MENU
Accueil > Critiques > Critiques séries > Animal Kingdom – Notre avis sur les trois premiers épisodes

Animal Kingdom – Notre avis sur les trois premiers épisodes

Alors que le troisième épisode de la première saison vient d’être diffusé aux Etats-Unis, l’heure est venue de dresser un premier constat sur cette adaptation du sublimissime film australien de David Michôd. Et autant vous le dire tout de suite : c’est du lourd ! (Article sans spoiler)

Véritable révélation cinématographique lors de sa sortie en 2011, Animal Kingdom voit aujourd’hui son existence prolongée à la télévision, pour le plus grand bonheur des fans de l’œuvre australienne acclamée par la critique. Alors que la chaîne américaine TNT vient de diffuser le troisième épisode de la première saison – qui comprend 10 épisodes au total -, l’heure est venue de dresser un bilan sérieux de cette série à l’avenir plus que prometteur.

Mais avant toute chose, petite piqûre de rappel pour ceux qui ne sauraient pas encore ce dont relate Animal Kingdom :

Un jeune homme de dix-sept ans emménage avec la famille Cody après le décès de sa mère, une fratrie baignant dans la criminalité gouvernée d’une main de maître par la matriarche, Smurf.

Fort d’une excellente dynamique dès les scènes d’ouverture, le premier épisode nous embarque immédiatement dans l’univers sombre et peu sécurisant que l’on avait pu notamment découvrir dans le long-métrage de David Michôd.

La toute première scène de ce pilote parle d’ailleurs d’elle-même : alors que les secouristes tentent de réanimer sa mère venant de faire une overdose, Joshua, le jeune protagoniste, continue de regarder un jeu télévisé, tranquillement, sans broncher, assis à côté de celle qui ne survivra pas à sa surconsommation de drogue.

Un décès faisant office de « point de non-retour » pour le jeune protagoniste, qui se voit alors dans l’obligation d’emménager avec la famille Cody, dont les activités illégales sont toutes revendiquées.

Rythmées, les intrigues s’enchaînent plutôt vite dans cette série au casting intéressant, bien que parfois aux limites du cliché : la plastique quasi-parfaite des oncles de Joshua, surfeurs à leurs heures perdues, décrédibilise quelque peu le sérieux du concept.

Animal Kingdom : Premières impressions sur la nouvelle série de Jonathan Lisco

Mais s’il y a bien deux personnages qui embarquent le show dans une toute autre dimension, ce sont assurément Pope Cody (Shawn Hatosy), le frère aîné des Cody, et Janine « Smurf » Cody (Ellen Barkin), la grand-mère malicieuse.

Commençons par cette dernière qui, malgré là encore une plastique difficilement crédible, dès les prémisses, démontre au téléspectateur la force de persuasion dont elle est dotée. Véritable meneuse, on ressent tout de suite l’influence que cette grand-mère exerce sur sa famille et cela pose une véritable question : jusqu’où peut-elle aller dans son contrôle sur les siens ?

Animal Kingdom : Premières impressions sur la nouvelle série de Jonathan Lisco

Enfin, le personnage le plus inquiétant est sans nul doute Pope, le frère aîné que l’on découvre à sa sortie de prison. Instable, flippant, le regard noir, tout peut très vite basculer avec ce personnage dont les codes moraux semblent particulièrement restreints. Grâce à une interprétation magistrale de Shawn Hatosy, le personnage de Pope pose lui aussi une question de taille : qui est-il vraiment ? Tout semble possible avec cet inquiétant loubard !

Animal Kingdom : Premières impressions sur la nouvelle série de Jonathan Lisco

Baignant dans un univers mêlé de délinquance et de pressions morales, Animal Kingdom avance vers quelque chose davantage plus sombre à chaque nouvel épisode, notamment grâce au personnage de Joshua, dont le cuir s’épaissit d’heure en heure au contact de ses oncles tous plus barrés les uns que les autres.

Autant le dire : si la série de Jonathan Lisco réussit à conserver sa dynamique de narration tout au long de cette première saison, les portes d’une saison 2 semblent d’ores et déjà toutes ouvertes, d’autant que le concept jouit d’une certaine liberté de ton et de mouvements des personnages pouvant laisser place à un nombre infini d’intrigues aussi rocambolesques que prenantes.

Véritable révélation cinématographique lors de sa sortie en 2011, Animal Kingdom voit aujourd'hui son existence prolongée à la télévision, pour le plus grand bonheur des fans de l’œuvre australienne acclamée par la critique. Alors que la chaîne américaine TNT vient de diffuser le troisième épisode de la première saison – qui comprend 10 épisodes au total -, l'heure est venue de dresser un bilan sérieux de cette série à l'avenir plus que prometteur. Mais avant toute chose, petite piqûre de rappel pour ceux qui ne sauraient pas encore ce dont relate Animal Kingdom : Un jeune homme de dix-sept ans emménage…

Conclusion

Note de la rédaction

Premier de la classe

Après trois épisodes, Animal Kingdom s'inscrit déjà comme l'une des meilleures séries diffusées en 2016. Pourvu que ça dure !

Note spectateur : Sois le premier !
Voir aussi
Brooklyn Nine-Nine : la sixième saison des flics les plus cool de New York

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - À l'occasion de la sortie en DVD de la sixième saison de "Brooklyn Nine-Nine" le 11 septembre, on se propose un petit retour sur ces derniers épisodes. Alors qu'elle était proche du placard suite à l'annulation de sa sixième saison par la Fox en 2018, sa reprise par la NBC a porté ses fruits, et propose un spectacle toujours aussi drôle, dans sa zone de confort mais sans tourner en rond.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis