MENU
Accueil > Critiques > Critiques ciné > Millenium : retour sur l’opus de David Fincher

Millenium : retour sur l’opus de David Fincher

CRITIQUE FILM – La saga « Millenium » est de retour sur grand écran. Après la très bonne trilogie de Niels Arden Oplev et le remake de David Fincher, « Millenium » est encore de retour, cette fois sous la direction de Fede Alvarez. L’occasion de revenir sur cette saga culte et plus particulièrement sur la vision de David Fincher.

Ce nouvel opus n’est ni une suite ni un reboot, mais adapte le roman de David Lagercrantz, qui a repris la saga sur papier après le décès de Stieg Larsson. À l’occasion de la sortie de ce nouvel opus, retour sur l’univers Millenium et plus particulièrement sur le succès de l’adaptation de David Fincher.

À la base, une saga suédoise au succès international

Millenium est à l’origine une série de roman au succès planétaire rédigée par l’écrivain suédois Stieg Larsson parue de 2005 à 2007. Une trilogie composée de Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette et La Reine dans le palais des courants d’air. Devenu incontestablement culte, cette saga met en scène les tribulations de Lisbeth Salander, qui s’oppose au système corrompu mais aussi à la folie et violence de l’être humain.

Bien évidemment il n’a pas fallu longtemps pour voir le roman adapté sur grand écran sous la direction de Niels Arden Oplev. Et il n’y a pas à dire son adaptation est très fidèle aux romans. Des films dark, très violents, qui mettent en scène une Noomi Rapace habitée par son rôle. C’est sans doute une de ses meilleures interprétations. À l’origine, seul le premier volet de la trilogie, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, devait sortir en salle. Les deux volets suivants, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette et La Reine dans le palais des courants d’air devaient quant à eux faire l’objet de quatre téléfilms. En raison du succès de Millénium, le film en Suède et du potentiel commercial de la trilogie, la chaîne de télévision publique SVT (productrice du film) a finalement décidé de sortir les deux autres volets sur grand écran.

Très sombre cette saga a fait le mérite du cinéma suédois, et a permis à Niels Arden Oplev de s’exporter à international notamment avec des films comme Dead Man Down et son remake de L’expérience Interdite. La saga Millenium est devenu une référence en matière de thriller à tel point que les américains ont décidé d’en faire un remake. Et qui de mieux que David Fincher pour réaliser un film Millenium ?

David Fincher, le maître incontestable

Bien souvent, quand les Etats-Unis s’approprient une œuvre étrangère, ça sent mauvais. En témoigne les innombrables adaptations ou remakes totalement ratés : Dragon Ball, Old Boy, ou encore The Dinner. Bref, bien souvent il vaut mieux éviter de se faire saigner la rétine et de participer au lynchage d’une œuvre culte. Heureusement, quand David Fincher est de la partie, on peut être rassuré. En atteste Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, remake du premier film, ou adaptation du premier livre. Noomi Rapace est remplacée par Rooney Mara, et Daniel Craig prend le rôle du journaliste Mikael Blomkvist. Le metteur en scène David Fincher et le scénariste Steven Zaillian sont restés fidèles au souhait de Stieg Larsson, qui était de se concentrer sur la corruption de la société et du milieu des affaires. Mais également sur celle des hommes, à laquelle les personnages principaux Mikael et Lisbeth sont confrontés à mesure qu’ils enquêtent sur la disparition de Harriet Vanger. Steven Zaillian a ainsi directement puisé dans le texte de l’écrivain suédois.

Qui eu cru que David Fincher allait totalement magnifier cette œuvre déjà culte ? Parce que la vision du cinéaste est toujours extrêmement personnelle mais surtout sublime. Certes, le long métrage perd quelque peu l’ambiance des premiers, très loin de la vision américanisée des studios hollywoodiens, mais celle de David Fincher vaut incontestablement le détour. Le cinéaste met en place une ambiance glaçante, terriblement lente et pénétrante. Il signe une œuvre profondément traumatisante dans la lignée de ses thrillers dark à l’image de Seven ou du récent Gone Girl . Dès le générique, gothique au possible, le ton est donné. Pendant 2h40, David Fincher va tenir en haleine son spectateur grâce à une intrigue parfaitement maîtrisée, un dénouement électrisant, et une direction artistique parfaite. Daniel Craig a rarement été autant convaincant, voir même captivant. Une prestation autant physique qu’intellectuelle. Quant à Rooney Mara elle a explosé grâce au rôle de Lisbeth Salander. Film policier, thriller insoutenable, David Fincher mélange les genres, et signe un des meilleurs thriller de ces dernières années avec The Ghost Writer. Deux films qui se ressemblent dans leur logique de mettre en avant un système corrompue par les lettres, par le prisme du journalisme, et qui demeurent des films terriblement froids. Une enquête pour homicide par des journalistes pris au piège dans une maison éloignée de tout, dans un environnement froid, avec un individu influent. David Fincher a compris le raisonnement des livres en mettant avant une société corrompue, une humanité impure, et un pessimisme réaliste.

Bref que ce soit le Millenium de Niels Arden Oplev ou celui de David Fincher, pour lequel on a un petit faible, on vous conseille largement de vous initier à ces thrillers sombres et indispensables. En espérant que la vision de Fede Alvarez ne fasse pas défaut à la saga. 

 

Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher en salles le 18 janvier 2012. Ci-dessus la bande-annonce.

 

 

Ce nouvel opus n'est ni une suite ni un reboot, mais adapte le roman de David Lagercrantz, qui a repris la saga sur papier après le décès de Stieg Larsson. À l'occasion de la sortie de ce nouvel opus, retour sur l'univers Millenium et plus particulièrement sur le succès de l'adaptation de David Fincher. À la base, une saga suédoise au succès international Millenium est à l'origine une série de roman au succès planétaire rédigée par l'écrivain suédois Stieg Larsson parue de 2005 à 2007. Une trilogie composée de Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait…

Conclusion

Note de la rédaction

David Fincher s'est totalement approprié l'univers Millenium pour signer un de ses meilleurs films.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

James Wan dévoile enfin le pitch de Conjuring 3

Les Warren seront bel et bien de retour dans le troisième chapitre de la saga Conjuring. Mais contrairement aux deux premiers films, l'histoire ne traitera pas d'une maison hantée. C'est ce que James Wan a confirmé il y a quelques heures.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis