MENU
Accueil > Critiques > Critiques ciné > Le Mystère Henri Pick : quand Fabrice joue Luchini

Le Mystère Henri Pick : quand Fabrice joue Luchini

CRITIQUE FILM – Le Mystère Henri Pick est le nouveau film avec Fabrice Luchini en tête d’affiche. Une histoire de mystère autour d’un manuscrit, d’un succès d’édition qui va obséder un critique littéraire, au risque de le brouiller avec son entourage : une aventure qui s’étale d’une maison d’édition parisienne à une bibliothèque perdue dans le Finistère.

Un manuscrit est trouvé par une jeune éditrice dans les tréfonds d’une bibliothèque de province. Signé « Henri Pick », ce roman aurait été écrit par le patron d’une pizzeria, décédé depuis deux ans, qui pourtant n’a jamais laissé paraître un quelconque amour pour la littérature … Un roman qui va vite devenir un succès d’édition, grâce à ses qualités d’écriture, mais aussi grâce à l’incroyable histoire qui se cache derrière son écriture. Un conte de fées auquel un présentateur et critique littéraire au Figaro ne croit pas, et qui va pousser ce dernier à mener son enquête.

Critique Le Mystère Henri Pick : quand Fabrice joue Luchini

Luchini-sploitation

« Un homme pressé », c’est le titre du dernier film sorti en salle où il apparaît, mais c’est aussi l’image que pourrait donner Fabrice Luchini – ou tout du moins « un homme à la vie bien remplie ». Non content d’ajouter chaque mois de nouvelles dates à son spectacle Les écrivains et l’argent, il enchaîne les longs-métrages tout en essayant d’intégrer l’Académie française. Le mystère Henri Pick est l’adaptation d’un roman de David Foenkinos, pourtant il semble taillé sur mesure pour l’acteur. S’il ne présente pas (pas encore ?) d’émission, il fait pourtant la joie de tout présentateur qui l’invite sur son plateau, se prêtant au jeu de la promo en jouant avec la langue française, que ce soit pour évoquer sa jeunesse, défendre un auteur ou réagir à l’actualité.

Faire du bon mot sur les plateaux de télévision est ainsi un moyen faire venir des gens au théâtre, ou au cinéma, mais c’est peut-être aussi son plus grand rôle ! Rémi Benzançon, réalisateur du Mystère Henri Pick, semble l’avoir compris, et les premières images du film sont équivoques : on le voit sur France 2, présenter une émission de littérature, avec sa verve habituelle.

Tout le long du film, il va jouer avec son image, comme par exemple en imitant Marguerite Duras qui écrirait une lettre à sa fille. Pour autant, et même si on est clients, Fabrice qui fait du Luchini a un peu tendance à effacer les autres acteurs et actrices du film, notamment Camille Cottin et Alice IsaazSi l’ouverture du film laisse à croire que cette dernière va avoir un rôle central, il n’en est rien puisqu’elle va vite disparaître pour ne revenir que sporadiquement.

Critique Le Mystère Henri Pick : quand Fabrice joue Luchini

Paris-Brest

Le Mystère Henri Pick se veut être un thriller dans le monde du livre – thriller sans meurtre, où le crime serait d’avoir menti sur l’origine d’un livre. Et, c’est là où le bas blesse, l’enquête a tendance à un peu tourner en rond. L’histoire est peut-être bien menée dans le roman d’origine, mais sur grand écran on a l’impression que tout s’enchaîne de manière arbitraire, pour faire avancer l’intrigue, entre Crozon et Paris. Après de nombreuses fausses pistes, la révélation arrive comme un cheveu sur la soupe, et est expédiée pour finir le film en vitesse.

Dommage, car avec une vraie ambition de mise en scène le film aurait pu être passionnant, mais au final il s’agit d’un film trop classique pour proposer quelque chose de nouveau. Un manque d’ambition qu’on retrouve à tous les niveaux, de la mise-en-scène au déroulé de l’intrigue. Et ce ne sont pas quelques touches d’humour qui viennent sauver le tout : on commence par connaître le procédé du cinquantenaire qui fume de l’herbe …

Un peu comme la plupart des derniers films dans lesquels a joué Fabrice Luchini, donc, des longs-métrages qui se contentent de le filmer dans des rôles divers, qu’il soit boulanger (Gemma Bovery) ou magistrat (L’hermine). Des longs-métrages souvent sympathiques, comme ce Mystère Henri Pick, mais qu’on finit assez vite par oublier, à moins qu’ils ne proposent des expériences radicales, comme chez Bruno Dumont avec Ma loute. Avec Henri Pick cependant, pas de grand mystère, on est en terrain connu.

 

Le Mystère Henri Pick de Rémi Bezançon, en salle le 6 mars 2019. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Un manuscrit est trouvé par une jeune éditrice dans les tréfonds d'une bibliothèque de province. Signé "Henri Pick", ce roman aurait été écrit par le patron d'une pizzeria, décédé depuis deux ans, qui pourtant n'a jamais laissé paraître un quelconque amour pour la littérature ... Un roman qui va vite devenir un succès d'édition, grâce à ses qualités d'écriture, mais aussi grâce à l'incroyable histoire qui se cache derrière son écriture. Un conte de fées auquel un présentateur et critique littéraire au Figaro ne croit pas, et qui va pousser ce dernier à mener son enquête. Luchini-sploitation « Un homme…

Conclusion

Note de la rédaction

Trop classique, Le mystère Henri Pick devient malheureusement anecdotique. Heureusement, Fabrice Luchini continue à faire une des choses qu'il fait le mieux : Fabrice Luchini !

Note spectateur : Sois le premier !

Voir aussi

Cannes 2019 : on a vu le nouveau Dolan, Matthias et Maxime

Le long-métrage « Matthias et Maxime » de Xavier Dolan a été présenté en compétition officielle au 72e festival de Cannes. Nous avons pu voir le film. On vous en parle en vous donnant notre avis en vidéo à l’issue de la projection.

1 commentaire

  1.  » Et, c’est là où le bas blesse, l’enquête a tendance à un peu tourner en rond. » Sauf que ce n’est pas le bas qui blesse la cuisse, mais le bât qui blesse l’encolure : belle faute de français.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis