Présidents : Jean Dujardin et Grégory Gadebois brillent dans la bande-annonce

La promesse d'un film comme on en voit rarement

Prévu pour le 30 juin dans les salles françaises, "Présidents" de Anne Fontaine s'annonce via sa bande-annonce comme une des sensations de l'été. De nouvelles images qui exposent le sujet du film tout en dévoilant un jeu de comédiens déjà fascinant.

Présidents : la bande-annonce nous emmène au coeur du sujet

Après une première présentation via un teaser au mieux intrigant et au pire inquiétant, le nouveau film de Anne Fontaine Présidents s'offre une bande-annonce en bonne et due forme. On peut y voir à loisir les comédiens Jean Dujardin et Grégory Gadebois dans leur rôle respectif,  à savoir celui de Nicolas et François. Toute ressemblance n'est évidemment pas fortuite, et donc charge aux comédiens de composer cette ressemblance avec deux présidents très connus de la Cinquième République. Et que ce soit dans les démarches, les intonations, les expressions, le travail accompli semble gigantesque !(bande-annonce en tête d'article)

Présidents
Présidents @Universal Pictures

On constate déjà que les comédiens se sont saisis de leur personnage et en ont bien tiré les traits saillants. On ne s'avancera pas trop à dire que les deux comédiens sont parmi les plus talentueux de leur génération. Et que si Grégory Gadebois n'a pas la popularité de Jean Dujardin, ce n'est plus qu'une question de temps avant que son immense talent n'éclate définitivement aux yeux de tous. Aux côtés de ces présidents, Doria Tillier et Pascale Arbillot assurent les rôles féminins, Nathalie et Isabelle. Pour leurs prénoms, comme de ce qu'on voit de la bande-annonce, la ressemblance pour elles est aussi réelle mais moins forte.

Un film unique en son genre ?

Après Police, avec Omar Sy, Virginie Efira et déjà Grégory Gadebois, Anne Fontaine proposait un film passionnant sur le quotidien de trois policiers. Avec Présidents, elle revient cette fois-ci avec une proposition a priori très originale, s'emparant de figures politiques récentes pour raconter une fable contemporaine et mettre en scène une fiction dans un cadre très réaliste. Pour Jean Dujardin et Grégory Gadebois, c'est un nouveau face-à-face après celui du polémique J'accuse de Roman Polanski. Et celui-ci promet d'être inédit et assez fou...

Présidents, de Anne Fontaine, le 30 juin au cinéma.

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.