ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ? : un documentaire nécessaire

Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ? : un documentaire nécessaire

CRITIQUE / AVIS FILM - La parole se libère. Après le mouvement #MeToo et la débâcle de Harvey Weinstein, Geena Davis est à l'initiative d'un documentaire qui dresse la condition des femmes à Hollywood : « Tout peut changer : et si les femmes comptaient à Hollywood ? »

Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ? est un documentaire à l'initiative de l'actrice Geena Davis. Réalisé par Tom Donahue, le long métrage veut mettre en exergue la sous-représentation des femmes à Hollywood, que ce soit devant ou derrière la caméra. Le cinéaste et l'actrice mettent en avant des décennies de discriminations et d'inégalités. Pour l'occasion, de nombreuses artistes de différentes générations sont venues témoigner, comme par exemple : Meryl Streep, Chloë Grace Moretz, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Jessica Chastain, Cate Blanchett ou encore Rosario Dawson.

La parole aux femmes

Tom Donahue réalise un documentaire consciencieux et alarmant. On a beau savoir que les femmes sont sous-représentées à Hollywood depuis des décennies, on en parle finalement assez peu. Geena Davis veut changer cet état des choses durablement. Elle a notamment créé la seule organisation qui contient une base de données fiable sur la domination masculine dans le secteur du divertissement depuis une vingtaine d'années : L'Institut. Les chiffres sont évidemment affolants. En 2018, seul 8% des films ont été produits par des femmes d'après le Celluloid Ceiling Report, qui étudie les emplois à Hollywood. Publié chaque année depuis 21 ans, ce programme étudie l'évolution et la répartition des embauches pour les femmes dans le secteur du divertissement et du cinéma. D'après ce même rapport, sur les 100 films rentables de l'année, seulement 4 ont été réalisés par des femmes.

Globalement, depuis 1998, ce chiffre stagne autour des 10%. De même, il aura fallu attendre 2010 pour qu'une femme gagne pour la première fois l'Oscar du Meilleur film. Il s'agissait de Kathryn Bigelow pour Démineurs. Et seulement quatre femmes ont été nommées dans cette catégorie : Lina Wertmüller en 1977, Jane Champion en 1994, Sofia Coppola en 2004, et Greta Gerwig en 2018.

 

Bref, un constat atterrant, que Tom Donahue prend le temps de rappeler et d'expliquer à grand renfort de chiffres et d'analyses. Geena Davis veut que les choses changent, une bonne fois pour toutes. Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ? a vocation à être le porte-parole du discours féminin. Le long métrage veut confronter le spectateur à cette réalité rarement prise au sérieux. Et malgré un déroulement très convenu, qui propose un documentaire très académique, le message est passé.

Une amélioration de cette condition ?

Parce que Tout peut changer ne veut pas simplement être un film gratuitement moralisateur. Le documentaire veut faire passer une déclaration, une demande. Comme le dit Meryl Streep dans le long métrage : « Les changements n'interviendront que lorsque les hommes s'engageront ». Le film est donc également une proposition de travail commun, de la refondation de la société par le vivre ensemble. Tom Donahue et Geena Davis ne cherchent pas à faire une chasse aux sorcières. Ils tentent justement de réconcilier les genres, et de mettre en place une approche pacifiste, pour réparer le monde, en communion. Parce que les choses commencent visiblement à s'améliorer. En 2019, 40% des protagonistes des 100 films en têtes du box-office étaient des femmes selon le Centre pour l'étude des femmes à la télévision et au cinéma de l'Université de San Diego. Soit le plus haut niveau depuis 2002, année du lancement de ce centre.

Tout peut changer : et si les femme comptaient à Hollywood ?

Dans tous les cas, Tout peut changer est un documentaire utile et nécessaire, qui donne une véritable force d'écoute et de transmission aux femmes. Dommage que le documentaire soit parfois trop conventionnel pour réellement sortir des sentiers battus. De même, peut-être que confier la réalisation de ce film à une femme aurait apporté une crédibilité supplémentaire au métrage. Non ?

Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? de Tom Donahue en salles le 19 février. La bande-annonce ci-dessus. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.