MENU
Accueil > Critiques > Critiques ciné > Le Grinch : une aventure réservée aux plus petits

Le Grinch : une aventure réservée aux plus petits

CRITIQUE FILM – Après la version live en 2000 de Ron Howard, le Grinch est de retour, mais cette fois en animation, grâce à Illumination, le studio derrière « Moi, Moche et Méchant », et « Comme des Bêtes ». Dedans, le Grinch est une nouvelle fois ce grincheux bonhomme vert qui déteste Noël.

Comme dans l’histoire originelle, le Grinch est ce personnage vert, misanthrope, isolé en haut de la montagne, qui déteste Noël. Si l’adaptation de Ron Howard est devenue un certain classique des comptes de Noël, notamment grâce à un univers et une esthétique qui se rapprochent parfois du style de Tim Burton, qu’en est-il de ce remake animé ? L’histoire est sensiblement identique. Le Grinch déteste Noël et la niaiserie des Choux : les habitants du village le plus proche de sa tanière. Il se lance dans l’entreprise de gâcher Noël, rebuté par tout ce bonheur mièvre et dégoulinant qu’affichent ces petits êtres heureux.

Bref, rien de bien nouveau dans l’histoire donc, puisque même Cindy-Lou Chou, une petite fille qui veut rencontrer le père Noël, mais qui va tomber sur le Grinch, est de retour. Cette petite fille va ajouter une dimension innocente en opposition avec le cynisme du Grinch. L’horrible personnage vert va donc une fois de plus tenter de gâcher Noël en volant tous les cadeaux destinés aux habitants de Chouville.

Une nouvelle version très orientée pour les plus petits

Cette nouvelle version est clairement orientée pour un public jeune, voir très jeune. Le Grinch n’est pas bien machiavélique. Un peu blasé sur les bords, sa tristesse n’est pas forcément primordiale. Son dégoût pour les autres n’est pas totalement mis en avant non plus. Et sa misanthropie n’est pas maladive. Les émotions du Grinch sont aseptisées, pour lui permettre d’interagir avec son environnement et les autres protagonistes, et surtout pour rester abordable au public. Tout est minimisé pour coller à une approche enfantine, qui ne doit pas mettre mal à l’aise ce jeune public. Même les vannes demeurent relativement pauvres, en tout cas succinctes, sans une recherche approfondie de renouvellement. Le Grinch est donc une œuvre très conventionnelle, qui a pour but de divertir la jeunesse en laissant de côté les parents qui accompagneront leurs gosses dans les salles de cinéma.

Critique Le Grinch : une aventure réservée aux plus petits

Enfin, bien évidemment, la morale se doit d’être pédagogue. Scott Mosier et Yarrow Cheney permettent de mettre en avant le respect d’autrui. Naturellement, on assistera à la main tendue des Chous qui finiront par accepter le Grinch malgré tous ses méfaits dans une happy end relativement réussie, qui parvient à capter la sensation de renaissance du personnage principal face à tant de bonté, face à la magie de Noël. Une dernière séquence maîtrisée, qui capte des émotions fortes, plutôt bien représentées.

Là où Le Grinch parvient à trouver un intérêt certain, c’est dans son traitement de la solitude. C’est dans ces quelques instants que le film d’animation prend une profondeur inattendue face à une solitude maladive et destructrice du Grinch. Une pathologie dangereuse pour le psychisme dont souffre une grande partie de la population. Reste donc une nouvelle version du Grinch qui est plus adaptée aux enfants qu’aux adultes. Le long-métrage n’est pas déplaisant et est même plutôt mignon, mais les parents vont s’ennuyer royalement. Finalement, on regrette que le duo derrière la caméra n’ait pas changé un tantinet l’histoire, pour éviter de voir un copier-coller en animation…

 

Le Grinch de Scott Mosier et Yarrow Cheney, en salle le 28 novembre 2018. Ci-dessus la bande annonce.

Comme dans l'histoire originelle, le Grinch est ce personnage vert, misanthrope, isolé en haut de la montagne, qui déteste Noël. Si l'adaptation de Ron Howard est devenue un certain classique des comptes de Noël, notamment grâce à un univers et une esthétique qui se rapprochent parfois du style de Tim Burton, qu'en est-il de ce remake animé ? L'histoire est sensiblement identique. Le Grinch déteste Noël et la niaiserie des Choux : les habitants du village le plus proche de sa tanière. Il se lance dans l'entreprise de gâcher Noël, rebuté par tout ce bonheur mièvre et dégoulinant qu'affichent ces petits…

Conclusion

Note de la rédaction

Cette nouvelle adaptation du Grinch est un film d'animation très beau, gentil et touchant mais qui s'adresse à un jeune public, délaissant les plus âgés.

User Rating: 5 ( 1 votes)

Voir aussi

Que devient David Schwimmer

À aujourd’hui 52 ans, David Schwimmer poursuit sa carrière devant et derrière la caméra. Mondialement connu pour son rôle de Ross Geller dans la cultissime série Friends, le comédien possède bien d’autres cordes à son arc… Et toute une gamme de rôles aussi hilarants que sanglants. C’est parti pour un tour d’horizon de sa richissime carrière.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis