Matt Dillon devient Jack l’éventreur pour Lars Von Trier

Matt Dillon devient Jack l’éventreur pour Lars Von Trier

L’acteur incarnera le serial killer sous la direction du réalisateur très controversé de Nymphomaniac - Volume 1 et 2 , antichrist ou encore dancer in the dark.

Le film intitulé The House That Jack Built s’intéressera à la vie de Jack l’éventreur sur une durée de douze ans, introduisant les meurtres qui ont fait de lui un serial killer. Tout sera raconté du point de vue de Jack, qui considère ses meurtres comme des oeuvres d’art. Rapidement recherché par la police, il prend alors de plus en plus de risque dans sa quête de l’oeuvre ultime…

Le nouveau scandale de Lars Von Trier ? Au vu de l'histoire du célèbre serial killer et de la filmographie souvent choquante du cinéaste, ce projet risque encore de faire parler de lui !

Bruno Ganz (la chute) jouera aux côtés de Matt Dillon, dans le rôle de « Verge », un personnage mystérieux qui tient des conversations récurrentes avec Jack sur ses pensées et ses actes. Lars Von Trier a manifesté son enthousiasme après avoir choisi les deux acteurs pour son nouveau film en déclarant « ces deux messieurs représentent des jalons de mon développement cinématographique. En plus d’être le duo parfait, ils sont d’excellents acteurs et collent de manière presque organique à "ma famille cinématographique". C’est un grand plaisir et une fierté, j’ai hâte de travailler avec eux ».

Le tournage devrait bientôt débuter dans les villes de Trollhättan en Suède et de Copenhague. En attendant, vous pouvez retrouver Matt Dillon dans wayward pines.

Marie Devier, avec Deadline (2 novembre 2016-)

 

Voir aussi

Énorme : la mère de Jonathan Cohen joue dans le film

Énorme : la mère de Jonathan Cohen joue dans le film

Dans son film "Énorme", Sophie Letourneur raconte avec un humour noir et sur un ton unique une grossesse non-désirée, sournoisement déclenchée par un homme au très fort désir de paternité. Pour ce film troublant, la réalisatrice mélange la comédie et le genre documentaire, en faisant appel à de véritables professionnels de la santé, des pianistes, un vrai chamane et même... la maman de Jonathan Cohen !