aujourd’hui, c’est le scénariste Danny McBride qui nous en apprend davantage. Ainsi donc lui et son comparse scénariste et réalisateur David Gordon Green auraient choisi de rendre hommage à tous les films de la saga ! Et particulièrement à l’original de John Carpenter. On vous en dit plus de suite !

40 ans après Halloween, la Nuit des masques de John Carpenter, David Gordon Green revient sous l’égide de Blumhouse sur les aventures sanglantes de Michael Myers avec au casting Virginia Gardner (Vicky), Nick Castle (Michael Myers), Judy Greer (Karen Strode) et surtout le retour de Jamie Lee Curtis (Laurie Strode). L’actrice retrouvera donc celui qui la hante depuis des décennies… Pour rappel, le film de 1978 se situait la nuit d’Halloween 1963. Le jeune Michael Myers allait sauvagement poignarder sa sœur aînée dans sa chambre. Après le drame, le jeune homme se vit enfermé en hôpital psychiatrique et se mura dans le silence. Quinze ans passèrent avant qu’il ne s’échappe de l’asile pour retourner sur les lieux du crime. Ce fut alors aux adolescents de la ville que Myers s’attaqua.

Au-delà d’avoir donné naissance au monstre qu’est Michael Myers, Carpenter avait à l’époque fait naître le slasher. Autrement dit un sous-genre cinématographique mettant en scène les meurtres d’un tueur psychopathe, souvent masqué. Ce dernier élimine généralement un groupe de jeunes à l’arme blanche. Peu avant lui, Black Chrismas de Bob Clark (1974) lançait lui aussi le genre. S’en suivirent alors les sagas Vendredi 13 et Scream avec une formule inchangée : budget modeste, jeunes acteurs débutants, tueur masqué, meurtres sanglants (la saga Halloween restant la plus subjective du genre). Et surtout, un look du tueur devenu culte comme le masque de hockey et la machette de Jason Voorhees ou encore le masque blanc à la bouche béante et la cape noire dans Scream.

Le scénariste Danny McBride avait ainsi à cœur de rendre hommage au film original de John Carpenter. Le film a en effet été pensé pour être une suite directe qui conservera l’esprit de la nuit des masques. Feu l’hémoglobine et les membres coupés qui de nos jours font fureur ! Le reboot d’Halloween en revient au film d’horreur basé sur l’angoisse environnante. L’appréhension palpable. McBride avait ainsi déclaré au Charleston City Paper : « L’original ne reposait que sur la tension. Laurie Strode ne sait même pas que Michael Myers existe avant les toutes dernières minutes du film. À tel point que vous êtes dans l’anticipation de ce qui va se passer et l’effroi que Carpenter glisse avec une telle maîtrise dans ce film… Je pense que c’est ce à quoi nous essayons de revenir. »

Ni gore ni violence exacerbée donc ! L’idée était de ramener la peur la plus pure qui soit au bercail. La faire pénétrer dans l’inconscient des spectateurs pour que chacun puisse, après avoir vu le film, craindre de découvrir Myers dans sa maison ou son jardin. Nul besoin de jets de sang et autre torture insoutenable pour cela ! « Je veux être effrayé par quelque chose qui est véritablement susceptible d’arriver. Je pense que c’est beaucoup plus effrayant d’avoir une silhouette tapie dans l’ombre alors que vous sortez les poubelles, plutôt qu’un type immortel lancé à vos trousses ». a ainsi confié le scénariste au micro d’Empire. Pour autant Myers reste un symbole mystique et détient en cela une part de surnaturel dans l’esprit du spectateur.

Nous retrouverons donc Laurie Strode et sa fille dans la même banlieue qui jadis a vu évoluer le tueur masqué. Même endroit, même actrice, même ambiance angoissante au programme des festivités. Le scénariste a ainsi ajouté à Flickering Myth : « Ce film vient après le premier. La franchise Halloween aurait pu devenir notre propre aventure, sachant qu’il y a eu tellement de versions différentes, tellement de chronologies mélangées. C’est pourquoi nous avons pensé qu’il serait plus simple d’en revenir à la source et de reprendre là où Carpenter s’était arrêté. »

Le réalisateur et co-scénariste David Gordon Green souhaitait lui aussi rendre hommage à la célèbre franchise horrifique, de par le traitement apporté au film. Rappelons d’ailleurs que cette dernière a au total rapporté 400 millions de dollars à travers le monde ! Pourquoi alors changer une recette que bon nombre ont dévorée, jusqu’à se resservir et en redemander ? C’est ainsi que le duo a décidé de faire ce film en hommage aux onze films de la franchise en en revenant à l’essence même de son esprit : la terreur pure et dure.

En plus de porter à 70 ans la double casquette de consultant et producteur sur ce reboot d’Halloween, Carpenter signera la musique de Halloween. Jason Blum (Paranormal Activity, Insidious) co-produit quant à lui le film.

Le tournage ayant débuté en janvier, il nous tarde de voir la fête d’Halloween approcher avec la sortie prévue une semaine auparavant, soit le 24 octobre 2018 !

Virginie Coffineau (13 mars 2018)

Voir aussi

Outlaw King : Chris Pine méconnaissable en roi écossais pour Netflix

Outlaw King : Chris Pine méconnaissable en roi écossais pour Netflix

Loin des étoiles ou d'une célèbre super-héroïne, Chris Pine s'engage dans l'indépendance écossaise avec "Outlaw King" et on peut dire qu'il a le look.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis