ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le cinéaste portugais Manoel De Oliveira s'en est allé

Le cinéaste portugais Manoel De Oliveira s'en est allé

Le doyen des cinéastes est décédé aujourd'hui à l'âge plus que respectable de 106 ans.

D'abord grand sportif, Manoel De Oliveira était tombé amoureux du cinéma grâce à Charlie Chaplin et Max Linder, avant de lui-même s'essayer au septième art à l'âge de vingt ans en tournant le documentaire muet Douro, faina fluvial avec sa caméra portative, en 1931.

Onze ans plus tard, c'est la consécration avec aniki bobo, qui annonce le néoréalisme italien. S'en suivra une carrière prolifique et de nombreux passages à Cannes et d'autres festivals (les cannibales, non, ou la vaine gloire de commander, Je rentre à la maison…).

De Oliveira a dirigé les plus grands, de Marcello Mastroianni en passant par Catherine Deneuve ou encore John Malkovich et Michel Piccoli.

Il était le premier réalisateur à tourner encore après 100 ans. En 2008, l'année de son anniversaire centenaire, il avait d'ailleurs reçu la Palme d'Or d'honneur qui félicite l'ensemble de son oeuvre.

=> Toutes les infos sur Manoel De Oliveira

Marie Devier (2 avril 2015)

 

Voir aussi

Fury sur Netflix : quand Shia LaBeouf faisait du tournage un cauchemar pour Brad Pitt et les autres

Fury sur Netflix : quand Shia LaBeouf faisait du tournage un cauchemar pour Brad Pitt et les autres

Le tournage de "Fury" de David Ayer ne fut pas de tout repos, en grande partie à cause des frasques de Shia LaBeouf, incontrôlable et un peu trop impliqué dans son rôle.