Première montée des marches pour Dujardin à Cannes : 'un vrai dépucelage'

Première montée des marches pour Dujardin à Cannes : 'un vrai dépucelage'

Jean Dujardin s'est réjoui à l'avance de sa première montée des marches à Cannes, prévue dimanche soir pour la présentation de The Artist: "ce sera un vrai dépucelage".

"J'ai déjà monté des marches, des escaliers dans ma vie mais là, ça va être un truc incroyable: ce sera un vrai dépucelage", a plaisanté l'acteur devant la presse.

The Artist de son complice Michel Hazanavicius (réalisateur des deux Oss 117, Le Caire, Nid D'Espions et OSS 117 : Rio ne répond plus), est le deuxième long métrage français en compétition après Polisse de Maiwenn.

Il devait initialement être projeté hors compétition sur la Croisette.

Très bien accueilli par la presse dimanche matin, ce film muet en noir et blanc, avec également Bérénice Bejo, raconte l'apparition du cinéma parlant et la montée vers le firmament d'une jeune actrice, tandis que pâlit l'étoile d'une star du muet.

Dujardin, qui a appris pendant près de six mois avec sa partenaire à danser les claquettes pour une scène finale enthousiasmante, a expliqué qu'il avait "adoré tourner sans prise de son": "Parfois j'ai envie de virer certains dialogues sur les autres films. C'est souvent trop bavard, or il y a plein de choses qu'on peut jouer sans les dire".

Il a également confié avoir beaucoup ri en profitant justement de l'absence de micro: "J'en ai profité pour dire n'importe quoi, je faisais une espèce de yaourt", a-t-il dit en proférant une série d'onomatopées à titre d'exemple.

"On n'avait pas de dialogues mais Jean et moi on se parlait beaucoup et il nous a fait beaucoup rire", a enchaîné l'actrice.

=> Toutes les infos sur Jean Dujardin
=> Voir notre site Cannes 2011

(15 Mai 2011 - AFP)

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

 

Voir aussi

La Maison : Ana Girardot et Anissa Bonnefont nous racontent les coulisses du drame sulfureux

La Maison : Ana Girardot et Anissa Bonnefont nous racontent les coulisses du drame sulfureux

Ana Girardot est une jeune écrivaine qui souhaite écrire sur les maisons closes dans "La Maison", et qui décide d'en intégrer une à Berlin pour son ouvrage. La comédienne, sa partenaire Aure Atika et la réalisatrice Anissa Bonnefont nous ont parlé de cette adaptation de l'ouvrage d'Emma Becker au Festival de Saint-Jean-de-Luz.