Accueil > News > Cinéma > Salle 4DX : simple gadget ou véritable révolution ? On a fait le test

Salle 4DX : simple gadget ou véritable révolution ? On a fait le test

Présente depuis 2009 en Corée du Sud, la 4DX s’est peu à peu imposée à travers le monde, et débarque enfin en France, au Pathé La Villette à Paris. Lors d’une séance test organisée par le cinéma, nous avons pu expérimenter cette nouvelle technologie qui mélange sièges mouvants et éléments extérieurs comme la projection d’eau la diffusion de fumée, le vent, les odeurs etc.

Au programme de cette séance de 45 minutes environ, nous avons pu tester l’ensemble de cette technologie à travers trois bandes-annonces (La belle et la bête, Kong : Skull Island, les gardiens de la galaxie vol. 2) et un extrait (les gardiens de la galaxie).

Première impression : les sièges sont très confortables et il y a (beaucoup) de place pour les jambes (étant donné ce qui nous attend, c’est déjà un bon point !).

La séance débute avec une courte vidéo de présentation qui va nous permettre d’apprivoiser le mouvement des sièges. Et ça secoue pas mal ! De gauche à droite, de bas en haut et d’avant en arrière, ils accompagnent ce qui se passe à l’écran. Heureusement pour nous, les mouvements sont fluides et jamais trop brusques ou trop violents, pour ceux qui auraient peur de devoir aller directement chez le kiné en sortant ! Bon à savoir également : la salle peut varier l’intensité des mouvements selon le public présent.

Pendant les bandes-annonces, les éléments extérieurs se déclenchent : quand il y a de la pluie ou des éclaboussures à l’écran, l’eau tombe du plafond ou vient directement du siège de devant. Là encore on vous rassure : pas la peine de venir avec un parapluie, ça reste très léger, et il y a même la possibilité de couper totalement les projections d’eau grâce à un petit bouton placé sur l’accoudoir.

Les effets de vent et de fumée, les flashs de lumière et les chatouilles au niveau des jambes font leur travail : on s’immerge vraiment dans l’action en expérimentant des sensations semblables à ce qui se passe à l’écran.

Seul petit bémol : nous n’avons pas pu expérimenter les odeurs. Un mal pour un bien ?

À la fin de la séance, on nous propose de filmer la salle allumée, pour mieux apprécier le spectacle vu de l’extérieur :

Alors ? Ça vous tente ?

On rappelle que la salle 4DX est ouverte au public depuis la semaine dernière. Les films projetés sont pour l’instant Kong : Skull Island et Logan et dès mercredi La Belle et la Bête, puis Ghost in the Shell le 29 mars, Fast and Furious 8 le 12 avril, Les gardiens de la galaxie vol. 2 le 26 avril et Pirates des caraïbes – la vengeance de salazar le 24 mai prochain.

Évidemment, cette technologie a un prix, comptez 20 euros pour un tarif normal et 16,50 euros pour un tarif étudiant.

Chloé Valmary (21 mars 2017)

Voir aussi

Lukas : rencontre avec Jean-Claude Van Damme

Jean-Claude Van Damme est de retour dans Lukas de Julien Leclercq, un film sombre entre polar et film d'action, dans le gris du royaume belge. A cette occasion, il a répondu à nos questions, à sa manière si particulière. Après plus de trois décennies de bons et loyaux services et autant de coups de pieds, l'acteur a changé, sans s'user.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis