ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Maman j'ai raté l'avion a 30 ans : cette scène culte qui a failli tourner au désastre

Maman j'ai raté l'avion a 30 ans : cette scène culte qui a failli tourner au désastre

Le film culte de Noël "Maman j'ai raté l'avion" fête ses 30 ans cette année. L'occasion pour une comédienne de revenir sur l'une des scènes cultes du long-métrage de Chris Columbus qui n'a pas été simple à tourner.

Maman j'ai raté l'avion : 30 ans déjà

Quand on parle de films cultes, Maman j'ai raté l'avion figure en bonne position pour les personnes ayant grandi dans les années 90. Pour beaucoup d'enfants nés dans les années 1980 (et leurs parents), la VHS du long-métrage trônait fièrement sur l'étagère, entre celles des dessins-animés Disney et de Jurassic Park. Depuis, la plupart du temps à Noël, le visionnage annuel du film réalisé par Chris Columbus est devenu une tradition à laquelle on ne déroge jamais (et les chaînes de TV non plus).

Sorti en décembre 1990, Maman j'ai raté l'avion met en scène Kevin McAllister (Macaulay Culkin), un jeune garçon âgé de huit ans, qui se retrouve par inadvertance livré à lui-même pendant les fêtes de Noël après que sa famille l'a "oublié" dans l'immense maison qui va devenir la cible de deux voleurs. D'abord effrayé par ces derniers, Kevin va ensuite tout faire pour défendre sa demeure en usant d'inventivité et de gadgets pour piéger les deux malfrats, en attendant le retour de ses parents.

Produit pour un budget d'environ 18 millions de dollars, le film en rapportera près de 480 au box-office mondial et propulsera Macaulay Culkin au rang d'enfant star (il n'hésite d'ailleurs jamais à faire des clins d'oeil à ce rôle).

La scène de l'aéroport : une galère de tournage

Parmi toutes les scènes cultes de Maman j'ai raté l'avion, il y a bien sûr celle dans l'aéroport de Chicago où toute la famille McAllister court à perdre haleine pour attraper leur vol à destination de Paris. Et le tournage de celle-ci n'a pas été une mince affaire !

À l'occasion des trente ans du film, l'actrice Senta Moses Mikan, qui interprétait le rôle de Tracey McAllister (une des cousines de Kevin) a confié quelques souvenirs de tournage à The Hollywood Reporter. Elle est notamment revenue sur la séquence compliquée de l'aéroport, qui a nécessité de gros moyens et plusieurs jours de tournage :

Il y avait des milliers de figurants, qui connaissaient tous parfaitement les mouvements qu'ils devaient faire pour qu'aucun de nous ne soit en danger alors que nous courions à toute allure dans le terminal d'American Airlines d'O'Hare. Et nous courions vraiment très vite. Je me rappelle qu'on s'est rentré dedans plusieurs fois, comme des auto-tamponneuses (...) honnêtement, cette scène aurait pu finir en désastre, mais personne n'a été blessé. C'est un miracle de Noël.

Senta Moses Mikan (à gauche de la photo) © 20th Century Fox

Parmi les autres anecdotes, elle raconte notamment que les fameuses pizzas de The Little Nero que la famille mange au dîner la veille du départ étaient "dégoûtantes et froides" et que Catherine O'Hara amusait la galerie en faisait des bruits de dauphin. "Un vrai talent caché" d'après Senta Moses Mikan.

Enfin, elle se rappelle que Joe Pesci (qui interprète un des deux voleurs) avait bien du mal à se retenir de jurer devant les enfants, et que Chris Columbus lui avait demandé d'utiliser le mot "fridge" à la place de "fuck". Elle se souvient aussi que Pesci faisait l'idiot avec sa dent en or et que ça faisait beaucoup rire les jeunes comédiens.

 

Voir aussi

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Philippe Clair, réalisateur de plusieurs comédies cultes des années 70 et 80, est décédé à l'âge de 90 ans.