ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Argo dimanche 23 février sur W9 : la folle histoire vraie derrière le film oscarisé

Argo dimanche 23 février sur W9 : la folle histoire vraie derrière le film oscarisé

"Argo", long-métrage auréolé de l'Oscar du meilleur film, s'inscrit comme l'une des réalisations les plus abouties de Ben Affleck. Mais saviez-vous que l'incroyable intrigue du film est en réalité inspirée d'une histoire vraie ?

Argo, Oscar du meilleur film ainsi que du meilleur scénario adapté, met en scène Ben Affleck, Bryan Cranston, John Goodman ou encore Clea DuVall et Kerry Bishé. Le film tourne autour d'une vraie prise d'otages survenue à l'ambassade américaine d'Iran.

Point de contexte : le 4 novembre 1979, l'ambassade iranienne est prise d'assaut par une horde d'étudiants iraniens, convaincus que les Etats-Unis espionnent leur pays. Si un grand nombre de personnes demeurèrent leurs otages durant plus de 400 jours, six diplomates parvinrent à s'échapper. Leur refuge ? La demeure du diplomate canadien John Sheardon, sous la protection de l'ambassadeur canadien.

Pour réaliser cette périlleuse mission, l'agence américaine a fait preuve d'une inventivité extrême. Les stratèges ont conçu un plan hors-normes et sont allés jusqu'à prétexter un faux tournage de film. C'est ce fait divers abracadabrant qui est à l'origine du long-métrage d'Affleck.

La magie du cinéma

La CIA s'est d'ailleurs « amusée » a noter les différences majeures entre le film et les événements survenus alors. Pour commencer, dans Argo, Ben Affleck est le seul à être envoyé à la rescousse des diplomates captifs. Son personnage, inspiré de l'agent Tony Mendes, doit trouver une raison à leur présence dans l'ambassade. En effet, si les diplomates sont découverts, ils risquent d'être exécutés... Ce spécialiste de l'exfiltration est donc à l'origine du plan machiavélique qui permet leur libération. Mais dans les faits, ils étaient deux !

Le film, par souci de clarté, montre les six diplomates américains aller directement chez l'ambassadeur canadien et s'y cacher, mais la réalité est bien plus complexe. Plusieurs ont en effet écumé les abris – l'un d'entre eux fut même contraint de dormir à même le sol dans l'ambassade suédoise avant que tous puissent se retrouver. Autre changement : dans Argo, les protagonistes sont retenus à l'aéroport afin que les autorités vérifient leurs dires... Alors que cette étape de leur fuite s'est déroulée sans problème !

Voilà donc les principales différences entre les deux versions. Les diplomates ont donc été présentés par la CIA comme des personnes chargées de repérer des décors naturels pour le tournage d'un film, baptisé Argo...

Vous pourrez retrouver ce film passionnant le 23 février sur W9 !