Luca : une charmante escapade en Italie made in Pixar

Luca : une charmante escapade en Italie made in Pixar

CRITIQUE / AVIS FILM - Pour la deuxième fois consécutive, un long-métrage Pixar doit se contenter d'une sortie directement sur Disney+. Malgré un passage sur petit écran, "Luca" est-il à ranger parmi les films marquants du studio ?

Luca : un aller simple pour l'Italie

La crise sanitaire a parfois causé quelques mouvement très étranges dans l'industrie cinématographique. Ce constat est souvent revenu ces derniers mois avec des longs-métrages relégués sur une plateforme en lieu et place d'une sortie au cinéma. On ne refera pas le débat ici, même si Luca avait effectivement le pedigree du parfait film d'animation estival pour attirer les familles dans les salles. Après le génial Soul, c'est donc une proposition aux saveurs italiennes qui vient agrémenter le catalogue de Disney+.

L'histoire suit le personnage éponyme, un jeune monstre marin à qui l'on déconseille fortement de se rendre sur la terre ferme afin d'éviter les hommes. Lorsqu'il rencontre Alberto, il va découvrir qu'il peut prendre une apparence humaine. Ainsi débute pour lui un été inoubliable qui va changer sa vie à jamais. À condition de ne pas se faire démasquer. Car au moindre contact avec de l'eau, son apparence de monstre reprend le dessus.

Luca
Luca ©Disney+/Pixar

Pixar a le chic pour créer des univers inventifs et pour trouver des concepts novateurs. Autre point fort : la capacité à parler aux petits et aux grands avec une même histoire. Quand tout fonctionne à ces trois niveaux, le studio nous propose des oeuvres marquantes. Que ce soit dit rapidement, ce Luca ne boxe pas dans la même catégories que les plus grands réussites estampillées Pixar. Son postulat de base manque de consistance, c'est à peine si le monde marin s'incarne à l'écran et une carence en originalité saute aux yeux. Mais ça n'empêche pas le film de Enrico Casarosa d'être éminemment attachant pour un tas de raisons.

Le cadre, coloré et typiquement italien, nous transporte dans une ambiance estivale. On se plaît à parcourir les ruelles de Portorosso, à croiser les locaux. Comme toujours chez Pixar, c'est techniquement une merveille visuelle, avec des détails géniaux un peu partout. La direction artistique nous transporte avec brio en Italie et s'amuse avec le folklore national. Si la description du monde marin est une déception, c'est en revanche une réussite totale à la surface.

Une belle réflexion sur la différence

Cette jolie amitié entre deux garçons qui vont à la rencontre des hommes a aussi une portée militante. Comme dans d'autres Pixar, d'ailleurs, il est question de personnages immergés dans un monde pour lequel ils ne sont pas faits. Et on voit bien ce que veut nous dire le film en sous-texte, en prônant l'acceptation de l'autre. Plutôt que de menacer, chasser et mépriser celui qui est différent, il reste la paisible voie du vivre-ensemble. C'est ce beau message que met en avant Luca. Les enfants, à leur niveau, y verront la belle revanche prise par des outsiders. Les plus grands comprendront qu'on tient une parabole en faveur des minorités. On peut même pousser l'interprétation plus loin, jusqu'à y voir un écho à la crise migratoire en Italie, avec deux héros qui se servent du rivage comme porte d'entrée (ils arrivent d'ailleurs à Portorosso avec une épave de bateau). Nous évoquions précédemment comment Pixar savait intéresser les différentes générations avec une même histoire, et Luca a tout d'une nouvelle preuve qui en atteste.

Luca
Luca ©Disney+/Pixar

Le film d'Enrico Casarosa tient aussi sa beauté de la relation entre Luca et Alberto. De la pureté se dégage de leurs rapports ainsi qu'une soif de découvrir le monde, même s'il n'est pas toujours aussi accueillant qu'attendu. Les deux jeunes garçons tissent des liens forts qui nous touchent. Le film présente deux beaux personnages de cinéma, que l'on aimerait suivre encore pendant longtemps. Leur dernière accolade traduit la solidité de leur entente et on sent un peu le coeur se serrer en voyant ce train quitter la gare de Portorosso. Il arrive que l'on prenne du temps pour se demander ce qu'il advient d'un personnage après la dernière image. C'est on ne peut plus le cas pour Luca, sa précieuse bonté étant capable d'envoyer valdinguer les barrières de l'intolérance.

Luca d'Enrico Casarosa, sur Disney+ à partir du 18 juin. Ci-dessus la bande-annonce. Découvrez ici toutes nos bandes-annonces. 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

C'est la vie : une comédie réussie sur l'accouchement

C'est la vie : une comédie réussie sur l'accouchement

CRITIQUE / AVIS FILM –" C’est la vie " de Julien Rambaldi, est un film choral réussi qui aborde avec humour et délicatesse la mise au monde sous différents angles. Avec Josiane Balasko, Nicolas Maury, Léa Drucker, Youssef Hajdi et David Marsais.