Halloween Ends : dernier round entre Michael Myers et Laurie Strode

Halloween Ends : dernier round entre Michael Myers et Laurie Strode

CRITIQUE / AVIS Halloween Ends - Après "Halloween Kills" sorti en 2021, il est désormais temps pour Michael Myers et Laurie Strode d'en finir. Mais le pari est-il réussi ? Pas vraiment.

Halloween Ends : le dernier duel

En 2018, le réalisateur américain David Gordon Green et le scénariste Danny McBride avaient fait le pari d'offrir une suite directe à La Nuit des masques de John Carpenter avec Halloween. Ainsi, le film se déroulait 40 ans après l'attaque des baby-sitters d'Haddonfield, qui avait laissé Laurie Strode profondément traumatisée. Toujours interprétée par Jamie Lee Curtis, elle se préparait à affronter une nouvelle fois Michael Myers, échappé de la prison dans laquelle il séjournait depuis 40 ans.

Michael Myers - Halloween (2018)
Michael Myers - Halloween (2018) © Universal Pictures

Ignorant les autres films de la saga, le long-métrage séduisait par l'écriture des personnages de Michael Myers et de Laurie. Le premier était bestial, terriblement violent, incarnation du mal à l'état pur. La seconde touchait par sa capacité à gérer son traumatisme, et à survivre une nouvelle fois. La suite sortie en 2021 suivait le même chemin. Le dernier volet, Halloween Ends, a la lourde tâche de conclure la saga, et surtout d'offrir une fin à l'affrontement entre Michael et Laurie.

Toujours réalisé par David Gordon Green, il se déroule quatre ans après la dernière tuerie d'Haddonfield. Michael a disparu, laissant un semblant de répit à Laurie qui reprend goût à la vie après avoir vécu l'enfer.

Evil dies tonight

Entre 1978 et 2018, l'esprit de Strode a été conditionné par le traumatisme de cette nuit d'Halloween et par le possible retour de Myers. Prisonnière de ce mal pendant 40 ans, elle a finalement réussi à s'en détacher avec la disparition du boogeyman.

Après avoir vécu recluse, elle nous fait l'affront de vivre désormais avec sa petite-fille Allyson dans une charmante maison du centre ville d'Haddonfield, lumineuse et accueillante, comme si elle voulait signifier qu'elle avait bien tourné la page. Elle a délaissé son fusil à pompe pour un ordinateur sur lequel elle écrit ses mémoires. En bref : elle va mieux

Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) - Halloween Ends
Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) - Halloween Ends © Universal Pictures

Mais cette apparente tranquillité est rapidement troublée lorsqu'un nouveau mal fait son apparition.

Pour la première fois, David Gordon Green sort des sentiers battus. Michael Myers n'est plus au centre de l'attention. Si on peut lui reconnaître une volonté de se démarquer, perdre de vue ce personnage fascinant a de quoi désorienter les spectateurs venus pour assister à un dernier massacre en règle.

Plutôt que de faire revenir le boogeyman une nouvelle fois, Gordon Green présente un personnage inédit qui va faire renaître les vieux démons d'Haddonfield. Le problème principal étant que ce nouveau venu n'a pas l'étoffe de Myers. Et malgré les efforts du casting, on a bien du mal à se passionner pour cet arc narratif.

Suite et fin

Dans Halloween Kills, Laurie Strode disait de Myers que "plus il tuait, plus il se transcendait". Vivant comme un paria depuis quatre années, ce dernier n'est plus que l'ombre de lui-même. Pour la première fois, il apparaît affaibli, humain. Un choix encore une fois courageux de la part du réalisateur et de ses scénaristes, mais qui annihile les efforts déployés dans les deux premiers opus pour faire de Myers le mal absolu.

Michael Myers dans Halloween Ends
Michael Myers dans Halloween Ends © Universal Pictures

Ceux qui attendaient un bain de sang seront déçus. Malgré quelques scènes gores peu créatives, le kill count ne s'affole pas. Comme s'il manquait un épisode entre le deuxième et le troisième film, la différence de traitement du personnage de Michael Myers est trop importante. Et que reste-t-il de la saga Halloween sans son boogeyman terrifiant ? Plus grand chose.

Traiter le personnage de Michael comme un simple mortel après l'avoir érigé au rang de créature presque surnaturelle ne fonctionne pas dans cette saga. Et que dire alors de ce dernier face à face que l'on nous promet depuis quatre ? Terriblement décevant et expéditif.

Gordon Green avait des choses à dire et à montrer lorsqu'il mettait en scène la bestialité de Myers. Mais ce dernier film en guise d'adieu ne fait pas honneur au personnage. Il s'agirait désormais de le laisser en paix une bonne fois pour toutes.

Halloween Ends de David Gordon Green, en salles le 12 octobre 2022. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Astérix et Obélix : L'Empire de la Honte

Astérix et Obélix : L'Empire de la Honte

CRITIQUE / AVIS FILM - Malheureusement, l'accident industriel craint avec "Astérix et Obélix : L'Empire du Milieu" est bien arrivé. Cet accident prend la forme d'un cauchemar où rien n'est réussi, et où ses auteurs ont choisi pour tenter de rassembler le public un humour grossier ainsi qu'un défilé paresseux et insensé de "stars". On relève néanmoins un tour de magie intéressant : faire disparaître 65 millions d'euros en un claquement de doigts.