MENU
Accueil > Critiques > Critiques Cinéma/VOD > Point Blank : un remake inutile de À Bout Portant
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Point Blank : un remake inutile de À Bout Portant

CRITIQUE / AVIS FILM – Joe Lynch, le réalisateur de « Détour Mortel 2 », est de retour derrière la caméra pour une production Netflix : « Point Blank ». Porté par Anthony Mackie et Frank Grillo, ce film d’action est un remake américain de « À Bout Portant », le thriller de Fred Cavayé.

Vendredi dernier Netlix a sorti Point Blank, un thriller sympathique mais qui ne révolutionne pas le genre, qui doit beaucoup à son duo principal. Produit par Joe Carnahan, ce remake est écrit par Adam G. Simon qui se repose beaucoup sur le film original de Fred Cavayé. Un remake insipide disponible depuis le 12 juillet, qui n’enterrera pas la version française.

Thriller classique par Netflix

Encore une fois, Point Blank est un digne héritier de la formule Netflix, consécutif d’un manque cruel d’âme artistique. Les productions Netflix, qui s’enchaînent de plus en plus rapidement, ne parviennent pas à sortir de leur statut habituel : des divertissements classiques sans réel apport créatif. Le film de Joe Lynch ne relève pas la qualité commune de la plateforme de streaming. Consommation rapide, fast-food du cinéma, Point Blank ne fait de mal à personne. Un film sans réelle prise de risque, tout juste divertissant.

Le long métrage souffre d’un mauvais traitement de l’action, assez décousu. La mise en scène est d’une platitude sans nom et ne permet pas de donner du souffle à l’action présentée, filmée avec paresse. Le rythme ne prend pas, les séquences d’action sont d’un ennuie mortel, sans aucune conviction dans la réalisation. Le tout donne une désagréable impression d’un manque d’implication et de superficialité qui ne rendent pas hommage à l’histoire écrite pas Fred Cavayé. Malgré une durée très courte de 1h25, le rythme est trop haché pour donner de l’ampleur aux péripéties mises en scène machinalement par un cinéaste sans âme.

Heureusement reste un duo d’acteur principal très attrayant. Anthony Mackie et Frank Grillo font le travail avec efficacité, se reposant sur leur charisme respectif. Les deux acteurs créent une alchimie plutôt convaincante, notamment grâce à une écriture de leur personnage réussie. On croit à ce qui leur arrive et à leur relation tumultueuse. Ils sont l’intérêt premier du long métrage qu’ils portent sur leurs épaules. Reste également une conclusion plutôt attrayante, où Joe Lynch offre enfin quelque chose à se mettre sous la dent et un semblant de vision artistique. Un dénouement rythmé où le montage rappelle les films de casses façon Ocean’s Eleven, agrémenté d’une bande originale entraînante, et d’un nouveau personnage cocasse : Big D, le gangster qui veut devenir cinéaste. Bref, Point Blank est tout juste divertissant, potentiellement agréable pour une soirée où l’intérêt premier est de se vider la tête sans se la prendre.

Point Blank de Joe Lynch sur Netflix depuis le 12 juillet. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Vendredi dernier Netlix a sorti Point Blank, un thriller sympathique mais qui ne révolutionne pas le genre, qui doit beaucoup à son duo principal. Produit par Joe Carnahan, ce remake est écrit par Adam G. Simon qui se repose beaucoup sur le film original de Fred Cavayé. Un remake insipide disponible depuis le 12 juillet, qui n'enterrera pas la version française. Thriller classique par Netflix Encore une fois, Point Blank est un digne héritier de la formule Netflix, consécutif d'un manque cruel d'âme artistique. Les productions Netflix, qui s’enchaînent de plus en plus rapidement, ne parviennent pas à sortir de…

Conclusion

Note de la rédaction

Remake classique par Netflix, sans âme ni véritable vision artistique. Reste un duo principal convaincant.

Note spectateur : 2.48 ( 2 votes)
Voir aussi
l'Appel de la forêt
L’Appel de la forêt : Disney entre ses deux mondes

CRITIQUE / AVIS FILM - "L'Appel de la forêt", nouvelle adaptation de Disney du célèbre roman de Jack London, sort au cinéma le 19 février. Avec Omar Sy et Harrison Ford comme maîtres successifs d'un chien pas comme les autres, Buck, le film réussit avec les honneurs sa mission de divertissement familial.

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis