MENU
Accueil > Critiques > Critiques séries > American Gods : enfin l’éveil avec la saison 2 ?

American Gods : enfin l’éveil avec la saison 2 ?

Après une première saison éthérée et difficile à suivre – bien que passionnante – « American Gods » lance les hostilités de son second chapitre, dont on a déjà vu deux épisodes. Il fallait qu’on vous en parle !

2017… si on devait en retenir une série ovni toutes chaînes et plateformes confondues, American Gods en sortirait vainqueur, de loin. La série, créée par Bryan Fuller et Michael Green pour Amazon Prime et inspirée du best-seller de Neil Gaiman, a mis à mal les délires visuels de la télévision depuis ces dix dernières années. Tout part d’une rencontre : Shadow Moon (mastoc Ricky Whittle), fraîchement sorti de prison, rencontre Mr. Wednesday (Ian McShane en grande forme), qui l’embarque dans un road trip halluciné à travers les États-Unis. Petite particularité : le vieil homme est un ancien Dieu nordique, prêt à affronter les divinités 2.0 ; c’est-à-dire Internet, la télévision, le digital… L’époque moderne, en soit. De ce constat, American Gods a d’emblée réussi à se démarquer du reste, en créant ce choc des titans et des cultures, dans un torrent d’hémoglobines et d’entrailles éclatées.

Si la première saison effleurait à peine le début de l’aventure de Moon et Wednesday, il est clair que cette nouvelle salve d’épisodes passe définitivement la seconde. Plus efficace, donc plus divertissante, cette deuxième saison d’American Gods s’annonce aussi tout autant perchée.

Les clans sont (enfin) formés

On pouvait facilement reprocher quelque chose aux huit premiers épisodes. Leur incapacité (volontaire) à diluer l’histoire dans de l’eau de roche. L’intrigue d’American Gods demeurait donc opaque, perchée au possible, chevauchant les époques et les personnages. Si l’arrivée de Laura Moon (la magnétique Emily Browning) a permis le fleurissement de notre intérêt pour son mari et brute épaisse Shadow, il est encore difficile d’identifier les hommes des Dieux. Mais est-ce un mal ?

Les deux premiers épisodes de cette saison 2 rabattent donc les cartes et assainissent le propos. Depuis le final tonitruant de la saison précédente, les camps sont définitivement formés. Shadow, Laura, Wednesday, mais aussi Mad Sweeney aka le lutin (Pablo Schreiber) se liguent contre l’effroyable Mr. World (hypnotique Crispin Glover) et la tête de mule Technical Boy (Bruce Langley). D’autres personnages, toujours aussi fascinants (on pense forcément à Bilquis et son vagin mangeur d’hommes) sont aussi de la partie et apportent au scénario une certaine diversité.

Un voyage qui commence pour de bon

Les présentations étant faites, American Gods semble fin prête à se lancer dans son road trip le plus ambitieux. Les deux épisodes – surtout le second – déploient l’histoire par étapes. Les personnages, obligés de se séparer pour retrouver l’un des leurs (on ne vous dévoilera pas qui et pourquoi), permettent à la série de prendre son temps mais d’enfin aller à l’essentiel. Une bonne idée, de la part du nouveau showrunner Jesse Alexander, qui remplace le duo originel. Mais la nouvelle équipe respecte heureusement ses prédécesseurs.

Cette saison 2, bien que de plus en plus éloignée du bouquin, ancre une bonne fois pour toute l’imagerie d’American Gods sur le socle de la télévision. Une réalisation soignée toujours, une photographie et un montage sonore plus que jamais à couper le souffle. Il nous tarde déjà de voir la suite.

 

American Gods créée par Bryan Fuller et Michael Green disponible sur Amazon Prime Video à partir du 10 mars 2019. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

2017... si on devait en retenir une série ovni toutes chaînes et plateformes confondues, American Gods en sortirait vainqueur, de loin. La série, créée par Bryan Fuller et Michael Green pour Amazon Prime et inspirée du best-seller de Neil Gaiman, a mis à mal les délires visuels de la télévision depuis ces dix dernières années. Tout part d'une rencontre : Shadow Moon (mastoc Ricky Whittle), fraîchement sorti de prison, rencontre Mr. Wednesday (Ian McShane en grande forme), qui l'embarque dans un road trip halluciné à travers les États-Unis. Petite particularité : le vieil homme est un ancien Dieu nordique, prêt à…

Conclusion

Note de la rédaction

Toujours aussi exigeante et perchée, "American Gods" pourrait définitivement se hisser au sommet avec cette saison 2.

User Rating: 3.05 ( 1 votes)

Voir aussi

Park Chan-wook va tourner un western pour Amazon

Park Chan-wook a trouvé son nouveau projet. Le réalisateur d'"Old Boy", après être passé par la case télé avec la série "The Little Drummer Girl", va réaliser "The Brigands of Rattlecreek", un western que produira Amazon.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis