Accueil > News > Cinéma > Un fan de vendredi 13 installe une statue de Jason au fond d’un lac !

Un fan de vendredi 13 installe une statue de Jason au fond d’un lac !

Lorsqu’on vous dit « saga d’horreur », vous pensez forcément à Freddy Krueger, Michaël Myers et Jason Voorhees. Concernant Freddy dans Freddy – Les Griffes de la nuit (1984) de Wes Craven, huit autres films suivirent, le dernier Freddy, Les Griffes de la nuit de Samuel Bayer étant sorti en 2010. Côté Myers, Halloween, la nuit des masques (1979) de John Carpenter engendra pas moins de neuf rejetons. Profitons-en d’ailleurs pour rappeler que Halloween de David Gordon Green sortira en octobre 2018 !

Mais revenons-en à notre principal méchant… Jason Voorhees donc, autrement dit la saga Vendredi 13, qui compte pas moins de onze films originaux (si l’on compte le crossover avec le fameux Freddy). C’est en 1980 que Sean S. Cunningham réalise Vendredi 13, premier d’une longue série donc. Véritable succès aux États-Unis, la saga égalise avec Star Trek en terme de nombre de films sortis !

C’est ainsi que Curtis Lahr, un fan de la première heure, fut assez passionné pour aller jusqu’à construire une statue à l’effigie de Jason ! Après l’avoir affublé du fameux masque de hockey, de la machette et de haillons, il le plongea au fond d’un lac populaire pour la plongée à Crosby, Minnesota. C’est grâce à nos confrères de Bloody Disgusting que la lumière est faite aujourd’hui. Lahr a en effet immergé sa création en 2013 et ce n’est que cinq ans plus tard qu’un plongeur l’a enfin découverte ! On imagine bien l’angoisse ressentie sous l’eau à l’heure de la découverte… Lahr avait par ailleurs posté une vidéo de « son œuvre » lorsqu’il l’a immergée ainsi qu’une nouvelle en octobre 2017, pour prouver que le cauchemar continuait.

Petit retour en arrière pour rafraîchir les mémoires. Le personnage principal Jason Voorhees est né le vendredi 13 1946 avec une tête hydrocéphale. Cette anomalie fit fuir son père et Jason se retrouva seul avec sa mère Pamela, cuisinière du camp Crystal Lake à partir de 1957. Le jeune garçon n’avait que 11 ans et se retrouva malmené par les autres enfants de la colonie de vacances au lac. C’est alors qu’il tomba à l’eau sans que les moniteurs (occupés à leurs petites affaires…) ne viennent le secourir. L’enfant se noya. L’année suivante, le couple de moniteurs fut retrouvé assassiné. Feu la colonie donc ! À ce stade ce n’était pourtant pas Jason qui tuait mais sa mère pour le venger.

1979. Jason a survécu à la noyade mais en a gardé de profonds traumatismes. Il a ainsi grandi telle une bête sauvage, terré dans une cabane dans les bois, se nourrissant exclusivement de verdure et d’animaux. C’est alors que sa mère se verra décapitée par l’unique survivante du massacre qu’elle aura engendré. Jason assistera ainsi au meurtre de sa mère et reviendra à son tour la venger avec la fameuse machette qui aura permis de l’assassiner. Quiconque viendra à Crystal Lake sera désormais éliminé. Après le sac à patates sur la tête, ce fut le célèbre masque de hockey dès le troisième volet. Jason mourut pour de vrai dans le quatrième film et revint en tant que mort-vivant à la moitié de la saga.

Alors, tenté(e) par un petit bain de minuit ?

Virginie Coffineau (8 mars 2018)

Voir aussi

La Huitième Femme de Barbe Bleue : l’amour vache en Blu-ray

Exclusivement disponible en Blu-ray sur le territoire français, « La Huitième Femme de Barbe Bleu » a récemment débarqué en Blu-Ray. Cette comédie romantique signée Ernst Lubitsch a envahi les salles sombres en 1938, et symbolise le chant du cygne du partenariat entre le réalisateur et Paramount.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis