Hitman & Bodyguard 2 : une suite dans la lignée du premier film

Hitman & Bodyguard 2 : une suite dans la lignée du premier film

CRITIQUE / AVIS FILM : Après un premier opus plutôt réussi, Patrick Hughes est de retour pour mettre en scène « Hitman & Bodyguard 2 ». L'occasion de donner davantage de place à son héroïne incarnée par Salma Hayek.

Hitman & Bodyguard : on prend les mêmes et on recommence

En 2017, Patrick Hughes (Expendables 3) signe Hitman & Bodyguard, une comédie étonnamment efficace, portée par Ryan Reynolds et Samuel L Jackson. Même si les critiques n'étaient pas spécialement au rendez-vous, les spectateurs ont largement apprécié la dynamique entre les deux comédiens. Côté box-office, le long-métrage a rapporté plus de 176 millions de dollars de recettes, pour un budget de 30 millions de dollars. Lancé par ce succès, Lionsgate a décidé de produire une suite, toujours mise en scène par Patrick Hughes.

Hitman & Bodyguard 2
Hitman & Bodyguard 2 ©Lionsgate

Ce deuxième opus est l'occasion de donner davantage de place à Salma Hayek, qui incarne Sonia Kincaid, l'épouse de Darius Kincaid, le personnage campé par Samuel L. Jackson. Un moyen pour le cinéaste de créer une nouvelle dynamique qui, au lieu de tourner entre deux protagonistes, propose un triangle comique diablement efficace. Comme sur le premier film, l'intérêt premier de Hitman & Bodyguard 2, et sa réussite principale, c'est l'alchimie entre ses personnages et ses acteurs. Les ressorts comiques reposent sur leur dualité, leur relation, leur amitié et leurs intérêts personnels, et proposent comme dans le précédent chapitre quelques vannes bien senties. Que ce soit dans les dialogues ou les situations, Patrick Hughes parvient à recréer l'ambiance bon enfant et dérisoire du précédent film. Les amateurs du genre ne seront ainsi pas dépaysés, tant la recette est claire : on reprend les mêmes et on recommence !

Moins efficace que le premier

Malheureusement, comme on s'y attendait, cette suite est légèrement moins efficace que l'original. Reprendre le format à l'identique est évidemment un pari risqué. Forcément, il se dégage parfois un sentiment de réchauffé, malgré l'arrivée de nouveaux personnages, malheureusement sous-employés. C'est par exemple le cas de Frank Grillo, Antonio Banderas et de Morgan Freeman, même si les passages avec ce dernier et Ryan Reynolds sont globalement très drôles. De même, le climax tarde à venir, et Patrick Hughes étire inutilement son propos à travers des séquences d'action globalement illisibles.

Hitman & Bodyguard 2
Hitman & Bodyguard 2 ©Lionsgate

Pour autant, le spectacle fonctionne, en tout cas pour ceux qui seront déjà convaincus et ralliés à la cause Hitman & Bodyguard. À grand coup de clins d’œil au premier, Patrick Hughes séduit ses fans, et les ramène dans un environnement sécurisant. Surtout, merci à Ryan Reynolds d'être présent ! Le comédien donne le maximum dans ce rôle dans lequel il semble s'éclater. Surtout que l'écriture du scénario lui offre un autre visage. Celui d'un héros brisé, pathétique, au bout du rouleau. Ce talentueux garde du corps a perdu sa verve, sa motivation, son désir de se battre, pour devenir un loser magnifique, qui aurait définitivement sa place au panthéon des grands héros déchus dont raffole le cinéma contemporain. Drôle et parfois touchant, en tout cas attendrissant, Ryan Reynolds propose un héros inattendu et décalé, dont les flashbacks sont tout simplement hilarants !

Hitman & Bodyguard 2 de Patrick Hughes au cinéma le 30 juin 2021. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces. 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

OSS 117 Alerte rouge en Afrique noire : un retour éphémère

OSS 117 Alerte rouge en Afrique noire : un retour éphémère

CRITIQUE / AVIS FILM - Jean Dujardin reprend son rôle d'idiot sympathique dans "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire" cette fois sous la direction de Nicolas Bedos qui tente doucement de poser son style.