ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Ridley Scott confirme trois prequels à Alien !

Ridley Scott confirme trois prequels à Alien !

Le réalisateur de Seul Sur Mars et de Gladiator est en pleine préparation de la suite de Prometheus, Alien : Covenant. Ce qui ne l’empêche pas de penser à la suite de son odyssée cinématographique.

En effet, Scott prévoit deux suites supplémentaires à Alien : Covenant, alias Prometheus 2, dont la dernière rejoindra les évènements de Alien du 1979, répondant ainsi aux questions fondamentales posés dans le tout premier film : Pourquoi un Alien ? Qui l’a crée ? Et surtout, d’où vient-il ?

Un schéma de plus en plus complexe pour les fans de la saga mais, selon Ridley Scott, le film va se pencher sur l’histoire d’un équipage de vaisseau qui découvre une sorte de paradis terrestre mais qui se révèle être un monde dangereux et sombre, habité par le synthétique David (Michael Fassbender), survivant de l’expédition Prometheus, vu dans le premier film.

En plus de Michael Fassbender, Noomi Rapace sera aussi de retour pour Alien : Covenant, mais seulement pour une brève apparition.

Le tournage est prévu normalement pour l’année prochaine en Australie, mais pas de date de sortie de prévue pour Alien : Covenant.

La mauvaise nouvelle, qui accompagne l'arrivée de cette nouvelle trilogie concerne l'Alien 5 réalisé par Neill Blomkamp, qui a été repoussé à une date inconnue...

Bande-annonce Prometheus :

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

=> Toutes les infos sur Ridley Scott
=> Toutes les infos sur Prometheus
=> Toutes les infos sur Alien

Alice Nusbaum, (le 27 novembre 2015) avec The Hollywood Reporter

 

Voir aussi

Sexcrimes sur OCS : ces scènes de nu qui ont posé problème

Sexcrimes sur OCS : ces scènes de nu qui ont posé problème

En 1998 sortait sur les écrans "Sexcrimes" de John McNaughton avec Neve Campbell, Denise Richards, Matt Dillon et Kevin Bacon. Un thriller sulfureux qui marqua les esprits par ses scènes de nudité. Des séquences pas forcément évidentes à tourner et qui auraient même pu poser des problèmes à la production d'un point de vu légal.