ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Altered Carbon Resleeved : l’uppercut animé inspiré de la série

Altered Carbon Resleeved : l’uppercut animé inspiré de la série

CRITIQUE / AVIS FILM - Le 19 mars dernier, Netflix a sorti « Altered Carbon : Resleeved », une adaptation animée de la série à succès. Un film d'animation superbe qui propose des scènes d'action démentielles.

En 2018, Netflix présentait une nouvelle série à succès : Altered Carbon. Le show, dirigé par Laeta Kalogridis, proposait un avenir dystopique, inspiré de l'esthétique et de l'univers de Blade Runner. Porté par Joel Kinnaman, la série raconte le destin de Takeshi Kovacs, ancien soldat et seul survivant d'un groupe de guerriers d'élite. Son esprit est emprisonné pendant des siècles, avant d'être réinséré dans le corps d'un autre. Il se réveille à une époque où la mort n'existe plus vraiment, où les êtres humains peuvent transférer leur conscience dans des enveloppes charnelles, et vivre ainsi pendant des siècles. Il existe cependant encore une vraie mort : lorsque la puce qui contient la conscience de l'individu est totalement détruite.

La deuxième saison est sortie le 27 février dernier. Pour accompagner cette suite, Netflix a également publié Altered Carbon : Resleeved le 19 mars dernier. Réalisé par Takeru Nakajima et Yoshiyuki Okada, ce film d'animation japonais raconte une nouvelle histoire de Takeshi Kovacs. Ce dernier doit protéger une jeune tatoueuse tout en enquêtant sur le meurtre d'un chef yakuza.

Une animation parfois limite...

Tout droit venue du Japon, cette relecture en animation d'Altered Carbon vaut assurément le coup d’œil. Le long-métrage est un hommage plutôt réussi à la série, et plus largement au monde de l'animation japonaise. Parce que l'esthétique tente de s'inspirer de ses illustres aînés. Des longs-métrages d'animation néo-futuristes et dystopiques, le cinéma japonais en a la pelle. Que ce soit Ghost in the Shell, Akira ou encore la relecture Metropolis, ce genre est très emblématique. Altered Carbon : Resleeved tente de s'inscrire dans cette longue lignée de dessins animés extrêmement qualitatifs.

Altered Carbon Resleeved : l’uppercut animé inspiré de la série

Pourtant, l'animation est bien moins recherchée que dans les films sus-mentionnés. Parce que Takeru Nakajima et Yoshiyuki Okada optent pour une présentation entièrement en 3D. Une modélisation totalement numérique qui déçoit parfois. La prestance des personnages n'est pas toujours véritablement naturelle, et leurs émotions rappellent parfois une cinématique d'un jeu vidéo. Ce qui est assez dommage, perdant l'authenticité des éléments présentés.

… rattrapée par des scènes d'action dantesques

Mais heureusement, Altered Carbon : Resleeved se rattrape avec des séquences d'action absolument monstrueuses. Le film, qui dure 1h15, doit contenir 75% de scènes d'action, pour le plaisir des yeux et des sens. Dans ces instants là, le film met le paquet. Les personnages sont brillamment animés grâce à la limpidité de leurs mouvements, offrants des combats vitaminés et extrêmement dynamiques. C'est un vrai plaisir visuel grâce à une fluidité impressionnante. Takeru Nakajima et Yoshiyuki Okada proposent des chorégraphies artistiques millimétrées et très créatives. Altered Carbon : Resleeved accentue la violence de ses confrontations avec une dose certaine d'hémoglobine, sorte d'hommage aux films d'art martiaux et de samouraïs.

Altered Carbon Resleeved : l’uppercut animé inspiré de la série

Ainsi, grâce à son rapport à la violence, et son côté visuel qui emprunte aux jeux vidéos, Altered Carbon : Resleeved est une œuvre définitivement pop, très ancrée dans son époque. Un long métrage simple et efficace, sans esbroufe, qui emmène son récit à l'essentiel. Car l'histoire tient sur un timbre-poste, mais ce n'est finalement pas l'intérêt premier du métrage. Et si l'attachement émotionnel est parfois compliqué, c'est un plaisir coupable (ou pas) à regarder, grâce à des scènes d'action encore une fois renversantes.

Altered Carbon : Resleeved de Takeru Nakajima et Yoshiyuki Okada sur Netflix dès le 19 mars. Ci-dessus la bande-annonce. Découvrez ici toutes nos bande-annonces.