Accueil > News > Cinéma > Harry Potter : les anglais découvrent le mot français pour « muggle » et deviennent fous

Harry Potter : les anglais découvrent le mot français pour « muggle » et deviennent fous

David Yates (harry potter et les reliques de la mort – 1ère partie, les animaux fantastiques) vient de révéler au reste du monde le mot français pour désigner les personnes dénuées de dons magiques, appelées « muggle » en terre anglaise et « no-maj » outre-Atlantique : il s’agirait de « non-magique ». Cette toute nouvelle déclaration du réalisateur nous laisse plus que sceptique puisque tous les lecteurs de J.K. Rowling et les fans des films le savent bien, depuis presque vingt ans maintenant, l’équivalent français de muggle c’est bien évidemment « moldu ». Voyage aux confins de l’absurde.

C’est à nos confrères d’Entertainment Weekly que David Yates a fait cette déclaration détonante : dans les animaux fantastiques : les crimes de grindelwald – qui se déroulera en grande partie à Paris – la communauté moldue française sera désignée par le terme « non-magique », soit la banale traduction du terme américain « no-maj ». « Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? » nous direz-vous et nous sommes bien d’accord. Depuis la publication française du premier roman, Harry Potter à l’école des sorciers, il y a maintenant presque 20 ans (le roman a été publié le 9 octobre 1998 en France), traduit par Jean-François Ménard – qui a d’ailleurs traduit l’ensemble de la saga littéraire de J.K. Rowling -, les lecteurs français ont pris l’habitude de désigner les « non-magiques » par le terme moldu, inventé par Jean-François Ménard.

C’est pourquoi il nous paraît donc aujourd’hui totalement absurde de vouloir changer ce terme de moldu qui est tout à fait évocateur dans l’imaginaire des Potterheads. David Yates aurait sans doute pu et dû passer un coup de téléphone à Jean-François Ménard avant de déclarer une chose pareille, cela lui aurait évité de provoquer un tollé prévisible au sein de la large communauté de fans français de Harry Potter.

Au cours de cet entretien David Yates en a également révélé un peu plus sur la communauté moldue parisienne : « [le monde magique y est] très glamour, c’est très beau. Il y a une communauté [magique] qui vit au côté d’une communauté moldue, c’est bien plus libre qu’à New York où il y a de la ségrégation. En vérité, Paris est un peu comme l’Angleterre, elle ne s’attarde pas sur les différences entre les deux [communautés]. Les êtres magiques peuvent se déplacer librement au sein de communautés moldues du moment qu’ils sont discrets quant à leurs talents… ».

On vous rappelle que J.K. Rowling est à l’écriture de ce deuxième volet des aventures de Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne). L’intrigue débutera en 1927, quelques mois après que Norbert a permis de démasquer et de mettre hors d’état de nuire le redoutable mage noir Gellert Grindelwald (Johnny Depp). Cependant, comme il en avait fait le serment, Grindelwald s’est enfui de manière spectaculaire et rallie à sa cause de plus en plus de fidèles. Seul Albus Dumbledore (Jude Law), autrefois son meilleur ami, est sans doute capable de l’arrêter. Mais pour y parvenir, celui-ci a besoin de son ancien élève, Norbert Dragonneau, qui a déjà su capturer Grindelwald. Si cette nouvelle aventure réunit Norbert, Tina (Katherine Waterston), Queenie (Alison Sudol) et Jacob (Dan Fogler), elle mettra aussi à l’épreuve leur loyauté car nos héros devront affronter des dangers inédits dans un monde des sorciers de plus en plus divisé…

Que pensez-vous de ce nouveau terme pour désigner les moldus ?

Manon Godoc (19 janvier 2018)

Voir aussi

Shailene Woodley au casting du prochain Drake Doremus

En plus de tenir toujours l’un des rôles principaux dans la séries "Big Little Lies", Shailene Woodley, révélée par la trilogie "Divergente", tournera prochainement dans le prochain film de Drake Doremus, face à Sebastian Stan et Jamie Dornan.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis