Un réalisateur kazakh va tourner le vrai 'Borat'

Un réalisateur kazakh va tourner la suite de la comédie Borat, aventures américaines d'un pseudo journaliste kazakh, pour présenter au public le "vrai" Kazakhstan, a rapporté samedi le quotidien populaire Kazakhstanskaïa pravda.

Borat Sagdyïev, le personnage principal du film original, incarné par le comédien britannique Sacha Baron Cohen, présente cette ex-république d'Asie centrale comme arriérée et aux coutumes racistes. Il affirme entre autres que la boisson nationale est l'urine de cheval fermentée.

La version kazakhe intitulée "Mon frère, Borat" est censée combattre ces stéréotypes, a expliqué son réalisateur Erkin Rakichev, cité par le journal.

Ainsi, le personnage principal du film -- un Américain fasciné par Borat -- vient au Kazakhstan en s'attendant à voir un pays dévasté, mais trouve un Etat florissant, riche de pétrole.

"Nous misons sur le succès de "Borat" et voulons profiter de cette image populaire en Occident pour présenter aux gens le vrai Kazakhstan, non pas celui de Baron Cohen", a déclaré M. Rakichev.

Sorti sur les écrans en 2006, Borat a remporté un succès mondial, mais provoqué la fureur des autorités kazakhes qui l'avaient interdit au Kazakhstan et brièvement menacé Cohen de poursuites.

=> Toutes les infos sur Borat

(07 août 2010)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

 

Voir aussi

Love Actually : cette scène culte que Hugh Grant a détesté tourner

Love Actually : cette scène culte que Hugh Grant a détesté tourner

"Love Actually" est entré dans le club des grandes comédies romantiques dès sa sortie en 2003. Véritable succès critique et commercial, on y voit notamment Hugh Grant dans une séquence devenue culte. Mais que l'acteur a néanmoins détesté tourner...