ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

The Room : métaphore de notre société à travers un concept génial

The Room : métaphore de notre société à travers un concept génial

CRITIQUE / AVIS FILM - Christian Volckman réunit Olga Kurylenko et Kevin Janssens dans "The Room", où leurs pensées peuvent se matérialiser grâce à une salle magique. Alors que la sortie en salle a été annulée suite au Covid-19. Le long-métrage est maintenant disponible en VOD.

The Room, c'est un film à concept. Réalisé par Christian Volckman, le long-métrage réunit Olga Kurylenko et Kevin Janssens dans une maison pas comme les autres. À l'intérieur de cette nouvelle acquisition trône une pièce particulière. Celle-ci assouvit tous les désirs de ses occupants. C'est une salle magique, où les pensées matérielles se manifestent. Vous voulez un nouveau vélo ? Il suffit d'y penser et celui-ci apparaît par magie devant vous. Une bouteille de champagne ? Pareil. De l'argent ? Rien de plus facile celui-ci prolifère simplement grâce à votre esprit. Bref, vous avez compris le principe. Et cette aubaine est sans restriction de temps ou de quantité. Mais évidemment, il y a une contrepartie.

Un concept absolument génial

Christian Volckman crée une histoire autour de ce concept salvateur. Il imagine cette pièce qui donne accès à tous les désirs. Mais un peu comme la lampe d'Aladdin, qui ne peut exaucer que trois vœux, ici aussi il y a une contrepartie de taille. Le cinéaste met en place une œuvre lancinante et très angoissante. Une ambiance oppressante parfaitement maîtrisée qui place le spectateur dans une inquiétude de tous les instants. On sait qu'il y a quelque chose qui va déraper, mais quoi ? L’atmosphère est hypnotisante, magnifiée par les présences solides des deux interprètes principaux. Olga Kurylenko et Kevin Janssens créent une dynamique très bien huilée, et partagent à l'écran une alchimie toujours convaincante. Ils forment un couple crédible, opposé à des aléas fantastiques qui les renvoie à leur propre réalité.

The Room : métaphore de notre société à travers un concept totalement génial

The Room est harmonieux. Le cinéaste trouve son rythme de croisière et offre un long-métrage toujours très solide. Il crée un espace confiné oppressant, offrant une absence totale d'échappatoire. Les protagonistes ont un but : s'en sortir. Autant de leur prison physique que mentale. Un monde presque théâtral, cantonné à cette maison austère, qui raconte finalement l'histoire de la vie. On naît, on fait des enfants, on meurt.

Un film très psychologique

Christian Volckman offre un véritable regard sur le couple. Il met en scène un rapport croissant à l'enfance, à la vieillesse et au rôle de parent. La destruction du couple par le prisme de l'enfant, comme un être extérieur qui vient rompre un équilibre fragile. Il met en place tout un complexe de remplacement, avec cette notion perpétuelle de l'enfant qui remplace l'adulte, et continue de faire fonctionner sa société.

En ce sens, le long-métrage rappelle beaucoup le récent Vivarium, qui présentait lui aussi la déchéance du couple au profit de la succession. Il dresse ainsi le portrait de la mère autant que celui du père, affrontant des manifestations fantastiques comme allégories du monde réel et de l'éducation de l'enfant. The Room présente une notion d'illusion très forte, un côté éphémère à l'existence. Avec cette approche, et son concept, Christian Volckman met également en place tout un rapport à la société capitaliste.

The Room : métaphore de notre société à travers un concept totalement génial

Cette pièce manifeste le désir matériel sans limite. Elle est tout simplement une allusion de notre société de consommation. L’accumulation des biens, des profits, qui au final, ne servent à rien, sont inexploitables, et totalement illusoires. Les protagonistes sont enfermés dans cette prison imaginaire, prisonniers du désir matériel et de l'argent, qui va se traduire par une descente aux enfers émotionnelle et psychologique. Encore une fois, par ce prisme, The Room rappelle Vivarium. Que ce soit dans sa représentation de la société moderne, asservissante, ou dans la notion de l'individu remplaçable et invisible en son sein.

Avec un final très fantasmagorique, qui pousse son concept jusqu'au bout, Christian Volckman dresse une véritable métaphore de notre monde actuel, de ses problèmes à ses aboutissements parfois néfastes. Une conclusion rythmique crescendo qui n'hésite pas à s'inspirer du cinéma fantastique de David Lynch ou de Andrey Tarkovski. On regrette amèrement que The Room ne puisse pas voir le jour en salles. Le film de Christian Volckman, au budget limité, est néanmoins une réussite indéniable toujours très créative.

 

The Room de Christian Volckman disponible en VOD le 14 mai 2020. Ci-dessus la bande-annonce. Découvrez ici toutes nos bandes-annonces. 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Lux Æterna : le tournage infernal de Gaspar Noé

Lux Æterna : le tournage infernal de Gaspar Noé

CRITIQUE / AVIS FILM - Après « Climax », Gaspar Noé signe un nouveau huis clos où le malaise ne cesse de grimper. Avec « Lux Aeterna », le cinéaste plonge Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg dans le chaos du tournage d’un film de sorcières, et entraîne les spectateurs dans un nouveau cauchemar.