MENU
Accueil > Critiques > Critiques Cinéma/VOD > Une Part d’ombre : dommages collatéraux

Une Part d’ombre : dommages collatéraux

CRITIQUE / AVIS FILM – « Une part d’ombre » est un thriller intime plutôt réussi, qui aborde une affaire criminelle sous l’angle de l’impact sur la famille et les amis d’un suspect. Avec les excellents Fabrizio Rongione et Natacha Régnier.

Une part d’ombre s’attache aux pas de David (Fabrizio Rongione), qui passe du statut de témoin à celui de suspect, avant d’être finalement accusé du meurtre d’une jeune femme. Apprécié et respecté de tous, il est décrit comme bon époux – il est marié à Julie (Natacha Régnier) – bon père de famille de deux enfants, bon professionnel – enseignant loué autant par ses élèves que par ses pairs, dont certains sont devenus des amis- et bon ami. C’est suite à un séjour en France que la bande d’amis belges va devoir affronter cette histoire de meurtre commis en France.

Le réalisateur-scénariste Samuel Tilman, dont c’est le premier long métrage, a décidé de ne pas mettre le spectateur dans la confidence et on ne saura donc qu’à la fin de Une part d’ombre ce qu’il s’est réellement passé. Ce choix scénaristique a l’avantage de garder une forme de distance objective et donc de ne pas créer d’empathie envers le personnage, que l’on découvre autant troublé que trouble. Cet exercice de donner à voir un homme dont on ne sait s’il est coupable est plutôt périlleux mais le réalisateur s’en sort bien. Il parvient à tenir le spectateur en haleine et à le faire osciller à multiples reprises entre l’idée que David est un innocent ou qu’il est effectivement coupable.

Mais le véritable sujet de Une part d’ombre n’est pas vraiment la résolution du meurtre et la culpabilité du héros. C’est plutôt la façon dont cet homme traverse cette épreuve de la quête de vérité et tombe peu à peu dans le gouffre ouvert par le doute, aussi raisonnable soit-il. Et si la caméra suit l’évolution psychologique et émotionnelle de David, avec de nombreux flashback sur les événements, elle fait surtout un pas de côté original et intéressant en mettant en scène les diverses réactions de son entourage.

Le point de vue des proches d’un homme accusé de meurtre

Une grande partie du film montre en effet sa femme et ses amis, hommes et femmes, qui s’interrogent, doutent ou réussissent à lui conserver leur confiance. Certains fournissent aux enquêteurs des éléments à charge quand d’autres l’aident à prouver sa non-culpabilité. Et ce sont précisément leurs attitudes qui provoquent réellement l’empathie du spectateur. Car tous les cas de figure et de point de vue sont envisagés, jusqu’à la crise d’un couple d’amis qui se déchirent car ils ne partagent pas le même avis.

La part d’ombre du héros, c’est effectivement cette partie de sa vie qu’il s’était évertué à cacher jusqu’alors et que l’enquête va pourtant révéler. Et ce sont ces zones d’ombre qui vont précisément être jugées comme acceptables ou pas par l’entourage car il faut bien, au final, choisir un camp et être pour ou contre David. Le film se révèle une belle démonstration de la manière dont un socle familial et amical ne peut rester neutre face à une telle épreuve et se fissure puis éclate. Des dommages collatéraux, en somme.

On dit souvent « qu’un ami, c’est quelqu’un qui vous connaît mais qui vous aime quand même » et la dramaturgie de Une part d’ombre permet de brillamment poser la question des fondements même de l’amitié et de ses limites. En effet, quel est le pire jugement que doit affronter un homme dont la vie bascule : celui de la justice ou celui de ses proches ? Jusqu’à quel point l’amitié doit-elle être éprouvée pour en vérifier la valeur ? Et comment faire confiance à nouveau à un homme qui vous a peut-être manipulé ? Beau film sur le regard, le doute ou la réputation, et grâce à un casting très juste, Une part d’ombre offre un très bon moment psychologiquement haletant.

 

Une part d’ombre de Samuel Tilman, en salle le 22 mai 2019 –  Ci-dessus la bande-annonce.Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Une part d’ombre s’attache aux pas de David (Fabrizio Rongione), qui passe du statut de témoin à celui de suspect, avant d’être finalement accusé du meurtre d’une jeune femme. Apprécié et respecté de tous, il est décrit comme bon époux - il est marié à Julie (Natacha Régnier) - bon père de famille de deux enfants, bon professionnel - enseignant loué autant par ses élèves que par ses pairs, dont certains sont devenus des amis- et bon ami. C’est suite à un séjour en France que la bande d'amis belges va devoir affronter cette histoire de meurtre commis en France.…

Conclusion

Note de la Rédaction

"Une part d'ombre" est un thriller intime plutôt réussi qui aborde le doute sur la culpabilité d'un homme du point de vue de son entourage

Note spectateur : Sois le premier !
Voir aussi
One Piece Stampede : stupéfiant !

CRITIQUE / AVIS FILM - 20 ans ! 20 ans, et il est toujours parmi nous. Alors que d'autres shonen fleuves se sont terminés n'importe comment ("Bleach", "Naruto"), ne savent pas s’arrêter ("Dragon Ball", "Saint Seiya") ou n'ont jamais vraiment atteint les espoirs placés en eux ("Fairy Tail"), "One Piece" est toujours là, en mode patron.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis