Les Tuche 4 : la magie de Noël fait son effet

Le cadeau de fin d'année ?

Les Tuche 4 : la magie de Noël fait son effet

CRITIQUE / AVIS FILM - Jeff et sa famille sont de retour à Bouzolles pour les fêtes de Noël dans "Les Tuche 4". Olivier Baroux relance la saga populaire en optant pour un pur film de Noël tout en gardant son propre style comique.

Les fêtes de fin d'année avec Les Tuche 4

Après trois films, on pensait avoir fait le tour des Tuche. D'abord, cette famille de simples d'esprits issue du village de Bouzolles s'était retrouvée millionnaire et avait décidé de déménager à Monaco. Les Tuche offrait ainsi la rencontre entre deux mondes opposés : les riches et les prolos. Par la suite, Les Tuche 2 nous a emmené en Amérique, avant que le troisième opus ne place le père Jeff Tuche à la tête du pays. Que faire ensuite ? Mettre toute la famille sur la lune ? Une idée qui a à peine traversé l'esprit d'Olivier Baroux et ses co-scénaristes (Nessim Chikhaoui, Julien Hervé, Philippe Mechelen et Jean-Paul Rouve). À la place, plutôt que de chercher à poursuivre dans la surenchère, l'auteur a trouvé la meilleure option en proposant avec Les Tuche 4 un film de Noël.

Les Tuche 4
Les Tuche 4 ©Pathé

La famille Tuche est ainsi de retour à Bouzolles. Jeff a démissionné de son poste de président de la République, Mamie Suze se cherche un Jules, Stéphanie dirige les miss de la région, Wil a mis en place un refuge pour animaux et Donald est devenu écolo. Tout va pour le mieux, sauf pour Cathy. La mère de famille va fêter son anniversaire et souhaiterait pour l'occasion voir sa sœur jumelle. Malheureusement, Jeff et son beau-frère Jean-Yves se détestent. Ils devront néanmoins prendre sur eux, au moins le temps de l'anniversaire de Cathy. Mais par la suite, une nouvelle guerre va éclater entre eux. Jeff profitant de Noël pour relancer une petite boutique de jouets qui fera de l'ombre au géant de la distribution sur Internet dont l'usine est dirigée par Jean-Yves.

Un pur film de Noël

On retrouve dans Les Tuche 4 la recette qui a fait le succès de la saga. Des situations absurdes avec des personnages souvent à la ramasse. C'est le cas surtout de Wil, incapable de comprendre que les animaux qu'il recueille sont la base des repas cuisinés par Cathy. Le garçon naïf et enfantin, totalement déconnecté de la réalité, prend ici plus d'importance et devient attachant. Il est surtout l'un des éléments comiques les plus réussis de cet opus, en bonne partie grâce au jeu de Pierre Lottin. À l'inverse, Théo Fernandez est malheureusement trop en retrait, mais offre malgré tout quelques répliques bien vues.

Les Tuche 4
Les Tuche 4 ©Pathé

Pour autant, l'originalité des Tuche 4 ne vient pas tellement de son humour. Certes, celui-ci fonctionne toujours autant. Olivier Baroux sait comment rendre ses personnages drôles sans les moquer, et trouve toujours le bon équilibre entre un comique absurde et un humour plus enfantin. Mais la réussite du film provient en réalité avant tout du genre du film de Noël que s'accapare le réalisateur. Il ne s'agit pas d'une parodie du genre, mais d'une approche au premier degré en respectant les codes, tout en parvenant à y faire cohabiter son univers déjanté. Une approche qui n'est pas sans rappeler Mais qui a tué Pamela Rose ? (2002) qui n'était pas une parodie visant à se moquer du film policier, mais un vrai buddy movie porté par des personnages décalés.

Une comédie pour petits et grands

Ainsi, Les Tuche 4 s'adresse à un public plus jeune. On y trouve un beau message sur l'enfance, une critique des géants de la consommation moderne et une vision magique de Noël. Une ambiance proche des films américains des années 1990, avec en prime un méchant pas si diabolique que cela. Pour autant, le public plus âgé n'est pas mis de côté puisque, comme dit précédemment, l'humour d'Olivier Baroux est toujours présent. On pense par exemple à ce clin d'œil génial à la longue séquence des quinze cartes bancaires perdues dans Les Tuche 2. C'est cet équilibre entre deux styles qui permet de réunir deux générations de spectateurs et surtout de relancer la saga. En revenant à quelque chose de plus simple, de plus intimiste, Les Tuche 4 s'ouvre la porte à de nouvelles aventures sans risquer la lassitude. Du moins, pour le moment.

Les Tuche 4 d'Olivier Baroux, en salle le 8 décembre 2021. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Nos âmes d’enfants : Joaquin Phoenix dans un drame bouleversant

Nos âmes d’enfants : Joaquin Phoenix dans un drame bouleversant

CRITIQUE / AVIS FILM - Dans "Nos âmes d'enfants" de Mike Mills, Joaquin Phoenix fait face au caractère original et complexe d'un jeune garçon porté par le très touchant Woody Norman.