L'Horloger de Saint-Paul sur Netflix : la préparation du film fut mouvementée

Le premier long-métrage de Bertrand Tavernier

L'Horloger de Saint-Paul sur Netflix : la préparation du film fut mouvementée

Premier long-métrage réalisé par Bertrand Tavernier, "L'Horloger de Saint-Paul" fut également son premier grand succès critique. Et ce, malgré une mise en chantier du film pénible pour le réalisateur.

L'Horloger de Saint-Paul : le baptême du feu de Tavernier

Comme François Truffaut et Jean-Luc Godard avant lui, Bertrand Tavernier a débuté sa carrière en tant que critique de cinéma. En 1974, le réalisateur passe à la mise en scène avec L'Horloger de Saint-Paul. S'inspirant du roman L'Horloger d'Everton (écrit par Georges Simenon), le film ne prend pas place aux États-Unis mais dans la cité lyonnaise. En effet, Tavernier est lyonnais de naissance. Il a donc souhaité déplacer l'action au sein de cette ville française, mettant en avant le quartier historique du Vieux Lyon. À noter d'ailleurs que ce dernier devait être rasé dans les années 60. Cependant, le succès du film permit de réhabiliter ce quartier, qui fut classé au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco en 1998.

L'Horloger de Saint-Paul suit Michel Descombes (Philippe Noiret), un horloger dans le quartier de Saint-Paul à Lyon. Un jour, la police se présente à son atelier ; il apprend alors que son fils est l'auteur d'un meurtre. Entre ce dernier et son père, les relations ont souvent été tendues. Pourtant, lorsque son fils est arrêté, Michel va tout faire pour se rapprocher de lui.

Le film a reçu le Prix spécial du Jury au Festival de Berlin, ainsi que le Prix Louis-Delluc.

Début difficile pour Tavernier

La première difficulté de Tavernier fut d'abord de convaincre Georges Simenon d'adapter son livre au cinéma. En effet, l'écrivain refusa tout d'abord la proposition. Toutefois, le réalisateur insista fortement, n'hésitant pas à faire le pied de grue devant son domicile. Simenon accepta alors l'offre du cinéaste.

Le rôle principal de L'Horloger de Saint-Paul fut confié à Philippe Noiret, son futur acteur fétiche puisque les deux hommes collaboreront par la suite sur huit films. Ce dernier fut d'une immense aide pour trouver un soutien financier important auprès des distributeurs et des exploitants. Seulement, le film ne trouve aucun producteur. Il reste donc un an en suspens, avant d'être produit.

 L'horloger de Saint-Paul
Michel Descombes (Philippe Noiret) - L'Horloger de Saint-Paul ©Lira Films

Le tournage lui-même fut un petit chemin de croix pour Tavernier puisque c'était son premier long-métrage. En effet, le metteur en scène ressentait une certaine pression à l'idée de diriger des techniciens plus expérimentés que lui. Tout est bien qui finit bien, puisque le film fut une réussite qui sonna comme le début d'une belle et longue carrière pour le regretté réalisateur.

 

Voir aussi

Triple alliance : pourquoi Cameron Diaz a-t-elle interrompu sa carrière ?

Triple alliance : pourquoi Cameron Diaz a-t-elle interrompu sa carrière ?

Sorti en 2014, "Triple alliance" est l’un des derniers films de Cameron Diaz. Pourquoi la star de "Charlie et ses drôles de dames" et "Mary à tout prix" a-t-elle décidé de délaisser les plateaux hollywoodiens ?