Jack Mimoun : une comédie d'aventure sympathique et old school

Jack Mimoun : une comédie d'aventure sympathique et old school

CRITIQUE / AVIS FILM - Avec "Jack Mimoun et les secrets de Val Verde" Malik Bentalha convainc autant devant que derrière la caméra pour cette comédie d'aventure drôle et honnête avec son public.

Malik Bentalha sur tous les fronts pour Jack Mimoun

On n'aurait pas forcément parié dessus, et pourtant, Jack Mimoun et les secrets de Val Verde est la bonne surprise du côté des comédies françaises. Une comédie d'aventure pour être plus précis qui permet à Malik Bentalha de passer derrière la caméra. L'humoriste et acteur s'était jusqu'à présent surtout illustré dans des comédies plutôt potaches. Le voir se lancer lui-même (avec Ludovic Colbeau-Justin) dans un tel projet était donc d'autant plus intrigant. Ainsi, en plus de co-réaliser le film, il en est également le co-scénariste (avec Tristan Schulmann et Florent Bernard) et l'acteur principal.

Jack Mimoun
Jean-Marc Bastos (François Damiens) - Jack Mimoun ©Pathé

Car oui, c'est bien lui qui incarne ici Jack Mimoun, un homme lambda devenu une véritable célébrité après avoir survécu pendant des mois sur l'île de Val Verde. À son retour, il raconte son aventure dans un livre avant de lancer son émission - une sorte de Man vs Wild.

Mais derrière tout cela il y a une vérité moins glorieuse que va découvrir à ses dépens Aurélie Diaz (Joséphine Japy), qui l'embarque malgré-lui dans une quête sur la fameuse île de Val Verde, dans l'espoir qu'il l'aide à retrouver une épée de pirate légendaire. Un duo complété par les touts aussi peu débrouillards Bruno (Jérôme Commandeur), l'agent de Jack Mimoun, et Jean-Marc Bastos (François Damiens), un pilote fou à la gâchette facile.

La comédie d'aventure à l'ancienne

Il y a dans Jack Mimoun avant tout un film d'aventure drôle, plutôt qu'une parodie du genre. Et c'est bien ça la bonne idée du film. De nous proposer une œuvre à l'ancienne, dans un paysage exotique (on apprécie les décors naturels en pleine jungle), entre L'Homme de Rio (1964) et A la poursuite du diamant vert (1984), sans oublier des clins d'œil à Indiana Jones.

Évidemment, Malik Bentalha n'étant ni Jean-Paul Belmondo, ni Michael Douglas ou encore Harrison Ford, il ne se transforme pas en véritable héros mais opte plutôt pour un rôle d'arnaqueur. Un arnaqueur attachant, qui trouvera tout de même au fil du temps un certain courage (et beaucoup de chance) pour aller au bout de cette aventure.

Une bonne équipe pour cette première

Jack Mimoun privilégie ainsi l'absurde et le comique de situation, sans sombrer dans l'humour lourdingue. Dès lors, Malik Bentalha parvient à amener une véritable fraîcheur là où le cinéma américain s'est avéré des plus déplorables ces derniers temps avec ce genre - à l'image du médiocre Le Secret de la cité perdue. Un film drôle donc, par les situations, les rebondissements et surtout un casting parfaitement choisit.

Derrière Malik Bentalha, il y a l'excellent duo comique formé par François Damiens et l'hilarant Jérôme Commandeur, qui se répond du tac au tac. De son côté, Joséphine Japy, toujours juste, ramène la bande vers l'aventure quand nécessaire et parvient à se hisser au niveau de Malik Bentalha pour apparaître comme la co-héroïne du film.

Aurélie Diaz (Josephine Japy) - Jack Mimoun
Aurélie Diaz (Josephine Japy) - Jack Mimoun ©Pathé

Cependant, on ne peut cacher le fait que Jack Mimoun et les secrets de Val Verde ne soit pas si surprenant, avec notamment une révélation attendue dans le dernier acte. Mais le film est à prendre avant tout comme une comédie familiale sans prétention et honnête avec son public.

Malik Bentalha ne cherche pas à révolutionner le genre, ni la comédie en général, mais bien à rendre hommage correctement à ces références connues de plusieurs générations de spectateurs et spectatrices. Cela implique donc certains défauts (l'aspect prévisible), mais qui ne gâchent en rien le ressenti final. Au contraire, on en vient même à espérer que cette première aventure de Jack Mimoun ne soit pas la dernière.

Jack Mimoun et les secrets de Val Verde de Malik Bentalha et Ludovic Colbeau-Justin, en salles le 12 octobre 2022. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Pour la France : un combat pour la dignité avec Karim Leklou

Pour la France : un combat pour la dignité avec Karim Leklou

CRITIQUE / AVIS FILM – "Pour la France" de Rachid Hami, immerge avec pudeur le spectateur dans la vie d’une famille brisée par un drame survenu dans une institution militaire. Avec Karim Leklou, Shaïn Boumedine et Laurent Lafitte.