Le Chant du loup : entre film d'auteur et divertissement à l'américaine

Le Chant du loup : entre film d'auteur et divertissement à l'américaine

CRITIQUE FILM - Pour sa première réalisation Antonin Baudry signe un film parfaitement maîtrisé. "Le Chant du Loup", qui se déroule à bord d’un sous-marin nucléaire français, est le parfait mélange d'un film d'auteur à la véritable vision artistique et d'un divertissement à l'américaine.

Pour son premier long-métrage Antonin Baudry, scénariste de Quai d'Orsay, a frappé très fort. Un film de sous-marin qui va faire fureur auprès du public et qui a déjà conquis la presse. En tout cas, nous, il nous a séduits. Le Chant du loup suit Chanteraide, l'oreille d'or d'un sous-marin nucléaire français. Jouant habilement entre fiction et réalité, le film est porté par un casting impressionnant composé notamment de François Civil, Omar Sy, Reda Kateb et Mathieu Kassovitz.

Quand le cinéma français parvient à faire de l'américain

Visuellement très travaillé, Le Chant du loup a énormément de panache. Un cinéma qui cherche à imiter une certaine forme de divertissement américain. Ça lorgne du côté de Clint Eastwood pour le côté patriotique mettant en scène des héros, en l’occurrence factices, mais qui pourraient totalement évoluer dans notre réalité. Une approche sous tension façon thriller avec des séquences à suspense réellement prenantes et un arrière-goût de survival en huis clos comme par exemple Kursk. Mais la comparaison avec ce récent film du genre s'arrête là, tant Le Chant du loup le surpasse en tout point.

Critique Le Chant du loup : entre film d'auteur et divertissement à l'américaine

Des effets spéciaux superbes pour matérialiser les sous-marins, des personnages charismatiques et impactant, un suspense asphyxiant, des twists et rebondissements grandioses, un drama constant et une intrigue qui prend des proportions énormes pour finalement atteindre le menace d'une destruction du monde. Le Chant du loup n'a pas froid aux yeux, n'hésite pas à s'étendre, à s'imposer comme un divertissement intelligent, mais aussi musclé. Le casting fait le reste, avec, en tête, des superstars comme Omar Sy et Mathieu Kassovitz.

Le réalisme à la française est aussi présent

Mais là où Le Chant du loup réussi réellement son pari, c'est quand il parvient à aller titiller le divertissement américain tout en conservant son âme française. Le film n'est absolument pas lisse, il entretient une véritable vision d'auteur, trop souvent annihilée dans les grosses productions américaines. Très authentique, le long-métrage parle également au public plus exigeant. Déjà avec son casting, également composé de têtes moins connues comme le héros François Civil. Ensuite, parce que les personnages gardent une place centrale et ne sont pas relégués au second rang pour prôner de l'action à gogo. Parfaitement écrits, ils demeurent de véritables visages, des figures intéressantes qui permettent de donner réellement du souffle à cette histoire. Que ce soit le petit génie (François Civil), le chef sympathique (Reda Kateb) ou le grand manitou (Mathieu Kassovitz) qui doit mettre la main à la pâte malgré son statut de privilégié, chaque protagoniste a un développement logique et intéressant.

Critique Le Chant du loup : entre film d'auteur et divertissement à l'américaine

Le Chant du loup est un film parfaitement dosé, qui étonne, impressionne, et passionne pendant toute sa durée. Il cherche en plus à conserver un certain réalisme. Que ce soit une fiction n'empêche en rien au réalisateur de rester très proche de la réalité : dans l'organisation des sous-marins, la direction des sous-mariniers, le fonctionnement des instances administratives. Tout cherche à être près de la vérité. Antonin Baudry a passé en tout plusieurs semaines en immersion sous l’eau, à bord des deux types de sous-marins français (les Sous-marins Nucléaires d’Attaque, SNA, et les Sous-marins Nucléaires Lanceurs d’Engin, SNLE). Ce qui lui a permis de créer avec beaucoup de réalisme les sous-marins de son film : Le Titane et L'Effroyable.

Toutes les procédures que je montre dans le film sont basées sur une observation précise, de la plus simple (détecter un bateau inconnu) à la plus complexe (vérifier l’authenticité d’un ordre du président de la République). J’ai décidé de conserver la façon d’être et le langage des sous-mariniers tel qu’il était, sans rien édulcorer.

Même les acteurs ont joué le jeu en restant enfermés vingt-quatre heures dans un sous-marin à la distance la plus profonde que ses capacités peuvent supporter. Et tout ce travail pour coller à la réalité paye. Le Chant du loup est un film hyper réaliste, qui impose une pression puissante, et se permet également d'être un des meilleurs divertissements français de ces dernières années.

 

Le Chant du loup d'Antoni Baudry, en salle le 20 février 2019. Ci-dessus la bande annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

CRITIQUE / AVIS - FILM : Film très personnel, adaptation autant qu'hommage au réalisateur allemand Rainer Werner Fassbinder, concentré de références esthétiques et vertige de cinéma, "Peter von Kant" de François Ozon est un film total. Il ne s'autorise ainsi aucun compromis, conscient sans doute d'être parmi les plus grands films français de ces dernières années.