Fumer fait tousser : une nouvelle farce généreuse de Quentin Dupieux

Fumer fait tousser : une nouvelle farce généreuse de Quentin Dupieux

CRITIQUE / AVIS FILM - Extrêmement prolifique, Quentin Dupieux vient de dévoiler "Fumer fait tousser". Une comédie dans laquelle une équipe de super-héros s’offre une petite pause après avoir vaincu un redoutable ennemi. Néanmoins, leur semaine de repos ne va pas se passer comme prévu…

Fumer fait tousser : The Toxic Avengers

Avec Fumer fait tousser, présenté en séance de minuit au 75e Festival de Cannes, Quentin Dupieux s’aventure à nouveau dans le registre fantastique, à sa manière. Dans Mandibules, Grégoire Ludig et David Marsais découvrent une gigantesque mouche dans le coffre d’une voiture et tentent de la domestiquer. Dans Incroyable mais vrai, Alain Chabat et Léa Drucker emménagent dans une demeure où quelque chose d’étrange se passe au sous-sol.

Fumer fait tousser
Benzène (Gilles Lellouche) - Fumer fait tousser ©Gaumont

Fumer fait tousser présente quant à lui une équipe de super-héros menée par Benzène, interprété par Gilles Lellouche, qui arbore pour l’occasion les mèches blanches et le bouc de Doctor Strange. Avec ses partenaires Nicotine (Anaïs Demoustier), Ammoniaque (Oulaya Amamra), Mercure (Jean-Pascal Zadi) et Méthanol (Vincent Lacoste), ils forment les "Tabac Force", une équipe de justiciers qui se charge d’éliminer des crapules en les intoxiquant.

Lorsque leur supérieur, chef Didier (Alain Chabat), leur propose une retraite d’une semaine dans un coin tranquille, les "Tabac Force" se réjouissent. Leur période de repos est néanmoins perturbée par le terrible Lézardin (Benoît Poelvoorde), qui planifie de détruire la Terre.

Fumer fait tousser
Photocall cannois de Fumer fait tousser © Isabelle Vautier pour cineseries.com

Quentin Dupieux réunit du beau monde

Tournant en dérision les attitudes des grosses machines hollywoodiennes et parodiant l’imagerie super-héroïque japonaise, Fumer fait tousser ne s'arrête pas là et propose des sketches qui viennent interrompre les vacances des "Tabac Force". Pour pimenter leur séjour, les justiciers décident de se raconter des histoires terrifiantes.

L’occasion de retrouver Doria Tillier qui craque complètement au cours d’un week-end, ne supportant plus son compagnon Jérôme Niel ainsi que ses amis Adèle Exarchopoulos et Grégoire Ludig. Mention spéciale au segment avec Blanche Gardin et Anthony Sonigo, sur lequel il vaut mieux ne rien dévoiler et qui fait probablement partie des séquences les plus drôles mises en scène par Quentin Dupieux ces derniers temps.

Fumer fait tousser
Tapis rouge cannois de Fumer fait tousser © Isabelle Vautier pour cineseries.com

Optant à nouveau pour une durée ramassée (le film dure moins d'1h20), le réalisateur réussit à condenser un maximum d'absurdités, alliées à une esthétique kitsch parfaite. Les combinaisons collantes et pas toujours flatteuses des "Tabac Force" participent par exemple grandement à ces touches de mauvais goût réjouissantes.

Les fans du cinéaste ont donc de quoi se réjouir avec ce nouveau projet délirant et ne devraient pas bouder leur plaisir devant les apparitions de chef Didier, sorte de maître Splinter complètement déglingué et libidineux, qui parvient à séduire toutes ses interlocutrices malgré les hectolitres de bave qu’il lâche continuellement.

Fumer fait tousser de Quentin Dupieux, en salles le 30 novembre 2022. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces. Le film a été présenté en séance de minuit au 75e Festival de Cannes.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Pour la France : un combat pour la dignité avec Karim Leklou

Pour la France : un combat pour la dignité avec Karim Leklou

CRITIQUE / AVIS FILM – "Pour la France" de Rachid Hami, immerge avec pudeur le spectateur dans la vie d’une famille brisée par un drame survenu dans une institution militaire. Avec Karim Leklou, Shaïn Boumedine et Laurent Lafitte.