ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Force of Nature : quand Mel Gibson s'embourbe dans une série B

Force of Nature : quand Mel Gibson s'embourbe dans une série B

CRITIQUE / AVIS FILM - « Force of Nature », le nouveau film de Michael Plish, porté par Mel Gibson et Emile Hirsch, vient de débarquer sur Amazon Prime Video. L'occasion de revenir sur cette série B bancale qui avait fait polémique aux Etats-Unis au moment de sa sortie.

Force of Nature : c'est quoi cette série B ?

Michael Polish est un réalisateur américain relativement méconnu à qui l'on doit des films comme Le Parfum du succès ou For Lovers Only. Cette fois, il revient avec un petit film d'action porté par Mel Gibson et Emile Hirsch. Force of Nature raconte comment un policier est chargé de protéger les résidents d'un immeuble pris au piège lors du passage d'un ouragan. Pour compliquer encore les choses, c'est le moment qu'a choisit un groupe de braqueurs pour récupérer une grosse somme d'argent dans le dit immeuble.

Force of Nature
Mel Gibson - Force of Nature ©EFO Films

À l'époque de sa sortie aux Etats-Unis, Force of Nature a été grandement critiqué. Notamment parce que l'intrigue prend place pendant l'ouragan Maria, qui avait fait plus de 3000 morts à Puerto Rico en septembre 2017. Ce choix scénaristique, couplé à un produit final relativement mauvais, n'a pas fait la joie des critiques américaines. Ces dernières sont tombées sur le film pour littéralement le détruire face à ce côté opportuniste un peu malsain. La presse à pointé du doigt cette exploitation d'une catastrophe naturelle mortelle comme un affront envers les victimes de Maria.

Une seule règle : débrancher le cerveau

Fut un temps où Mel Gibson rimait avec chef d’œuvres. Mais depuis quelques années, le comédien s'enferme dans des séries B souvent bancales et au mieux à peine divertissantes. Force of Nature s'inscrit dans cette continuité initiée par des films comme Kill the Gringo, Expendables 3, Machete Kills ou encore Blood Father (heureusement entre temps il y a eu l'excellent Traîné sur le bitume). Mel Gibson rejoue donc une énième fois la partition du héros badass vieillissant, sorti de sa retraite pour un dernier tour de piste. Désormais âgé de 65 ans, l'expression « trop vieux pour ces conneries » sied dorénavant parfaitement au comédien.

Force of Nature partait pourtant d'un postulat assez intrigant. Série B sans prétention, le film aurait pu offrir un concept salvateur et agréable. L'idée n'est finalement pas stupide. Confronter une vieille figure hollywoodienne face à une horde de criminels avec au second plan un terrible ouragan. Sur le papier, ça fonctionne plutôt bien. Mais l'exécution ne vole malheureusement pas très haut.

Force of Nature
Force of Nature ©EFO Films

Mais Force of Nature se contente de remplir le cahier des charges sans folie ni prise de risque. Les personnages sont stéréotypés au possible, et demeurent des figures totalement éculées. Le vétéran qui reprend les armes, le flic en pleine introspection, la gentille infirmière et des méchants très très méchants. Rien de bien nouveau sous le soleil en somme. Globalement le film est téléphoné, manque de souffle et de surprise. Et la présence de Mel Gibson n'y change rien... Reste que pour les amateurs de cinéma pop-corn sans prise de tête, Force of Nature peut éventuellement séduire les moins exigeants. Tant que le cerveau est débranché bien sûr.

Force of Nature de Michael Polish, en DVD le 25 septembre 2020 et sur Amazon Prime Video le 26 février 2021. Bande-annonce ci-dessus. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

Voir aussi

La Grande Traversée : la croisière ne s'amuse pas vraiment

La Grande Traversée : la croisière ne s'amuse pas vraiment

CRITIQUE / AVIS FILM - "La Grande Traversée" de Steven Soderbergh aborde les liens entre amitié et création littéraire, et offre de beaux rôles à trois formidables actrices septuagénaires Meryl Streep, Candice Bergen et Dianne Wiest.