Spirale - l'héritage de Saw : Chris Rock explose en plein vol

Spirale - l'héritage de Saw : Chris Rock explose en plein vol

CRITIQUE / AVIS FILM : Après neuf films, la franchise « Saw » est de retour sur le devant de la scène. Darren Lynn Bousman est chargé par Lionsgate de mettre en scène "Spirale : l’héritage de Saw", avec Chris Rock en premier rôle.

Spirale : rien de nouveau dans la franchise Saw

Après les sept films Saw, et le récent Jigsaw, la franchise horrifique initiée par James Wan en 2004 continue de se développer à l’écran. Mais cette fois, l’impulsion de ce neuvième film vient de l’acteur Chris Rock. Ce dernier, grand fan de la licence, a décidé de lancer la production de ce nouveau volet. Pour l’occasion, il incarne le rôle d’un policier qui enquête sur un imitateur de JigsawSamuel L Jackson est également de la partie, dans la peau du père de Chris Rock.

Spirale : l'héritage de Saw
Spirale : l'héritage de Saw ©Lionsgate

Chris Rock avait très envie de revoir Saw sur le devant de la scène. Mais le public n’avait peut-être pas forcément le désir, lui, de retourner dans un énième chapitre réchauffé de la saga. Concrètement, Spirale n’apporte rien de plus à la mythologie Saw, qui ne cesse de sombrer dans les abysses, film après film. Darren Lynn Bousman, qui avait déjà mis en scène les épisodes 2, 3 et 4, ne parvient pas à rehausser le niveau. Il se contente en effet de présenter les poncifs habituels du genre, et plus particulièrement de la licence. Globalement, Spirale n’a pas grand intérêt. Les éléments scénaristiques sont éculés, les passages de torture sont étonnamment assez timides, et manquent d’ampleur. La faute, surtout, à une mise en scène paresseuse.

Chris Rock totalement à côté de la plaque

Darren Lynn Bousman offre effectivement une mise en scène inexistante. Le cinéaste ne parvient pas à imposer son ambiance crasseuse et tendue, dans la lignée des thriller « horrifiques ». Pourtant, le choix de revenir aux bases, et de proposer une histoire policière comme à l’époque du film de James Wan, n’était finalement pas un procédé stupide. Surtout que Chris Rock et Darren Lynn Bousman cherchent à apporter une atmosphère oppressante qui rappelle parfois l’excellent Seven de David Fincher. Mais l’hommage est malheureusement manqué. Spirale se rapproche plus d’une mauvaise parodie des films de serial killer, que d’un véritable thriller horrifique.

Zeke (Chris Rock) - Spirale : l'héritage de Saw
Zeke (Chris Rock) - Spirale : l'héritage de Saw ©Lionsgate

Darren Lynn Bousman se contente de mettre en scène de ridicules et redondants jump scares, qui ne suffisent pas à infuser l’épouvante nécessaire à l’intrigue. Même si les séquences de torture offrent quelques envolées gore agréables, elles manquent cruellement d’inventivité et de créativité dans son expression visuelle. Enfin, le dernier gros problème du film, c’est Chris Rock lui-même. Le comédien a rarement autant raté une prestation. L’acteur, davantage habitué aux comédies, ne parvient pas à être crédible dans la peau de ce policier taciturne et dépassé par les événements. Il se contente simplement de plisser les yeux de manière mystérieuse et de jouer grassement avec ses sourcils et sa mâchoire. Sans pour autant se créer sa propre identité.

Chris Rock choisit le portrait cliché d’un policier râleur, au regard sombre et charismatique, dans la lignée de John McClane et de ses innombrables clones cinématographiques. Pour autant, jamais il ne parvient à être réellement crédible dans ce rôle. Il donne finalement l’impression d’offrir un pastiche caricatural du genre… De plus, il tente de tirer la couverture à lui. Alors que les personnages secondaires de Spirale, même s’ils ne sont pas assez développés, demeuraient les quelques éléments intéressants du métrage.

Spirale : l'héritage de Saw réalisé par Darren Lynn Bousman au cinéma dès le 21 juillet 2021. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces. 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Jungle Cruise : Disney renoue avec le divertissement old school

Jungle Cruise : Disney renoue avec le divertissement old school

CRITIQUE / AVIS FILM : Le studio Disney est de retour avec un blockbuster estival attachant : « Jungle Cruise ». Porté par Dwayne Johnson et Emily Blunt, le long-métrage renoue avec les grands hits de la firme.