Amants : Nicole Garcia signe un grand thriller amoureux

Amants : Nicole Garcia signe un grand thriller amoureux

CRITIQUE / AVIS FILM - Présenté à la Mostra de Venise en 2020, il aura fallu attendre pour poser les yeux sur "Amants", la nouvelle réalisation de Nicole Garcia. L'attente valait le coup, tant ce thriller et faux triangle amoureux est narré et interprété avec brio.

Un faux triangle amoureux pour un vrai thriller

Prenez Pierre Niney, Stacy Martin et Benoît Magimel, donnez à l'un un job de délinquant, à l'une de l'amour à recevoir et à donner, et à l'autre beaucoup, beaucoup d'argent. Amants, de Nicole Garcia, est un film aux airs de triangle amoureux, mais avec une complexité dans son récit et ses thématiques qui l'élèvent bien au-dessus d'une banale romance multiple. À l'origine, il y a Simon (Pierre Niney) et Lisa (Stacy Martin). Ils sont beaux, jeunes, ils s'aiment passionnément et vivent au jour le jour. Il est un petit dealer, elle est étudiante en école hôtelière. D'une certaine manière, ils ont toute la vie devant eux. Mais un drame survient, en relation avec l'activité de Simon, ce qui le contraint à quitter la France, seul.

Quelques années plus tard, ils se recroisent à l'Île Maurice. Simon est animateur dans un hôtel luxueux, Lisa a elle épousé Léo (Benoît Magimel), un très riche homme d'affaires suisse. À partir de ces retrouvailles orchestrées par le hasard, Simon et Lisa vont essayer de reconstruire dans l'ombre un peu de leur relation passée.

Amants
Amants ©Wild Bunch Distribution

L'amour au temps de la solitude

Nicole Garcia, grande actrice et réalisatrice experte de drames explorant les rapports humains, signe avec Amants un de ses tout meilleurs films. Comme dans ses précédentes réalisations, Nicole Garcia parle du souvenir, du temps passé et qui ne reviendra pas, de l'amour qui perdure entre des êtres profondément seuls, d'identités qui enferment. Pour raconter son histoire, la réalisatrice s'est trouvé un casting formidable, deux jeunes premiers admirables et une légende du cinéma français, Benoît Magimel.

Physiquement, à l'image, Pierre Niney et Stacy Martin irradient un érotisme ténébreux. Dans la première partie, ils vivent la nuit, dînent dans des restaurants chics aux teintes sombres, font l'amour dans l'obscurité de l'appartement de Simon. Avec une palette élargie de teintes obscures et élégantes, Nicole Garcia peint un univers très froid mais séduisant, dans lequel son joli couple se construit une chaleur intime et précieuse.

On imagine alors que la vie de Lisa, lorsqu'il la retrouve quelques années plus tard sur une plage de l'océan Indien, doit éblouir Simon comme le spectateur. Mariée à Léo Redler, Lisa a une toute nouvelle vie, stable, luxueuse, tracée, surprotégée. Elle aime Léo, elle aime cette vie, mais son amour pour Simon est toujours aussi fort. Seulement, ils ne vivent plus du tout dans le même monde. Ou plutôt, le monde de Simon n'existe pas du tout aux yeux du monde de Léo.

Amants
Amants ©Wild Bunch Distribution

Avec la reprise clandestine de leur relation, Lisa et Simon vont précipiter une confrontation fatale. Malgré l'Île Maurice, en dépit de la richesse, en dépit aussi d'un amour pur, Amants est un film d'une noirceur abyssale, avec des interprétations magistrales d'individus torturés par la solitude et par l'amour qu'ils ne peuvent pas, ou plus, donner. Simon fuit son passé de délinquant et vit sous les radars, Lisa ne peut pas dire la vérité à Léo, qui lui-même ne parvient pas à se faire aimer.

Benoît Magimel, ténébreux et solaire

Le personnage central dans Amants est évidemment Lisa, objet du désir des deux hommes et donc ordonnatrice naturelle de l'intrigue amoureuse qui fait la colonne vertébrale du film. Mais celui qu'on retient le plus, même si ce n'était pas a priori écrit ainsi, est Léo. Benoît Magimel est un soleil noir, un homme qui a tout mais qui n'est rien, parce qu'il n'a rien qui semble vraiment compter. Comme dans la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens, on peut tout avoir, on n'est rien si on n'a pas l'amour. Dans ses luxueuses propriétés, dans son univers confortable et hors sol, il transpire néanmoins la solitude. Il est paradoxalement mal-aimable alors qu'il est prévenant, attentionné, fou d'amour pour Lisa. Lisa l'aime-t-elle vraiment, unilatéralement, où l'aime-t-elle parce que lui l'aime ? Comme on l'entend parfois tristement, "nous aimons les gens qui nous aiment en premier"...

Avec un personnage sans doute plus conscient que les autres de sa propre nature et des bassesses de l'humain, délivrant une présence écrasante chargée de menaces et de mélancolie, Benoît Magimel livre une de ses plus belles performances. Troisième roue d'un carrosse qui file vers les ténèbres, sans la charge principale que se partagent en théorie Pierre Niney et Stacy Martin, il leur vole néanmoins la vedette en captant et en redistribuant au centuple tout le sens tragique que Nicole Garcia a mis dans son film.

L'amour ne sauve de rien

L'autre thématique dont Nicole Garcia maîtrise avec brio le traitement est celle des différentes classes sociales et de leurs frictions. Suite au jeu dangereux que met en place Lisa pour revoir Simon, celui-ci et et Léo vont partager des moments, sans que Léo ne connaisse la véritable histoire et identité de Simon. Dans leurs échanges, dans leurs silences, dans leur épouvantable errance solitaire à chacun, ils vont dessiner un espace anxiogène qui accueillera tragiquement la vérité et leur affrontement final. Deux solitudes qui proviennent en grande partie toutes deux de leur relation respective et imparfaite avec Lisa, source donc de leur amour et de leur malheur.

Amants
Amants ©Wild Bunch Distribution

Par ailleurs, si l'on connaît le père de Lisa dans Amants, on ne sait quasiment rien des origines de Simon et de Léo. Mais, par la grâce du récit de Nicole Garcia et le talent de ses comédiens, leur réduction à leur fonction d'amants fait exister en creux ce qu'ils sont par ailleurs. Des individus opposés mais qui se reconnaissent dans leur solitude et dans leur haine l'un pour l'autre. Simon jalouse la réussite de Léo et la vie qu'il offre à Lisa, et Léo jalouse Simon parce que Lisa l'aime purement et qu'il devine ainsi qu'elle l'aime, lui, de manière plus intéressée.

Ce pur thriller amoureux, élégant et stylisé, s'offre alors un regard acide sur les inégalités des destins, sur la brutalité de la réalité économique et sociale du monde contemporain et sur le fait que le pouvoir reste inlassablement aux puissants, quand ceux qui un jour ont fait une erreur la payent encore et toujours. C'est ce que dit, peut-être, Amants, dans son interprétation la plus dramatique : l'amour, aussi beau et fort soit-il, aussi puissant, désirable et aussi vénérable soit-il, a ceci de parfaitement universel et égalitaire : il ne sauve personne.

 

Amants de Nicole Garcia, en salle le 17 novembre 2021. La bande-annonce ci-dessus. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Madres Paralelas : le nouvel éclat de Pedro Almodóvar

Madres Paralelas : le nouvel éclat de Pedro Almodóvar

CRITIQUE / AVIS FILM - Pedro Almodóvar dirige Penélope Cruz pour la septième fois dans "Madres Paralelas". Et le cinéaste offre à la comédienne un rôle magnifique, dans un film qui l’est tout autant.