Remise des 10èmes Trophées du Film Français - CinéSéries
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Remise des 10èmes Trophées du Film Français

La remise des 10ème Trophées du Film Français s'est déroulée hier soir, sous le patronage du ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon et la présidence de Pierre Cardin.

Les Trophées Classiques sont décernés aux films ayant cumulé le plus d'entrées dans l'année :
- Le Trophée des Trophées : ASTERIX ET OBELIX, MISSION CLEOPATRE d'Alain Chabat
- Le Trophée du film européen : PARLE AVEC ELLE de Pedro Almodovar
- Le Trophée de la 1ère œuvre française : AH ! SI J'ETAIS RICHE de Michel Munz et Gérard Bitton

Les Trophées "Duo Producteur" sont remis à trois œuvres marquantes de l'année, à travers le duo formé par le producteur et son principal partenaire, saluant les qualités aussi bien artistiques qu'économiques de l'œuvre.
Sous la présidence de Jean-Pierre Jeunet, ces prix ont été attribués par un jury constitué par Claudie Ossard, Fabienne Servan-Schreiber, Dominique Besnehard, Tetsuo Nagata, Alain Sussfeld et Daniel Toscan du Plantier :

- Le Trophée Cinéma : Marc Missonnier / Olivier Delbosc (Fidélité Productions) et François Ozon pour 8 FEMMES
- Le Trophée Télévision : Hervé Chabalier (Capa Drama) et Séverine Boschem pour AGE SENSIBLE
- Le Trophée Révélation de l'année : Alain Attal (Les Productions du Trésor) et Guillaume Canet pour MON IDOLE

Le Trophée de la personnalité de l'année est remis à une personnalité élue par les lecteurs du Film Français. Cette année c'est Régine Vial, distributrice des Films du Losange, qui a été récompensée.
Le Trophée de l'exploitant de l'année est attribué à un exploitant élu par un jury composé de cinq distributeurs : Jean-Jacques Schpoliansky, directeur du cinéma Le Balzac.

D.M. (24 janvier 2003)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Jurassic Park 3 le 14 juillet sur TF1 : le point de départ aurait pu être différent

Jurassic Park 3 le 14 juillet sur TF1 : le point de départ aurait pu être différent

"Jurassic Park 3" est considéré par beaucoup comme le maillon faible de la première trilogie. Le scénario aurait pu démarrer autrement avec une précédente version qui montrait un autre visage d'Alan Grant. Retour sur cette idée abandonnée qui n'était pas si mauvaise.