ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Seven Sisters sur M6 : découvrez comment Noomi Rapace a été dupliquée

Sept Noomi Rapace pour le prix d'une

Seven Sisters sur M6 : découvrez comment Noomi Rapace a été dupliquée

« Seven Sisters » est l’un des rôles récents marquants de Noomi Rapace. Sorti en 2017, le long-métrage raconte le destin de sept sœurs, toutes incarnées par la comédienne. Mais alors, comment Noomi Rapace a-t-elle été dupliquée ?

Seven Sisters : un blockbuster intrigant

En 2017, le cinéaste Tommy Wirkola se lance dans la production de Seven Sisters. Après des films comme Dead Snow et Hensel & Gretel : Witch Hunters, ce cinéaste norvégien tombe dans le grand bain avec Seven Sisters. Un blockbuster américain notamment porté par Glenn Close, Willem Dafoe et évidemment Noomi Rapace dans sept rôles différents. Si les critiques ont assez bien accueilli le film, côté box-office, il n’a rapporté « que » 27 millions de dollars de recettes.

Noomi Rapace - Seven Sisters
Seven Sisters ©Vendome Pictures

Le long-métrage raconte comment, en 2073, la Terre est surpeuplée. Les gouvernements décident alors d’instaurer une politique de l’enfant unique. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman préfère garder secrète l’existence de ses sept filles. Les 7 sœurs, en grandissant, se relaient alors pour sortir à l’extérieur de leur appartement jour après jour, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman.

Noomi Rapace dans tous les rôles

La grande force de Seven Sisters c’est évidemment la présence de Noomi Rapace. L’ancienne star de Millenium est donc ici chargée d’incarner sept personnages différents au sein d’une même histoire. Une première pour elle. La comédienne s’en donne à cœur joie et est très convaincante devant la caméra de Tommy Wirkola. Mais alors, comment le cinéaste a réussi à dupliquer son actrice ?

Pour donner l’illusion que Noomi Rapace joue tous les personnages en même temps, elle a été calquée par ordinateur. Sur le plateau, elle travaillait face à des doublures. Une dimension technique qui demande une certaine concentration, et surtout une parfaite synchronisation comme Noomi Rapace le racontait en 2017 :

Si on tourne une scène avec des doublures, il faut que je leur montre avant ce que je compte faire. Il faut que je leur donne des instructions, que je leur montre comment elles doivent bouger, comment s'asseoir et quand se relever. J'ai une vue d'ensemble sur la scène. Il faut que je l'envisage sous différents angles et c'est beaucoup de responsabilités. Tommy et moi, on se répète constamment qu'il ne faut pas qu'on laisse l'aspect technique prendre le dessus. Au final, c'est la relation entre les sœurs qui compte le plus.

Evidemment, la présence des doublures n’est pas suffisante. Pour présenter sept personnages identiques, Tommy Wirkola et son équipe ont mis au point un système de tournage inédit alliant différentes méthodes. Jose David Montero, le directeur de la photographie, apporte quelques précisions sur cette approche :

Dans un film traditionnel, on peut se permettre de tricher sans arrêt avec la lumière et l'arrière-plan. Mais ici, c'est impossible parce qu'une fois qu'on stabilise la caméra et qu'on augmente la luminosité, on ne peut plus rien toucher jusqu'à la fin de la séquence. Avec l'effet de duplication et les différentes couches qui se superposent, si on change quoi que ce soit, ça ne fonctionne plus, et il faut tout recommencer, ce qui nous fait prendre un retard monstre. L'autre difficulté, c'est de tourner dans un espace clos et restreint. On veut donner l'impression que les plafonds ont des profondeurs dissimulées, si bien que l'espace rétrécit. Il nous fallait trois caméras, parfois quatre, un fond vert, un fond bleu, et de l'éclairage. Autant dire que c'était très compliqué de gérer tout ça en même temps.

Un procédé qui demande du temps et de la persévérance. Mais le résultat est à la hauteur du travail. Seven Sisters est un divertissement efficace, surtout grâce à cette duplication de Noomi Rapace. Quant à elle, elle offre une fois de plus une interprétation impressionnante !

 

Voir aussi

Ant-Man sur TF1 : retour sur le film avorté d'Edgar Wright

Ant-Man sur TF1 : retour sur le film avorté d'Edgar Wright

Ant-Man est arrivé dans le MCU à la toute fin de la phase 2, après deux aventures des Avengers. Le film a été réalisé par Peyton Reed mais avant lui, un metteur en scène d'un autre calibre devait mener le projet : Edgar Wright. Retour sur son expérience avortée en cours de route.