MENU
Accueil > News > People > Interviews > Le Meilleur reste à venir : le terrible drame qui a inspiré les réalisateurs
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le Meilleur reste à venir : le terrible drame qui a inspiré les réalisateurs

Les réalisateurs du film Le Meilleur reste à venir (en salles depuis le 4 décembre) avec Patrick Bruel et Fabrice Luchini nous racontent le terrible drame qui les a inspirés.

Dans Le Meilleur reste à venir, leur dernier film en salles le 4 décembre, Matthieu Delaporte et Alexandre de La Pattelière ont réussi un vrai tour de force : parler de la maladie et de la mort à travers une comédie lumineuse, qui célèbre l’amitié entre deux hommes, brillamment interprétés par Fabrice Luchini et Patrick Bruel.

Le pitch ? Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.

La comédie comme moyen d’auto-défense

Il y a quelques jours, nous avons eu le plaisir de discuter longuement avec les deux réalisateurs français qui nous ont révélé quel avait été le terrible drame qui avait déclenché cette envie de parler de ce sujet difficile qu’est la maladie, et la mort.

Après avoir connu le succès avec Le Prénom, sur les planches, et en salles, et être devenus très proches de toute la troupe d’acteurs, un drame les a frappés alors qu’ils étaient en plein conte de fées : la maladie et la mort de la comédienne Valérie Benguigui, emportée par un cancer, juste après la cérémonie des César 2013, où elle avait remporté la statuette du meilleur second rôle pour sa prestation dans Le Prénom.

La mort de Valérie a été un événement très douloureux pour nous. Le timing était étrange car nous vivions à la fois le plus beau moment de notre carrière, et une immense tristesse. Nous venions d’avoir quarante ans, et nous avons commencé à regarder la suite d’une manière différente, et à nous poser des questions sur le temps qu’il nous restait à vivre, et sur la manière dont il fallait l’aborder. Ça nous a vraiment beaucoup marqués (…) on s’est dit qu’il fallait qu’on trouve le moyen de parler de ces sujets d’une manière lumineuse, drôle, et bienveillante. La comédie est pour nous un moyen d’auto-défense.

Ironie du sort, après cette épreuve douloureuse, un autre drame est venu bouleverser l’écriture de ce film, puisque Matthieu Delaporte, a découvert qu’il avait contracté un mélanome sur la cuisse, exactement comme le personnage interprété par Fabrice Luchini dans le film. En attendant les résultats de sa biopsie qui se sont heureusement révélés bons, les deux hommes ont vécu un mois dans l’incertitude, ce qui a évidemment beaucoup influencé l’écriture du film, qui s’est faite sur plusieurs années :

On a vécu ce temps suspendu, ce suspense très mystérieux, qui était aussi teinté de drôlerie puisque Matthieu vivait ces moments là comme acteur malgré lui de ce drame qui se jouait peut être et aussi scénariste. On passait nos journées ensemble, ce qu’il vivait, il me le racontait. Il voyait ça aussi avec l’ironie de l’auteur et c’est là que le sujet est né.

En salles depuis le 4 décembre, Le Meilleur reste à venir touche à un sujet universel avec une intelligence et une maîtrise totales. Un vrai feel good movie qui a tout pour devenir un grand classique.

Voir aussi
Matrix 4 : Lambert Wilson sera dans le film
Matrix 4 : Lambert Wilson sera dans le film

Le tournage de "Matrix 4" a commencé à San Francisco et vous n'avez pas pu passer à côté de quelques images. Une partie de l'ancien casting revient pour cette suite et, après une période de doute, Lambert Wilson est confirmé de retour dans la peau du vulgaire Mérovingien.

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis