Pas de César pour récompenser le succès public d'un film

C'est Dany Boon qui ne va pas être content. Si l'on parlait d'un César du box-office au début du mois d'octobre, l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma vient de revenir sur sa décision... Elle a en effet renoncé à créer un nouveau prix pour distinguer un film ayant réalisé "un grand nombre d'entrées en salles" dans l'année passée.

Et oui ! Après en avoir débattu en séance ce vendredi, le conseil d'administration de l'institution "a décidé à l'unanimité de ne pas modifier le nombre et le mode d'attribution des vingt trophées pour la cérémonie 2010". En effet aucune des "propositions étudiées visant à créer un César supplémentaire pour les films ayant réalisé un grand nombre d'entrées en salle n'a été retenue", précise l'Académie.

En février, déçu par l'unique nomination, dans la catégorie du meilleur scénario, de sa comédie aux 20 millions de spectateurs Bienvenue chez les Ch'tis Dany Boon avait lancé une polémique en annonçant qu'il boycotterait la cérémonie des César, avant de se raviser. Le président de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma Alain Terzian avait alors promis que le conseil d'administration de celle-ci se pencherait rapidement sur la création d'un trophée récompensant la meilleure comédie de l'année. En tout cas, ça ne sera pas pour 2010...

=> Toutes les infos sur Dany Boon

A.V. (06 novembre 2009, avec AFP)

© 2009 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

 

Voir aussi

Fabrice Éboué (Barbaque) :

Fabrice Éboué (Barbaque) : "Allez, je lâche les chevaux !"

Avec "Barbaque", Fabrice Éboué s'inscrit dans un autre genre que celui où on a pu le voir à l'oeuvre avec par exemple "Case départ" et "Coexister". Une évolution réussie et prometteuse que nous avons pu évoquer avec lui, un "King of Comedy" en passe de devenir un auteur de cinéma unique dans le paysage français. Rencontre.