MENU
Accueil > Critiques > Critiques ciné > Dragons 3 : une conclusion aussi épique qu’attachante

Dragons 3 : une conclusion aussi épique qu’attachante

Dragons 3 - Le Monde Caché : Critique du dernier volet de la trilogie.

CRITIQUE FILM – Les aventures d’Harold et Krokmou touchent à leur fin, du moins au cinéma. Avec « Dragons 3 – Le Monde Caché », Dean DeBlois nous offre la conclusion idéale à l’une des sagas d’aventure les plus réjouissantes de ces dernières années.

Sorti en 2010, Dragons s’imposait immédiatement comme l’une des meilleures productions des studios DreamWorks Animation. A côté, des films comme Megamind et Shrek 4 – Il était une fin, dévoilés la même année, faisaient pâle figure. Quatre ans plus tard, Dragons 2 réussissait à faire plus fort que son prédécesseur. Dans cette suite, le jeune Harold partait à la découverte du monde et tentait de trouver sa place en tant que leader auprès des autres Vikings de Beurk.

C’est dans ce rôle que l’on retrouve Harold dans Dragons 3 – Le Monde Caché. Néanmoins, cette fois-ci, le jeune homme va devoir prendre des décisions nettement plus importantes pour sauver les siens, ainsi que les nombreux dragons recueillis à Beurk. Alors que la paix est désormais instaurée entre les vikings et les créatures, elle est rapidement mise à mal par Grimmel, un redoutable chasseur qui rêve de capturer un maximum de dragons. Pour préserver leur peuple, Harold, Astrid et Krokmou n’auront d’autre choix que de partir à la recherche du Monde Caché, le seul endroit où ils pourront enfin vivre en harmonie.

Une conclusion cohérente et touchante

L’un des principaux arcs narratifs de la saga Dragons reste bien sûr la relation entre Harold et Krokmou. Après leur rencontre, accompagnée de la naissance de leur bromance, les deux compères ont développé une complémentarité que l’on retrouve d’emblée dans l’ultime opus de la trilogie. Néanmoins, très rapidement, la question de l’envol va une nouvelle fois être posée, mais elle concernera cette fois-ci le dragon et non plus le jeune homme.

Lorsqu’il tombe sous le charme d’une Furie Éclair, le Furie Nocturne devient en effet rapidement tiraillé entre l’envie de rester au côté de son ami et celle de rejoindre la créature pour laquelle il a un véritable coup de foudre. Les séquences les plus drôles et attachantes sont celles où les deux dragons se découvrent et se rapprochent. Le spectateur est notamment hilare quand Krokmou fait la cour à celle qui lui fait tourner la tête. Par ailleurs, les scènes où les deux créatures effectuent un vol majestueux ne sont pas sans rappeler celles où Eve et Wall-E se laissaient flotter dans l’espace dans le film d’animation Pixar.

Critique Dragons 3 – Le Monde Caché : une conclusion aussi épique qu’attachante

De son côté, Harold va devoir prouver qu’il est bel et bien le héros des précédents épisodes sans son fidèle compagnon. Pour cela, il pourra évidemment compter sur l’aide de ses amis et surtout d’Astrid, héroïne complémentaire du jeune homme. Leur romance prend d’ailleurs une tournure encore plus intéressante dans cet épisode. À l’inverse, on regrette que certains personnages soient relayés au second plan, à l’image de Valka, la mère d’Harold doublée par Cate Blanchett dans la version originale, ou encore le méchant que l’on aurait espéré plus charismatique et redoutable.

L’intrigue familiale perd en effet de son importance pour laisser place à l’avènement d’un jeune homme qui passe véritablement à l’âge adulte dans Dragons 3 – Le Monde Caché. Harold va ainsi devoir prendre des décisions parfois douloureuses mais nécessaires auxquelles il n’avait encore jamais été confronté, comme tout bon héros d’une saga d’aventure digne de ce nom. Son parcours se conclut donc de manière cohérente, et ses choix découlent sur des séquences d’action épiques et totalement immersives.

Un rythme effréné et une maîtrise visuelle impressionnante

De l’introduction nocturne au combat final, Dragons 3 – Le monde caché est rempli de plans mémorables et iconiques qui sont toujours au service des personnages. Comme le laissent par exemple supposer sa tenue ainsi que son apparition à travers les flammes dans la première séquence, Harold est enfin devenu le guerrier digne de sa mère et de son défunt père. L’imagerie est toujours finement choisie, notamment lorsque l’on découvre la prison à ciel ouvert où sont détenus les dragons, aussi épurée qu’étouffante. Par ailleurs, lorsque le film emmène le spectateur dans le fameux monde caché, ce dernier prend plaisir à virevolter de couloir en couloir à travers un univers qui ne cesse de s’étendre et qui réserve de jolies surprises, même si le voyage dans ce dernier reste de courte durée.

Critique Dragons 3 – Le Monde Caché : une conclusion aussi épique qu’attachante

Cette façon d’aller à l’essentiel, de dévoiler un paysage visuel extrêmement riche en détails sans jamais trop s’attarder dessus, fait d’ailleurs la force de la saga Dragons. Comme ses prédécesseurs, Dragons 3 – Le Monde Caché enchaîne les péripéties à toute allure sans jamais perdre son public, et s’offre quelques digressions savoureuses – comme le fait que certaines créatures n’apparaissent qu’aux yeux d’une poignée de personnages – sans s’éloigner de sa ligne directrice.

L’énergie et le souffle épique de cette conclusion sont renforcés par la bande originale de John Powell, extrêmement inspiré et doué pour filer quelques frissons au spectateur, comme Dean DeBlois sait le faire avec l’enchaînement des plans lors des scènes de combat. S’il ne réserve pas énormément de surprises dans son intrigue, Dragons 3 s’impose donc comme une conclusion extrêmement généreuse, qui n’aura aucun mal à ravir les fans des deux premiers opus.

 

Dragons 3 – Le Monde Caché de Dean DeBlois, en salle le 6 février 2019. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Sorti en 2010, Dragons s’imposait immédiatement comme l’une des meilleures productions des studios DreamWorks Animation. A côté, des films comme Megamind et Shrek 4 – Il était une fin, dévoilés la même année, faisaient pâle figure. Quatre ans plus tard, Dragons 2 réussissait à faire plus fort que son prédécesseur. Dans cette suite, le jeune Harold partait à la découverte du monde et tentait de trouver sa place en tant que leader auprès des autres Vikings de Beurk. C’est dans ce rôle que l’on retrouve Harold dans Dragons 3 – Le Monde Caché. Néanmoins, cette fois-ci, le jeune homme va…

Conclusion

Note de la rédaction

« Dragons 3 - Le Monde Caché » est une réussite à tous les niveaux, aussi riche visuellement que complet dans son scénario.

User Rating: 3.48 ( 3 votes)

Voir aussi

La série sur Loki a trouvé son showrunner

La série sur Loki prévue sur Disney+ a trouvé son showrunner, en la personne de Michael Waldron. Un nom qui parlera aux connaisseurs de "Rick & Morty." On apprend également de premières informations sur le contenu, avec un Loki qui influence le cours de l'Histoire.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis