MENU
Accueil > Critiques > Critiques ciné > Astérix – Le secret de la potion magique : on prend les mêmes…

Astérix – Le secret de la potion magique : on prend les mêmes…

CRITIQUE FILM – Après « Le Domaine des Dieux », Louis Clichy et Alexandre Astier sont de retour avec « Astérix – Le Secret de la Potion Magique ». Un opus très attendu tant leur précédente incursion dans cet univers avait suscitée joie et reconnaissance devant un opus parfaitement maîtrisé.

Il y a quatre ans sortait Le Domaine des Dieux, une aventure animée de notre Gaulois préféré. La particularité de ce nouveau dessin animé centré sur les personnages de Uderzo et Goscinny c’est son duo de réalisateurs. Louis Clichy a notamment travaillé sur l’animation des excellents Là-Haut et Wall-E des studios Pixar. Quant à Alexandre Astier, faut-il vraiment le présenter ? C’est évidemment le créateur de la série Kaamelott. Un duo inattendu et très efficace au service des Gaulois donc, qui remet le couvert avec cette suite. On regrettera sans doute Roger Carel, l’éternel doubleur d’Astérix, qui a décidé de prendre sa retraite à 91 ans, remplacé dans ce dernier opus par Christian Clavier.

Un scénario original qui n’est pas adapté de la bande dessinée

Alexandre Astier et Louis Clichy reprennent les mêmes ficelles que dans le précédent opus : un rythme endiablé, un humour averti et précis qui permet de séduire les petits comme les grands, et une animation fluide. Le Secret de la Potion Magique fonctionne à la perfection, et ce, dès son très bon générique d’introduction qui reprend la musique Old school you spin me round de Dead or Alive. Une introduction brillamment rythmée qui vient poser les bases de son intrigue : Panoramix est trop vieux et se cherche un successeur. Alexandre Astier et Louis Clichy n’adaptent pas une histoire de René Goscinny et Albert Uderzo, mais se basent sur un scénario original de leur propre invention. Une idée nouvelle qui permet d’évoquer des propos intéressants, surtout dans l’univers de la pop culture et leurs figures immortelles. Alexandre Astier et Louis Clichy abordent le thème de la passation, de l’héritage face à une représentation pourtant immortelle de la pop culture. Cela, grâce à un Panoramix vieillissant donc, qui cherche un héritier pour lui dévoiler le secret de la potion magique !

L’air de rien, les deux cinéastes parlent d’un sujet lourd, d’une icône qui fatigue, qui devient remplaçable. Ils parlent du temps qui passe, et rappellent que même les immortels ne sont pas intouchables, que même les figures de notre enfance peuvent disparaître et laisser un vide. Une approche de plus en plus courante, notamment à Hollywood avec ses personnages vieillissants (comme par exemple avec Star Wars). C’est ce statut qui n’est finalement pas éternel qu’Alexandre Astier et Louis Clichy mettent en avant, avec certes, quelques facilités – le film restant orienté pour la jeunesse. Mais la volonté de mettre ces géants en difficulté est à souligner. De même, Panoramix est finalement le personnage principal de ce nouvel opus, au détriment d’Astérix et Obélix, tous les deux en retraits. Malheureusement, le traitement de cette histoire reste relativement classique et prend la tournure d’une simple quête pas forcément toujours bien exploitée : manque de personnages secondaires marquants, manque de décors et de vannes originales. Ce qui vient forcément rappeler la qualité du premier opus par rapport à cette suite.

Une suite qui n’arrive pas à la hauteur du premier film

Alexandre Astier et Louis Clichy se sont incontestablement donnés de la peine pour cette suite. Déjà via un scénario original pour éviter de copier bêtement le matériau de base. C’est à souligner ! Un effort pour développer l’univers des irréductibles gaulois sans en faire un simple pastiche. Malheureusement, avec Le Domaine des Dieux, la barre est placée très haute. Et Alexandre Astier et Louis Clichy ne parviennent pas totalement à ré-exécuter la performance. La qualité des vannes est moins régulière, et certaines sont plus enfantines. L’animation a parfois quelques lacunes, notamment dans l’interaction des personnages avec le décor. Enfin, l’antagoniste Sulfurix, n’est pas aussi séduisant que le laissait entendre la bande-annonce.

Ce dark druide est certes intéressant, relativement charismatique, mais n’est pas totalement exploité, tant Alexandre Astier et Louis Clichy auraient pu lui donner beaucoup plus d’attraits obscurs et de pouvoirs supérieurs. Il en va de même avec les autres druides, qui ne font finalement que de la figuration. Ce qui est largement dommage tant leurs différentes potions magiques auraient pu être des ressorts narratifs ou des outils de mise en scène. C’est également le cas avec les personnages secondaires, les membres du village, largement en retraits au profit de la dualité entre Panoramix et Sulfurix. Enfin, on regrettera également quelques longueurs, notamment dans une conclusion presque asphyxiante, tout droit sortie d’un énorme blockbuster.

Mais attention, on ne dit pas que Le Secret de la Potion Magique est un mauvais film, loin de là, mais il souffre indubitablement de la comparaison avec son grand frère. Quoi qu’il en soit, ce nouveau Astérix est un divertissement parfaitement maîtrisé, qui ravira les fans de la première heure, et les enfants à la recherche de dessins animés. Alexandre Astier et Louis Clichy livrent un film intelligent, qui séduira enfants comme adultes, dans la droite lignée du premier opus.

 

Astérix : Le secret de la potion magique d’Alexandre Astier et Louis Clichy, en salle le 5 décembre 2018. Ci-dessus la bande annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Il y a quatre ans sortait Le Domaine des Dieux, une aventure animée de notre Gaulois préféré. La particularité de ce nouveau dessin animé centré sur les personnages de Uderzo et Goscinny c'est son duo de réalisateurs. Louis Clichy a notamment travaillé sur l'animation des excellents Là-Haut et Wall-E des studios Pixar. Quant à Alexandre Astier, faut-il vraiment le présenter ? C'est évidemment le créateur de la série Kaamelott. Un duo inattendu et très efficace au service des Gaulois donc, qui remet le couvert avec cette suite. On regrettera sans doute Roger Carel, l'éternel doubleur d'Astérix, qui a décidé de prendre…

Conclusion

Sur la bonne voie

Astérix et le secret de la potion magique est un divertissement parfaitement réussi, mais qui ne parvient pas à atteindre la qualité du précédent opus. Il n'en demeure pas moins un dessin animé intelligent et ludique pour le jeune public comme pour les parents.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

Mowgli : Netflix dévoile un making-of passionnant

Disponible sur Netflix depuis le 7 décembre dernier, "Mowgli" d'Andy Serkis est une relecture sombre et profonde du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling, bien loin du dessin-animé classique de Disney. Pour donner vie aux nombreux animaux du récit, le réalisateur a fait appel à la technique de la performance capture, qu'il connaît sur le bout des doigts puisqu'il la pratique depuis plusieurs années devant la caméra.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis